Skip to main content

Full text of "Annales de géologie et de paléontologie"

See other formats


■ 

H 



77L). 

.'.I ■ 



m 



*mm 












rt-v 






îisr 

PB 



■ 

H 

.;».:„.•*..,-.-_ 

-, * i •/ ■ I '*_ * 

■ i,'*»-r» ■ I 

•4. 











£ 


tffiS 


1 1 H 


^^K^ HKjE 


. . '. 


BmJm 




•'îv-'' 


PfffnC' 




Sa 




- -*■» 


3£ 




■ 


[SftfïC 




*'X.. "i 


H 



asuss 






H ■ 



■ 



■ ■ 



■ 






■ . ■ 



' 






H I H» 



-/•-♦•»• ■ 






'<;■'■ 



■B 



..v.- 



■ 






■ ■ SÉtï 






■ ..'i '!» 



- 

■ ■ ■ 

■ . .V— I 

.'7*.:, I .■-■^< 

• ■ I ^ • • .- . , ■ r '. . 





r • r ■ ■ ■■ ;•■":* ■ ■ ■ 




3£ 1 '.>"S 




^n - ■ se* 




H -' «i 








-..'V-vil"'-', Stya 




'S;.""ȕ.,'. H 






^H ^^^WHanagRXH^ n 


siSç! R^O vSBËËBË&cé 
















LMILWHIlHW l ' jm a 



îto'.VÎ'- ftX,. 1 :, J ?i'.--v'i' 'i;r.-V "i 







.'A4. I . 

RPF 






u,L 



ANNALES DE GÉOLOGIE 



ET DE PALÉONTOLOGIE 



PUBLIEES SOUS LA DIRECTION 



DU 



MARQUIS ANTOINE DE GREG0R10 



• ♦ «MW • 



13- I-iiTTraison 
(Janvier) 



« * — ~^ »gp ^^* « ♦ 



CHARLES CLAUSEN 
TURIN - PALERME 



I894. 



ANNALES DE GEOLOGIE ET DE PALEONTOLOGIE 

PUBLIÉES À PALERME SOUS LA DIRECTION 

DU MARQUIS ANTOINE DE GREGORIO 
13. Livraison — Janvier 1894. 



ESCRIPTION DES FAUNES TERTIAIRES DE LA VEN 



r 



f: 



nu 



FOSSILES DES ENVIRONS DE RASSANO 



SURTOUT DU TERTIAIRE INFERIEUR 



DE L'HORIZON A CONUS DIVERSIFORMIS DESH 



ET SERPULÀ SPIRULAEÀ LAMK. 



(RECUEILLIS PAR M. ANDREA RALESTRA) 



PAK 



LE MARQ. ANTOINE DE GREGORIO 



.^S^*^- 



CHARLES CLAUSEN 

TURIN — PALERME 



I894 



PRÉFACE 



Comme j' ai dit dans ma note " Su tal. foss. eoc. dint. Bassano „ (Nat. Sic. v. 9, 1890) , le bassin tertiaire Vi- 
centin est une mine inépuisable de fossiles dans laquelle les fouilles sont toujours couronnés par des splendides ré- 
sultats. 

M. r Andréa Balestra vient de faire des nouvelles récoltes de fossiles en plusieurs localités des environs de Bassano 
qui offrent un intérêt particulier à cause des rapports intimes avec d'autres gisements fossilifères du Vicentin. 

Il a eu l'obligeance de m'ennoyer ces fossiles en comunication en m'autorisant à les décrire. 

Les localités d'où ils proviennent sont dix, savoir : S. Michèle, S. Bovo, Lavacille, Bomano, Valle Manin, Due Santi, 
Yal Eovina, Prinà, Cava Brocchi, Cruccolo. — Le roche est ordinairement un tuf basaltique coquillier. Quelquefois 
c'est une marne quartzeuse , plus rarement une marne calcaire. La roche en certains endroits (Lavacille) ressemble , 
à celle de Ciupio (S. Giovanni Ilarione) mais elle est beaucoup plus résistente ; en certains autres endroits (S. Bovo) 
elle ressemble extrêmement à celle de S. Gonini et Gnata. 

Il faudrait naturellement pouvoir disposer d'un plus grand nonbre de fossiles et d'avoir examiné les stratifications 
"in situ, pour se former une idée vraiment exacte de l'âge des différentes localités. Toutefois il me paraît qu'on peut 
bien assérer que la faune de S. Bovo, Lavacille, Komano et Valle Manin est extrêmement analogue à celle de S. Gonini 
Biaritz, Priabona. Celle de S. Michèle est intermédiaire entre celle-ci et celle de Castelgoitberto ; c' est avec celle-ci 
qu'elle a la plus grande affinité. La faune di Yalrovina et Prinà , en jugeant d'après le restreint nombre de fossiles 
que j'ai eu sous mes yeux, me paraît franchement éocénique. La faune de Cava Brocchi et de Cruccolo me paraît plus 
récente, peut être miocène moyen; mais je ne puis rien affirmer, parce que je n' en ai examiné que quelques fossiles 
non bien conservés et non caractéristiques. Il pourrait bien arriver qu'on dût la synchroniser avec celle de S. Michèle, 
qui parait plus ancienne ou bien à celle de Asolo (Forabosco) qui est plus jeune et appartient au niveau à Cardita 
Iouanneti Bast. 

Ce qui est très intéressant c'est le développement du faciès à gros peignes, qui est plus caractéristique du tertiaire 
supérieur que du tertiaire inférieur. 

Je dois me borner à donner quelques renseignements à vol d' oiseau sur la stratigraphie des différentes localités 
d'après les lettres de M. r Balestra, car il y a longtemps que je n'ai été à Bassano et lorsque j' y allai j'ai dû me limi- 
ter à traverser la localité en voiture. 

S. Bovo est une colline qui est formée par trois assises éocéniques. Valle Manin est au pied de S. Bovo. En 
montant sur celle-ci (où est le Sanctuaire dédié au Saint omonyme) en partant de Valle Manin on rencontre la poud- 
dingue de Laverda, le plan de Priabona, celui di S. Ilarione et même celui de Spilecco. Les assises sont en partie ver- 
ticales , en partie très inclinées et superposées, leur inclinaison est toujours vers le Sud. Ces deux localités sont à 
droit du Brenta. 

Les collines de Komano sont à gauche du fleuve, on y voit affleurer les assises de S. Bovo, mais en des endroits 
limités. Les fossiles qu'elles contiennent sont en très mauvais état de conservation. Les couches sont inclinées vers le Nord. 



'4 

Lavacille est un vallon peu loin de S. Michèle , qui est très intéressant à cause de ses tufs vulcaniques et ses 
■coulées basaltiques, et surtont à cause de ses beaux fossiles. 

Cruccolo est un petite colline d'Angarano près de Cava Brocchi. 

S. Michèle un petit village près d'Angarano et peu loin de Valrovina; il s'étend sur plusieurs petites collines. 

Toutes ces collines forment un tout ensemble et se prolongent jusqu'au pied des " Prealpi , Les basaltes, les tufs 
basaltiques" et les roches sédimentaires s'y alternent. 

* Cava Brocchi „ est une mine de pierre grossière qui est exploitée par des constructions et des remparts de fleuves. 

C'est une mollasse tantôt grise tantôt bleuâtre dans laquelle les fossiles sont rares et, à cause de la dureté de la ro- 

• che, presque toujours en mauvais état de conservation ou cassés. Audessus de cette roche on recontre le niveau à Scu- 

teïla subrotunda et un calcaire à nullipores. Audessous on retrouve au contraire un calcaire blancheâtre avec des petites 

.nummulites, quelques rares peignes et quelques huîtres. 

Je ne rapporte ici le catalogue des fossiles miocènes de Asolo , que j' ai décrits dans ma note sur les fossiles de 
l'horizon a Cardita Iouanneti, mais celui sur les fossiles de la zone à Cerithium combustion provenant de plusieurs 
.localités d'Angarano, qui est un village tout près de Romano. 

1. Cypraca splendens (Grat.) Fuchs. (Salcedo Gaas). 

2. „ angusta Fuchs. (Sangonini). 

3. g marginata Fuchs. (Sangonini). 

4. Voluta elevata (Sow,) Fuchs. (Gnata, Salcedo Gaas etc.). 

5. Turritella Archimcdis Brongt. Fuchs. (Roncà). 

6. „ incisa Brongt. Fuchs. (Salcedo Roncà). 

7. „ asperida Brongt. (Salcedo Roncà). 

8. Turbo scobina Brongt. (Roncà). 

9. Cerithium corrugatum Brongt. (Roncà). 

10. „ Maraschini Brongt. (Roncà). 

11. „ combustion Brongt. (Roncà). 

12. „ Mcneguzzoi Fuchs. (Salcedo). 

13. Strombus Fortisii Brongt. (Roncà). 

14. Banella Horncsi Fuchs. (Salcedo). 

15. Cassis striata (Sow.) Brongt. (Roncà). 

16. Fusus subcarinatus Lamk. v. roncanus Brongt. (Roncà). 

17. Fasciolaria lugensis Fuchs (Salcedo). 

18. Eburna Caronis Brongt. (Salcedo Roncà). 

19. Serpulorbis limoides (Bell.) Scaur. (Lugo). 

20. Pleur otomaria sp. 

21. Conus diversiformis Desh. (Salcedo Roncà). 

22. „ alsiosus Brongt. (Salcedo Roncà). 

23. Tritonium Delbosi Fuchs (Ph. 9, f. 7-8) avec l'ouverture plus allongée, les tours subanguleux, les côtes plus 

érigées et variqueuses. 

24. Ficula condita Brongt. (Salcedo Roncà). 

25. Natica auriculata (Grat.) Fuchs. (Salcedo Sangonini Roncà). 

26. , vulcani Brongt.? (Roncà). 

27. „ perusta Brongt. (Roncà). 

28. „ angustata Grat. (Gaas). 

29. „ Pasinii Bayan (Roncà). 

30. ,, scaligcra Bayan (Salcedo Roncà). 

31. Mclania Stygii Brongt. 

32. Diastoma costellata Lamk. sp. (Roncà Salcedo). 

33. Dentalium sp. 



5 

34. Crassatclla negïecta Michtti Fachs. (Gnata). 

35. „ ponderosa Nyst. in Sliaur. (Lugo). 

36. „ trigomda Fuchs. (Salcedo Dego). 

37. Cyrcna Baylei Brongt.? (Roncà). 

38. Cytherca erycinoides (Lam.) Brongt. (Roncà). 

39. Venus Proscrpina Brongt. (Roncà). 

40. Psammobia pudica (Brongt.) Shaur. (Lugo). 

41. Mactra sirena ? Brongt. (Roncà). 

42. Nucula similis (Sow.) Shaur. (Lugo). 

43. Cardium anomale Math. Fachs. (Salcedo Sangonini). 

44. „ Pasinii Shaur. var. genuina Shaur. (Lugo). 

45. „ aspendum (Lam.) Brongt. (Roncà). 

46. „ Poleanum Shaur. (Poleo) (cette espèce paraît plutôt un Arca ressemblant à YA.Pandorae Brongt. Fachs). 

47. Pectcn Meneguzzoi Bayan (San G. Ilarione). 

48. Ostrca (v. flabelluliformis Shaur. (Lugo). 

49. Solen plieatus Shaur. (Lugo). 

50. Tcrcbratula sp.? 

51. Poritcs sp.? 

52. Turbinolia appcndiculata Brongt. (Roncà). 

53. Parasmilia multilobosa (Bell.) Shaur. (Lugo). 

Je donne ci-après le catalogue des espèces passées en revue en ce livre. Je les ai disposées en un tableau, de sorte 
qu'on puisse a coup d'oeil se former une idée relativement exacte des différents gisements et des rapports des ces faunes 
entre elles et avec celles de localités plus ou moins éloignées. 



TABLEAU- 
DE TOUTES LES ESPÈCES DÉCRITES 



■À 



sa 



es 3 

« 



AUTRES LOCALITÉS 



Orbitoides papyracea (Boub.) Gûmb. 

Var. Portisi 

Orbitoides (Actinocyclina) subradiata 

Cat. sp 

„ opbippium (Schlot.) Gûmb. 

Operculina (Trilla) ammonea Leym. 

Var. Romanensis De Greg. . 

Nummulites laevigatafBrug.) D'Arcb. 

„ nummularia Brug. sp. Var. 

Dufrenoyi 

Ramondi (Defr.) D'Arcb. . 

„ granulosa D'Arcb. emend. . 

„ perforât» (Den.) D'Orb. . . 

„ variolaria (Lanik.) D'Arcb. 

„ Lucasana (Defr.) D'Arcb. . 

Trochosmilia varicosa Reuss . . . 

„ stipitata Reuss . . . 

Placosmilia bilobata D'Arcb. . . 

Pattalopbylliasubinflata (Cat.) D'Arcb 

Stylopbora couferta Reuss .... 

Rabdophyllia sp 

Ci(laris(Leiocidaris)VerneuilliD'Arch 
Psammechinus Biaritzensis Cat. . . 

Caelopleurus equis Val 

Echinocyamus Armoni (Mer.) Ag. . 
Echinolampas subsimilis D'Arcb. . 

Ecbinolampas sp 

Uarionia Beggiotoi Laub. . . . 
Euspatangus multituberculatus Dam, 

Schizaster globulus Dam 

Pontacrinns subbasaltiformis Mil]. . 
Teredo vermicularis Desb. aff. . . 

Clavagella sp 

Panopaea subrecurva Scbaur. . . 
„ Mut.Maninensis et captiva 

De Greg 

, declivis Micbtti .... 
Soleu (Latosiliqua) plicatus Schaur . 
n „ Mut. subregularis 

De Greg. . . . 
Solecurtus Deshayesi Desm. . 
Psammobia padica Brongt. . . 
Pinua margaritacea Lamk. Var. sub 

laevigata 

Lucina grata Defr 

„ Buveiisis De Greg 

Pholadomya Michelensis De Greg. 
„ konhicbii NystVarJfa- 

ninensis De Greg. . 
Crassatella neglecta Micbtti . . . 
„ BUÎcata Brand. sp. Var. 

Lavacilleusis De Greg. 
„ trigonula Fuchs . . . 

, Carcarensis Micbtti. 

Chama calcarata Lamk 

Pectunculus sp 



+ 



+ 

+ 



+ 

+ 



+ 



+ 



+ 
+ 

+ 
+ 



t 

+ 



+ 
+ 



+ 
+ 



+ 
+ 



+ 
+ 



+ 



+ 



+ 



+ 



+ 



+ 



+ 



+ 



+ 



+ 



+ 



+ 



4- 



t 



+ 

t 



+ 



+ 



+ 

+ 



+ 



+ 



+ 



+ 



+ 



+ 
+ 



+ 



+ 



Biaritz etc. etc. 

Priabona etc. 
Biaritz etc. 

Biaritz etc. 
Avesa, Roncà etc. 



Biaritz etc. 
Biaritz etc» 
Biaritz etc. 
Eoc. Paris. 



Crosara. 

Crosara. 

Eoc. de S. Ilarione. 

Eocène de Costalunga. 

Montecchio Maggiore. 

Inde,Albona,Marostica etc. 
Biaritz, Monteccbio. 
Biaritz etc. 
Biaritz etc. 
Biaritz. 

S. Ilarione. 
Schio. 

S. Ilarione. 

Biaritz. 

Priabona. 



Larerda. 



Dego mioc. inf. 
Loverda, Bolca etc. 



Eoc. Paris. 
S. Gonini. 

Eoc. Paris. 

Eoc. Paris. 

Schio. 

Eoc. Paris sp. aff. 

Dego sp.aff. et Eoc.Paris 
Mioc. inf. 

Eoc.Paris et Sangonini 
S. Gonini. 
Dego. 
Eoc. Paris. 





























7 




1) 


o 

> 
o 

m 

'A 


'S 


o 

H 
o 
M 


'S 
3 

S 

o 


cfl 

>■ 

o 

M 


•03 


S 

S 

VI 

o 

5 


et 

« O 


S. 
"c 


AUTRES LOCALITÉS 


„ intermedia Michtti . . . 


+ 




t 

+ 

+ 

+ 
+ 

4- 


"h 


+ 












Mioc. inf. Pareto. . . 
Eoc. Paris. 
Mioc. inf. Dogo. 
Mioc. inf. 


































+ 
+ 

+ 
+ 

4- 

X 

+ 
+ 

+ 


S. Gonini. 
Dego. 


„ anomale Math. Var. genui- 
Spondylus cisalpinua (Brongt.) Fucb.s 




Lugo. 
Eoc. Paris. 












Castelgomberto. 
Eoc. Paris. 


„ Michelensis De Greg. . . . 

, Parisiensis D'Orb. Var.Boven- 
„ Meneguzzoi Bayan .... 


+ 
+ 

+ 


Biaritz sp. aff. 
Eoc. S. Ilarione. 












S. Gonini. 












Eoc. Paris. 








+ 
+ 


+ 


+ 


Eoc. S. Ilarione. 
Eoc. Paris. 


„ palmatus (Lamk.) Goldf. 
„ verrucopsis De Greg. . . . 
„ deletus Michtti type . . . 

„ Mut. Boueiformis De Greg. . 
„ Mut. postprotractun Desh. . 
„ Mut. bisdepressum De Greg. 






Mioc. Rhône. 
Mioc. inf. 


t 


+ 


+ 
+ 




Pecten (Amussium) cristatum Bronn? 
„ Var Cavabrocchiensis Degr. . 

Cypraea média Desh Mut. Fuchsi De 






+ 


+ 


4- 










Eoc. Paris. 








t 


. . . 


Plioc. et Mioc. 

Mioc. inf. 
Dego. 














Eoc. Paris. 


, Mut. turgidiuscula De Greg. 
„ Mut. propeangusta De Greg. 




















































S. Gonini. 


Fusus polygonus Lamk. Var. rarico- 

Fusus (Costulofusus) scalarinus Lamk. 
Var. Hilarionis De Greg. 




+ 


+ 
+ 

+ 
+ 

t 


+ 














Roncà, Eoc. Paris. 




+ 










Eoc. Paris. 
Rrendola. 


„ alsiosus Brongt. Var.Lavacil- 

lensis De Greg. . . 

Triton ( Semiranella ) Valrovinensis 

Strombus irregularis Fuchs. . . . 


+ 

+ 


Eoc. Paris. 
S. Gonini. 










Eoc. Paris. 

Castelgomberto. 

Castelgomberto. 














Castelgomberto. 
S. Gonini. 


'Turbo Asmodei Brongt .... 


+ 


+ 
+ 
















S. Gonini. 











8 





© 


o 
> 
o 

m 
ai 


<X> 

eS 
> 
m 
h-) 


o 
s 
m 

s 

o 


c 

'S 
s 

s 


e: 

s 

o 

K 


- 


a 
■J. 

Q 


3 g 


o 


AUTRES LOCALITÉS 




t 




















M. Viale. 


Trochus Lucasianus Brongt. . . 


+ 
+ 


















Castelgomberto. 


Turritella gradataeformis Shaur. 


















Priabona Castelgomberto 


, carinifera Desh. Var. subno- 
va De Greg 


















Eoc. Paris. 


„ imbricataria Lamk. 




+ 
4- 














Eoc. Paris. 




























+ 


















B lamellosum Brug. . . 


+ 


+ 
















Eoc. Paris. 


„ latesulcata De Greg. 


































Castelgomberto sp. aff. 


Voluta elevata (Sow) Edw. Var. nor- 

malis De Greg. . . 

Rostellaria ampla Brand. Mut. La- 


+ 


+ 
+ 
































Brendola. 
















Biarit/.. 


Balanus pictus (Munst.) ritt. . . 












+ 






Falunien Ipswich. 

























RffIZOPOD A 

Orbitoides papyracea (Boub.) Gùmb. Var. Fortisi d'Arch. 

PL 1, f. 1-3 (f. 1 gross. trois fois, — f. 2 gross. quatre fois et d*mi, f. 8 gross. trois fuis et demi) S. Bovo 
1832. Nummulites papyracea Boub. Boubé Bull. Soc. Géol. Franco p. 44-">. 

Orbitulites Pratti Micb. (1840-7) — Orbitulites submedia D'Arch. (1846).— Nummulites umboreticulatus Schaf.' 
(1846). Orbitoides papyracea D'Ab. (1847). Orbitulites disons Eût. (1848). — Orbitolites Fortisii D'Arch. (1850).— 
Orbitolites submedia Kouault (1850). -- Orbitoides Pratti Carp. (1880). — Orbitulites Parmula Rut part, (1850). — 
Hytnenocyclus papyraceus Bronn (1853). — Orbitulites mummiforme Cat. (1856).,— Orbitulites Bonoana Cal. i 1856),-— 
llymcnovijdus itmbo Schaf. (1863). — Hymemcyelus cymèalus Schaf. (1865). — Orbitoides disais Kauf. (1867). 

C'est une des espèces plus remarquables et plus caractéristiques d'Orbitoides. Préalablement j'avais adopté le nom 
de O. Fortisi d'Arch., car M. r D'Archiac (Méin. Soc. Géol. France 2 sér. v. 3, pi. 8, f. 10-12) a bien décrit et fi- 
guré cette espèce, mais en suite j'ai adopté l'opinion de M. Giimbel ( 1868 Beitrage Foraminiferenfauna p. 112) en 
me servant du nom de Boubée. Comme c'est M. Giimbel celui qui a étudié avec beaucoup de soin cette espèce, je pro- 
pose de réunir son nom à celui de Boubée. En outre comme nos exemplaires correspondent parfaitement à la description 
et à la figure de M. D'Archiac, je crois qn' il est utile de conserver le nom donné par cet auteur à titre de variété. 
Les exemplaires de D'Archiac provenaient de Béante. C'est une espèce très répandue , surtout dans le Vicentin. Elle 
a été étudiée aussi par M r Carpenter (Forain, pi. 22, f. 2, 3.) 

Loc. S. Bovo, Romano. 

Orbitoides (Actinocyclina) subradiata Cat. sp. 

Var. Romanincola De G-reg. 

PI. 1, f. 4-7 (quatre exemplaires gross. trois diamètres) de Romano. 

1857. Lunulites subradiata Cat. Catullo. Tert. Sed. sup. Veue/.ia p. 28, pi. 1, f. 13. 

1868. Orbitoides tenuicostata Gumb Giimbel Beitrage Foraminif. nordalp. eoc. p. 131, pi. 2, f. 114, pi. 4, f. 35. 

187:». , , „ Hantken Fauna Clavulina Szaboi p. 83, pi. 11, f. 7-8. 

La priorité du nom de Catullo ne me paraît pas contrastable. Il cite la localité de Priabona. Au même aous genre 
Actinocyclina Gùmb. appartient YO. radians D'Arch. 

La variété proposée par moi se distinguo du type n'occupant les cordonnets radiais toute la surface mais un côté 
seulement, Je ne suis tout à fait sûr de la détermination de mes exemplaires, car certaines variétés de la Xumm. Lu- 
casana lui ressemblent extrêmement, et je n'ai pas examiné la section. 

Loc. Romano. 

Orbitoides ephippium (Schloth) Giimb. 

PI. 1, f. 8-9 (f. 8 exempl. orig. 20 mm , fig. long. 16"" m ; f. 9 exempl. orig. 20"' m . fig. long. 16""") de S. Bovo. 

1820. Lenticidit.es ephippium Schloth Schlotheim Petrefactenkunde v. 1, p. 89. 

1847. Orbitolites sella D'Arch. D'Archiac. Bayonne et Dox p. 405 pi. 8, f. 16. 

1866. „ ephippium Schloth. Eichwald Leth. Ross. p. 186, pi. 15, f. 4. 

1868. Orbitoides „ „ Giimbel Foraminiferenfauna p. 118, pi. 3, f. 15-16, 38-39. 

= Nummulites ephippium Kefer (1834). — Nummulina ephippium Bush. (1833). 
— Nummulina onychomorpha Cat. (1850). — Lycoph ris ephippium Grant. 

Je propose de réunir au nom de Schlotheim celui de Giimbel, qui a rectifié le sens de cette espèce; car autrement 
il serait mieux d'adopter le nom de sella d'Arch. — M r Schlotheim ne donna que très peu de renseignements sur cette 



10 

espèce; malgré cola, ce qn' il dit suffit en certaine manière pour en donner une idée. Voila ces propres mots: " In 
altéra Sandstein von Liptsch in Ungarn. — Seine ausserordentliche Diurne, wie Papier, und die sattelfôrmige Riegung 
unterscheidet ihn hinliinglish, erforderfc jedoch gleichfalls noem weitere Prûfung. „ 

Nos exemplaires atteignent une taille une peu plus gr amie que celle indiquée par les auteurs c'est à dire un dia- 
mètre de 20 mm . 

Frilla De Greg. 

Je propose ce sous genre pour les espèces d'operculina, dont le test est réduit à une lame très mince, discoïdale et 
non renflée au milieu. 

Type Op. ammonea Leym. Je lui rapporte 1' Op. granulosa Leym. et la 0. canal i fera D'Arch. Il est probable 
qu'on doit lui référer la lïbyca Schwager et la Terrigii Tell. Le type du gen. Operculina est la Opercuîlina compla- 
nata Bast. sp. (Lcnticulites Basterot Bordeaux n. 18). D' Orbigny (Modèles pi. 14 f. 7-9). De cette espèce M r Car- 
penter (Intr. Foraminifera Pi. 17, f. 1-13) a publié une magnifique, illustration. Les fig. 1, 11, données par cet au- 
teur démontrent que cette espèce n'est pas tout à fait applatie mais renflée. M r Zittel a donné une bonne figure de 
cette espèce (Zittel Hândbuch v. 1, p. 96, f. 36), qui a été reproduite par F. Bernard (Elém. Paléont. p. 100 f. 12). 

Operculina (Frilla) ammonea Leym. 

Var. Romanensis De Greg. 

PI. 1 f. 10-15 (f. 10-14 trois exempl. de Eomano et un de Valle Manin f. 13, grossis trois fois et demi; f. 15 bloc 

de roche de Due Santi avec la même espèce). 

1847. Operculina ammonea Leym. Leymerie Montagne Noire p. 359, pi. 13, f. 11. 

1856. „ „ „ Yezian Moll. et zooph. p. 48. 

1865. „ „ „ Schauroth Coburg p. 181. 

1868. „ „ „ Gûmbel Beitr. Foram. Nordalp. p. 87. 

1875. „ , , Hantken Fauna Clavulina Szaboi Sch. p. 80, pi. 12, f. 1-2. 

1877. „ n* Mayer S}'st. Yerzeich. Yerst. Parisian Einsiedln. p. 70. 

1890. „ „ n Tellini Numm. Majella p. 44, pi. 12, f. 23-24. 

Nos exemplaires ressemblent en certaine manière à la Num. Murchisoni Bronn décortiquée (D'Archiac Haime Foss. 
Inde pi. 8, f. 20. — De La Harpe pi. 4, f. 7) et à la N. Budcnsis Hantk. Mais ils sont presque identiques à la fi- 
gure de Y ammonea figurés par Leymerie et D'Archiac. C'est une coquille extrêmement mince et c'est seulement par ce 
caractère qu' ils diffèrent de cette dernière espèce. C'est pour ça que j'ai proposé cette variété. J'ai été hésitant à faire 
cette proposition, mais comme j'ai examiné plusieurs exemplaires présentant tous le même caractère je m' y suis décidé. 
Je crois que la TerrigilûX. doit être considéréo comme une variété de la même espèce. L'Op>. subJaevis Giimb. (Loc. 
cit. p. 87; pi. 2, f. 113) je crois que c'est une synonyme ou une variété de la même espèce. 

Loc. Romano, Valle Manin, S. Bovo, Due Santi. 

Nummulites laevigata (Brug.) D'Arch. 

PI. 1, f. 16-17 grand, nat. de S. Bovo. 

1784. Helicites lenticularis Burt. Burtin Orict. Bruxelles p. 103, pi. 23, f. B. 

1789. Camerina laevigata Brug. Bruguière Eue. Méth. v. 6, p. 399, N. 

1853. Nummulites laevigata Lam. D'Archiac Haime Déscr. foss. numm. Indes, p. 103, pi. 4, p. 7. 

= Discolites numismate Fort. 1002.— Nummularia laevigata Park 1811.— Lenticulites laevigata Lamk.— Num- 
mulites globularia Lamk. 1845. — Nummulites laevigata, globularia, rotula Defr. 1875. — Nummulina laevigata et 
globularia, D'Orb. 1826. — Nummulites lenticularis Blainv. 1828. — Nummularia laevigata Sow. — Nummulites 
rhomboklolis Schaf. 1846. 



11 

C'est une espèce très variable et je ne suis tout à fait certain de la extermination des mes exemplaires, car je- 
n'en'ai pu examiner la structure interne. Quelques - us d'eux ont le centre élevé en tonne de mamelon; ils correspondent 
à la figure 2 de D'Archiac et je propose pour eux le nom de var. medioturgidula. 

Le nom de Uwticularis devrait être préféré à laevigata, car il est antérieur, mais comme le nom de lenticularis a 
été cité par plusieurs auteurs pour désigner des fossiles différents j'ai cru préférable celui de Bruguière en y joignant 
le nom de D'Archiac. 

Loc. S. Bovo (type et var. medioturgidula), Romano. 

Nummuiites nummularia Brug. sp. 

Mut. Pufrenoyi D'Arch. sp. 

ri. 1, f. 18 gr. nat. de Prinà. 

1770. Guettard Mém. soc. se. et arts v. 4. p. 430, pi. 13, f. 71. 

1778. Knorr Recueil de mon. v. ô, pi. A 7 f. 1. 

1789. Camerina Nummularia Brug. Bruguière Eue. Méth. v. 1, p. 400. N. 7. 

1802. DiscolitJics nummiforme etc. Fort. Fortis Mém. pour serv. Hist. nat. Italie v. 3, p. 102, pi. 2, f. A. 

1804. Nummuiites complanata Lamk. Lamark. Ann. Mus. v. 5. 

1805. „ plana De Rois. De Roissy Hist, Nat, Moll. p. 56. 
1826. Nummulina complanata D'Orb. D'Orbigny Ann. 8c. Hist. nat, p. 180. 
1832. Nummuiites millecaput Boub. Boabée Bull. Soc. géol. France. 

1848. , maxima Cat. Catullo. Quelques remarques sur les Nummuiites. 

1850. Nummulina camplanata Laui. D'Archiac. Hist. Progr. géol. v. 3. p. 234. 

1850. Nummuiites complanata Loin. D'Orbigny Prodr. F. 27. v. 2. p. 335. 

1854. „ ., „ D'Archiac An. foss. Inde p. 87. pi. 1, p. 1-3. 

Quoique le nom de complanata Lamk. est généralement adopté dans la science, je crois qu'on doit réintégré celui 
de nummularia qui a sans doute la priorité. 

Nos exemplaires atteignent un diamètre de 56""". 

Je retiens que la N. Dufrenoyi d'Arch. est une mutation de la nummularia . car elle n'en diffère que par sa 
moindre épaisseur. Nos exemplaires ressemblent plus à cette variété qu' à l'espèce, typique. 

La Dufrenoyi est propre de Biaritz etc. 

Loc. Prinà, S. Bovo, Valrovina. 

Nummuiites Ramondi (Defr.) D'Arch. 

PI. 1 f. 19-22 (quatre exempt, gross. trois fois) f. 19-20 de Romano, f. 21-22 de S. Bovo. 

1825. Nummuiites Ramondi Defr. Defrance Dict. Se. v. 35, p. 224. 

1853. , „ D'Archiac Haime Foss. Numm. Inde p. 128. 

= A", rotularius Desh. (1836). — A', globulus Lcyin. (1846).— Nummulina mammillaris Riit. 1850. — Num- 
muiites mamilla D'Orb. (1850). 

Je me rapporte à, tout ce qu'à dit M r D'archiac à propos de cette espèce, au nom de laquelle je propose de réunir 
les initiales de D'Archiac. Je crois qu' on pourrait aussi la désigner avec le nom de N. mamilla Fitcb., car elle a été 
figurée en 1803 par M r Fitcher et Moll (Testacea microscopica pi. 6, f. a-d) avec le titre de Nautilus mamilla. — 
M r D'Archiac observe que ces figures correspondent à la variété d. fig. 17 de son ouvrage et pas au type de l'espèce. 
— Si on adoptera le nom de N. mamilla, on devra considérer comme type de l'espèce la fig. 17 de M 1 ' D'Archiac. 

Les exemplaires , que j' ai examinés , correspondent très bien à la figure 13 c D' Archiac. Mais , comme j' ai dit , 
cette mutation est extrêmement analogue de la A T . (ïuettardi D' Arch. et de certaines variétés de la Lucasana Defr., 
n'ayant pas examiné la section, je ne suis pas sûr de sa détermination. — La N. Budensis Hantk. (Hantken Faima 
Clavulina Szaboi Sch. For. pi. 12, f. 4) a beaucoup d'affinité avec la mémo espèce. 

Loc. S. Bovo, Romano. 



12 

Nummulites granulosa D'Arch. emend. 

PL 1, f. 23 gross. un peu plus que deux fois, de S. Bovo 

1847. D'Archiac Bayonnc et Dax p. 415, pi. 9, p. 19-22. 

1853. D'Archiac Haime Descr. An foss. Inde p. 151, pi. 10, p. 11-19. 

= Numm. rrrrucosa Roiss. partira; Xumm. placentuïa Desh. non Forskal. 

J'ai sous mes youx un exemplaire qui ressemble tout à fait aux exemplaires de Biarit/.. 
Loc. S. Bovo. 

Nummulites perforata (Den.) D'Orb. 

PL 1, f. 24 fragment de roche en grand, nat. de Valrovina. 

1808. Egeon perforatus Den. Denys de Montfort Conch. Syst. p. 166 (juvenis). 

1825. Nummulites spissa Def. Defrance Dict. Se. nat. v. 35, p. 225. 

1825. Helicitcs perforatus Blainv. Blainville Traité Mal. p. 373. 

1826. Nummulina perforata D'Orb. D'Orbigny Ann. Se. Nat. 
1834. Nummulites crassa Bou. Boubé Bull. nouv. gisements. 

1853. Nummulites perforata D'Arch. D'Archiac Haime Foss. Inde p. 115, pi. 6, f. 1-12. 

= Nummulites aturica Joly Leym. (1848). — Nummulina globosa Rut. (1848). — Nummulina globularia Larak. in 
Sow. et Menegh. (1851). 

Comme le nom de perforata a été proposé par Denys de Montfort , je pense que c' est nécessaire de le mettre en 
parentèse tout près de d'Orb. Car autrement on devait adopter le nom de spissa Defr. qui aurait la priorité sur celui 
de D'Orbigny. 

Loc. Valrovina et S. Bovo. 

Nummulites variolaria (Lamk.) D'Arch. 

1804. Lenticulites variolaria Lamk. Lamark Ann. Musée v. 5, p. 187. 

1819. Nummularia variolaria Sow. Sowerby Min. Conch. p. 76, pi. 538, f. 3. 

1853. Nummulites variolaria Sow. D'Archiac Haime Foss. Numm. Inde p. 146 pi. 9, f. 13. 

Cette espèce me paraît douteuse, car ordinairement sa taille est très petite et c' est très difficile de la distinguer 
■des jeunes exemplaires de la Lucasana. Quant à son titre, j' ai cru d'adopter celui de Lamark, qui a été le premier 
à faire connaître cette espèce et celui de D'Archiac, qui en a donné une description très soignée. Comme je n'ai pas 
examiné la loge centrale, la détermination de mes exemplaires n'est pas certaine. La N. variolaria est propre des sa- 
bles moyens. 

Loc. Romano. Valrovina (bloc de roche). Valle Manin (bloc de roche). 

Nummulites Lucasana (Defr.) D'Arch. 

PL 1, f. 25-27 trois exempl. gross. un peu plus que deux fois. 

1850. D'Àrchiae Hist. Progrès Géol. v. 3, p. 238. — 1853 D'Archiac Hiime Foss. Numm. Inde p. 124, pi. 7 , 
p. 5-12. 

= Lr.nticularis Rou. 1850. — verrucosa Roiss. partim. 

Comme c'est M. r D'Archiac celui, qui a donné une très belle description de cette espèce, tandis que Defrance n'en 
publia aucune description je propose d'ajouter aussi les initiales du nom de D'Archiac— Le nom de lenticularis Rou. 
aurait la priorité, mais comme ce nom a été employé pour indiquer des fossiles différents M. r D'Archiac crut que c'était 
mieux adopter le nom de Defrance. 

Loc. Romano. 



13 
R A D I A T A 

Trochosmilia varicosa Reuss ? 

Eeuss Pal. Stud. ait. tert. Alp. p. 22, pi. 17, f. 4-6. 

J'ai examiné deux exemplaires , qui resemblent à la figure 5 de Reuss. Ils sont mal conservés, de sorte que leur 
identification est très incertaine. Cette espèce provient de Crosara. 

Ils ressemblent aussi à la Tr. profunda Eeuss (Loc. cit. p. 11, pi. 1, f. 1). 
Loc. S. Michèle. 

Trochosmilia stipitata Reuss. 

PL 1, f. 28-29. 

Eeuss Pal. Stud. ait. Tert. p. 12, pi. 17, p. 1-2. 

L'exemplaire, que j'ai sous mes yeux, ressemble beaucoup à l'espèce de Reuss qui provient de Crosara. 
Loc. S. Bovo. 

Placosmilia bilobata D'Arch. 

PL 1, f. 32. 

D'Archiac. Studio Compar. p. 25. 

Eeuss. Pal. Stud. ait. Tert. Alp. p. 7, pi. 38, f. 5-8. 

Mon exemplaire ressemble beaucoup au type de S. Uarione. Cette espèce dans l'explication des planches de l'ouvrage 
de Eeuss porte par erreur le titre de PL eocœnica. Eeuss. 
Loc. S. Bovo. 

Pattalophyllia subinflata (Cat.) D'Arch. 

PL 1, f. 30-31. 

Catullo tert. sed. sup. p. 41, pi. 2, f. 2, 3, 6 Turbinolia subinflata, subbilobata et turgidula. 

D'Archiardi Coral. foss. p. 3, pi. 1, f, 6. 

Eeuss. Pal. Stud. ait. tert. Alp. p. 20, pi. 48, p. 1-4. 

Je n'en ai observé qu'un exemplaire, la détermination duquel est très probable. Cette espèce provient de Costalunga 
(eocène). 

Loc. S. Bovo. 

Stylophora conferta Reuss. 

PL 1, f. 33, gross. deux fois et demi. 

1868. Eeuss. Pal. Stud. ait. tert. Alp. y. 1, p. 25, pi. 9, f. 3-6. 

Un exemplaire identique aux exemplaires de Castelgomberto. Cette espèce a été trouvée aussi à Fontana Bona et 
■à Montecchio Maggiore. 
Loc. S. Michèle. 

Rhabdophyllia sp. 

Un exemplaire très mal conservé, qui a une certaine resemblance avec la Rh. tenuis Eeuss de Castelgomberto (Eeuss 
Pal. Stud. p. 16, pi. 2, f. 4-5). 
Loc. S. Michèle. 



14 

ECHINODERMATA 

Cidaris (Leiocidaris) Verneuilli D'Arch. 

PI. 1, f. 34, 35. 

1850. D'Anliinc Hist. Progr. Geel. p. 246. Cidaris pseudojurassica Laub. 

1853. D'Archiac Haime Doser. An. foss. Inde p. 195, pi. 13. p. 1. 

1868. Laube Eeb. Vicent. Tort. p. 9, pi. 1, p. 2. Cidaris (Rhabdocidaris?) pseudojurassica Laub. 

1S74. Taramelii! Di alcuni echinidi eoccnici dell'Istria p. 10, pi. 1, f. 1-2. Cidaris Scampicii Tar. 

1S77. Daines. Die Echinid. Virent. Veron. Tert. p. 10. 

1880. Bittner. Beitr. Kennt. Alt. ecbin. faun. Sûdalp. p. 72, pi. 1, (5) f. 4. Cidaris (Leiocidaris) Scampicii Tert. cfr. 

1880. Idem. p. 110. Cidaris (Leiocidaris) pseudojurassica Laub. 

Avant comparé les figures et les descriptions de C. pseudojurassica Laub. et de C. Scampicii Tar. , je me suis 
convaincu que c'est précisément la même espèce. Les petites différences sont tout à fait négligeables et dues à des 
imperfections de dessin ou à corrosion du test. L'exemplaire, que j'ai sous mes yeux, est très bien conservé. Laube 
a retrouvé cette espèce à Zovencedo; Taramelli à Pisino, Albona. Marostica M. r Bittner à Ciupio. 

Le Cidaris Verneuilli D'Arch. (D'1853 D'Archiac Haime Foss. Inde pi. 13, f. 1) me paraît identique des espèces 
citées et c'e>t pour ea que j'ai adopté ce nom. C'est vraiment intéressant que de retrouver en Italie un fossile de l'Inde. 

Loc. Valrovina. 

Psammechinus Biaritzensis Catt. 

ri. î, f. 30. 

Catteau Ech. Foss. Pyrén, p. 62, pi. 1, f. 5-9. 

Laube Ech. Vicent. p. 16. 

Dames Ech. Vicent. p. 15, pi. 1, f. 11. 

J' ai examiné un exemplaire de cette espèce non bien conservé, mais ressemblant beaucoup au type de Montec- 
chio Maggiore. 
Loc. S. Bovo. 

Caelopleurus equis Val. sp. 

PI. 1, f. 37. 

Enc. Méth. pi. 140, f. 7-8. Echinus equis. — D'Archiac Bayonne p. 205 Caelopleurus.— D'Archiac Group. Nuinm. 
Bayonne et Dax p. 421. — Klein p. 54, pi. 4, f. 10 Cidaris coronaîis. — Idem Lesque pi. 8, f. AB. — Koenig le 
sect pi. 3, f. 46 Echinus nitidus. — Agassiz Cat. Syst. p. 12. — Taramelli Ech. eoc. Istria p. 14. — Desor Synopsis 
p. 97, pi. 16, f. 4-6. — Dujardin Hupé Hist. Nat. Echinod. p. 510. — Zittel Handbuch v. 1, p. 505, f. 362. 

Le C. Agassiz D'Arch. (D'Archiac Bayonne pi. 7. f. 2. — Bayonne et Dax p. 421, pi. 10, f. 15) est très voisin 
de l'espèce de Agassiz et il est probable qu'on doit la considérer comme une de ses variétés. 

M/ Dames (Ech. Vicent. p. 16) cite le C. Dclbosi Desor (1864 Cotteau Kev. Mag. Zool. p. 105, pi. 14 f. 6-10) 
de Mossanno; il considère le Cad. Agassizi D' Arch. in Laube comme un synonyme de l'espèce de Desor. — La fi- 
gure do Laube (Echin. pi. 1, f. 7) paraît fort ressemblante du C. Agassizi D'Arch. — M. r Bittner cite le C. equis 
Ag. (Bitt. en Kennt ait, Ech. Sûdalp. p. 45) et le C. Desor. (Loc. cit. p. 110). — M. 1 ' Taramelli a retrouvé cette 
espèce à Albona. — M. 1 ' le Prof. Zittel donne comme " habitat „ de cette espèce Biaritz. 

J' ai examiné un exemplaire de cette intéressante espèce , qui malheureusement était un peu rongé. Néanmoins 
sa détermination me paraît très probable. 

Les ambulacres font sallie, tandis que les aires interambulacrales restent un peu déprimées , ce qui est caractéri- 
stique en cette espèce et lui donne un aspect particulier. Sur les ambulacres il y a deux rangées de tuberules. Laté- 
ralement à leur sallie sont les pores ambulacraux accoudés à la pointe des ambulacres. Dans les aires interambula- 



15 

craux ilya4 rangées de tubercules plus petites que ceux des ambulacres, de ces quatre rangées, les deux rangées mé- 
dianes sont un peu moins développées que les latérales. 

Cette espèce a quelque ressemblance avec le G. Forbesi D'Arch (D'Archiac Foss. Inde) surtout avec l'exemplaire 
figuré par Duncan e Sladen (Tert. upp. cret. foss. Western Sind. p. 287, pi. 46, f. 1-9). 

Loc. S. Michèle. 

Echinocyamus Annonii (Mer.) Ag. 

PL 2, f. 38-39 (deux exempt, gross. un peu plus que deux fois). 

1770. Knorr v. 2, p. 180, pi. E 11, f. 8. 

? Fibularia Annonii Mer. Mérian Cat. manuscr. Musée Baie. 

•1841. Echinocyamus Annoni Mer. Agassi/ Monogr. Ecliin. p. 131, pi. 27, f. 37-40 (fig. 38 est gross.) 

1847. „ planulatus d'Arch. D'Archiac Group. Nummul. Bayonne p. 422, pi. 10, f. 1G. 

1847. , subcaudahis Ag. e Des. D'Archiac idem p. 422, pi. 10, f. 17. 

186",. „ subcaudatus Ag. Schauroth Coburg p. 189, pi. 8, f. 15. 

1869. Sismondia planulata D'Arch. Laube Ech. Vicent. p. 16, pi. 2, f. 4. 

1877. Echinocyamus affinis Desh. Dames Ech. Vicent. p. 19, pi. 1; f. 14. 

J' ai été très embarrassé à propos du nom spécifique de cette espèce. Nos exemplaires sont identiques aux exem- 
plaires rapportés par Schauroth à Ech. subcaudatus et à ceux rapportés par D'Archiac à Ezh. ptanulatus seulement 
ils ont une hauteur plus considérable, car celui-ci est tout à fait discoïdal. Les dimensions de nos exemplaires sont 
13""" diam. 4""" haut. 

L'espèce typique de E. Annoni de Agassi/, est plus arrondie que nos exemplaires; mais j' ai observé que le con- 
tour de ceux-ci n'est pas toujours précisément le même, il y en a qui paraissent l'avoir à peine subpentagonal, d'autres 
légèrement subovoïdal, d'autres presque circulaire. Ce sont des nuances. 

Le Laganum fragile Dam. de S. Eusebio (Bassano) illustré par le prof. Dames Ech. Vicent. p. 21, pi. 1, f. 15 
(non 14 err.) a quelque ressemblance avec nos exemplaires. 

Mon illustre collègue le Professeur de Loriol a décrit trois espèces de l'Egypt, qui ont une grande ressemblance 

avec nos exemplaires, savoir: Sismondia Logotheti Fraas, Sism. Saemanni De Lor. Echinocyamus Luciani De Lor. 

■(De Loriol Monogr. Ech. Egypt. p. 16-18, pi. 2, f. 1-15). Je dois observer que les petits sillons que unissent les pores 

des ambulacres des Sismondia sont causés par l'érosion du test qui laisse voir les sutures des petites plaques. La di- 

; sposition des pores ambulacraux de nos exemplaires est tout à fait identique de ceux de Sis. Logotheti et Seemanni. 

La forme du test est un peu plus élevée. 

M. r Dames propose de désigner cette espèce avec le titre de Sism. rosaceus Lesk. (Dames Ech. Vicent p. 20). Je 
dois observer que je ne suis pas convaincu de l'utilité de retenir le nom de Sismondia au lieu de Echinocyamus. — 
En outre je ne connais pas l'ouvrage de Lesk. (1778 Additamenta) dans lequel (p. 145, pi. 40, f. 4) a été proposé 
le nom de Echinodiscus rosaceus. Comme l'espèce de Mérian a été proposée pour un exemplaire de l'éocène de Vérone 
1 (selon Agassi/.) je trouve que c'est plus convenable de retenir le nom de Mérian. Je lui ai uni le nom de Agassiz , 
car c'est celui-ci qui en a donné la figure et la description. — Je dois observer que j'ai, malgré cela, quelque doute en 
ce que dit cet auteur en regard à la provenance, car il dit que c' est un exemplaire rougeâtre comme s' il fût ferru- 
gineux. Cela me fait rappeler le calcaire rouge ammonitique. — Mais tous les auteurs réconnaissent que c'est un exem- 
plaire éocénique; alors on ne peut pas douter de l' identité de l'espèce de Bassano. 

M/ Dames rapporte à Sismondia rosacea Y exemplaire rapporté pour Laube à Sism. planulata Laube et Sism. 
vicentina Laube. Quant à celle-ci il a raison; mais quant à Sism. planulata D'Arch. in Laub. je crois que c'est une 
autre espèce ou plutôt une mutation de la même espèce pour laquelle je propose le nom de Laubei, car elle a une 
vforme très différente de celle de D'Archiac. 

Loc. S. Bovo. 



16 

Echinolampas subsimilis D'Arch. 

PI. 2, f. 40. 

184G. D'Archiae Bayonne p. 204, pi. 6, f. 4.— 1847. D'Archiac Group. Nuin. Bayonno Dax. pi. 423, p. 10, f. 19 
(variété). — Desor Synopsis p. 305. — 1863. Laube Ech. virent, p. 22. — 1870. Dames Echin. vicent. p. 38. 

Notre exemplaire est identique au type de D'Archiac provenant de Biaritz. Il ressemble beaucoup à 1' E. Suessi 
Laube. (Vicent. Ech. pi. 4, f. 2) dont j' ai trouvé un grand individus à Vallone Cubo en Sicile (De Greg. Argille sca- 
gliose p. 11, pi. 1, f. 2). Il diffère de cette espèce à cause de la différente disposition des rangées des pores ambu- 
lacraux, car des doubles rangées des pores des deux pétales ambulacraux antérieurs , la rangée qui est antérieure est 
beaucoup moins longue de la postérieure. Un phénomène inversement analogue, mais moins remarquable, se vérifie dans 
les pétales des pores ambulacraux postérieurs , la rangée des pores des deux pétales qui est postérieure est un peu 
moins longue que celle qui est antérieure. 

Néammoins je crois qu' il est probable qu' on devra considérer 1' espèce do Laube comme une variété do celle de 
D'Archiac. M. r Laube cite comme " habitat , de ce cette espèce Laverda, S. Orso, Zovencedo. M. 1 ' Dames rapporte à cette 
espèce YE. globulus Laube partim. lîEch. politus Desmoulins (Dames Loc. cit. p. 40, pi. 3, f. 2) de Vérone me pa- 
raît voisin de l'espèce de D'Archiac. 

Loc. San Bovo. 

Echinolampas sp. 

Deux fragments un desquels provenant de Valle Manin, l'autre de Romano. 

Ilarionia Beggiatoi Laube. 

Echinantus Beggiatoi Laub. Laube Ech. vicent. p. 21, pi. 4, f. 3. 
Ilarionia Beggiatoi Laub. Dames Echin. Vicent. p. 34, pi. 5, f. 2. 

Je rapporte à cette espèce un exemplaire non bien conservé mais de probable identification M. r Dames rapporte 
à cette espèce V Echinantus Wrightii Laube non Cotteau. Itllar. Beggiatoi provient de l'éocène de S. Ilarione. Notre 
exemplaire ressemble davantage de la figure de Dames que de celle de Laube. 

Loc. S. Bovo. 

Euspatangus multituberculatus Dames Schaur. 

Dames Ech. Vicent. p. 80, pi. 7, f. 4. Euspatangus multituberculatus Dames. 

Quoique je n'en ai pas la certitude, je 6uis d'opinion que l'espèce décrite pas M/ Dames avec le titre de E. Mul- 
tituberculatus doit être la même espèce décrite par Schauroth avec le titre de Brissopsis Soicerbyiformis (Schauroth 
Coburg p. 191, pi. 11, p. 3) provenant de Schio , mais je ne puis pas 1' assérer. — L'espèce de Dames provient de 
1' éocène de S. Ilarione. 

Loc. San Bovo. 

Schizaster globulus Dam. 

Dames Ech. Vieent. p. 57, pi. 9, f. 5. 

Je n'en ai examiné qu'un mauvais exemplaire , mais son identification me semble très probablement exacte. Cette 
espèce est propre de S. Ilarione. 
Loc. S. Bovo. 



17 
Pentacrinus subbasaltiformis Mill. 

Var subrotundus De Greg. 

PI. 2, f. 41-42 fou exempl. de doux cotés) 

Miller Nat. Hist. Crinoidea p. 140. — Wetherell Trans. Geol. Soc London 2 sér., v. 5, p. 136, pi. S, f. 4. _ 
Austen Mon. Eec. foss. crin. p. 122, pi. 16, f. 2. — D'Archiac Bayonne p. 200, pi. 5, f. 16-18. Pentacr mites di- 
dadylus D'Orbigny. — Forbes Monogr. Echin. Brit. Tertiair. p. 34, pi. 4, f. 8-10. 

J' ai examiné quelques tiges de cette espèce, qui sont droites, avec la section presque ronde , avant un diamètre 
de 8" ,m . Les disques ont une épaisseur de 2""" l /ï. On voit à peine les sutures. Le long des disques il y a 5 rangées 
d'affaissements très obsolètes, qui peuvent être aperçus seulement en regardant de travers. Ce caractère est bien repro- 
duit par la figure 18 de D'Archiac, mais dans cette figure est plus visible que dans nos exemplaires. La surface des 
disques est ordinariament rongée et on ne voit aucun caractère. Mais un des exemplaires laisse voir 5 pétales séparés 
par un petit sillon et un peu rongés intérieurement. La paroi de chaque branche et sillonnée, car la structure d'elle 
no doit pas être homogène. Cela donne une apparence à l'étoile extrême semblable à celle de la fig. 18 in D'Archiac. 

Ce qui est plus caractéristique dans nos exemplaires est la forme sectionale arrondie et non pentagonal. L'exem- 
plaire f. 18 de D'Archiac, et celui fig. 10 de Forbes ressemble à notre variété. 

Loc. Valrovina. 

MOLLUSCA 

PELECYPODA 

Teredo vermicularis Desh. aff. 

PL 2, f. 43. 

Nos exemplaires ont quelque ressemblance avec l'espèce d'Anvers (Deshayes Bassin pi. 3, p. 5-6) mais ils ont une 
taille plus grande. Les exemplaires rapportésjà l&Serpula tortr'u Mûnst in Sbauxoth (Coburg p. 259, pi. 28, f. 4) de 
Priabona me paraissent la même espèce. Je ne puis dire rien là dessus, car je n'en ai que de mauvais exemplaires. 

Loc. Cava Brocchi. 

Clavagella s. p. 

On fragment de tube, qui me parai: devoir appartenir à une Clavagella. Il a un diamètre de 12 mm . 
Loc. Cava Brocchi. 

Panopaea subrecurva Schaur. 

PL 2, f. 44-49 (fig. 44 exempl. typ. de S. Bjvo, f. 45, autre exempl. de Valle Maniu, 
f. 46, Mut. Maninensis De Greg. de Valle Manin, f. 47-4!) Mut. captiva de Greg. de Valle Manin). 

1805. Schauroth Coburg p. 218. pi. 21. f. H. Fuchs Virent, p. 62 P. angusta Nyst. 

M. 1 ' Fuchs propose de réunir la P. Héberti Bosq. la subrecurva Schaur et Yangusta Nyst, sous ce dernier titre, 
qui aurait le droit de la priorité. Ayant examiné soigneusement la figure originale de cette dernière ( 1846 Nyst 
Kleinspauwen pi. 2, f. 2) et celle de Nyst (Coq. Pa!. Belg. pi. 1, f. 10, 1848 ) je me suis aperçu que les crochets 
de celle-ci sont plus symétriques que celle de Paris (Deshayes Bassin Paris pi. 8, f. 12). La figure donnée par 
Bandberger (Mainz. pi. 21, f. 8) correspond à celle de Paris. — La Pun. subrecurva Schaur est encore [dus asymé- 
trique que celle de Paris de sorte que 1' exemplaire de Deshayes serait intermédiaire entre celui de Nyst et celui de 
Schauroth et je crois utile de retenir le nom donné par cet auteur aux exemplaires de Laverdac tout en reconnaissant 
les analogies par lesquelles ils sont liés à ceux de Paris et de Bruxelles. 

La Lut r aria acutangnla Michtti (1861 Michelotti Et. Mioc. Quof. pi. 2, f. 6) de Mioglia probablement est aussi 
une Panopaea. Dans ce cas il serait probable qu'elle fût la même espèce et ce nom devrait être préféré. — La Pa- 

3 



18 
nopœa aequalis Shaph. (1863 Schaphâutl Sud Bayeras Leth. Geogn. pi. 44, f. 2) rue paraît très voisine et peut 
être identique. 

Loc. San Bovo, Valle Manin, Romano, Lavacille. 

Idem 

Mut. Maninensis De Greg. 

f. 46. 

Cette mutation diffère du type à cause de sa forme moins transverse ayant le contour ventral plus arrondi. 
Loc. Valle Manin. 

Idem 

Mut. captiva De Greg. 

f. 47-49. 

Cette mutation diffère du type ayant les crochets plus rapprochés du côté antérieur. 
Loc. Yalle Manin. 

Panopaea? declivis Michtti. 

PL 2. f. 50-51. 

1861. Michelotti Et. Mioc. Inf. p. 57, pi. 6, f. 1 (Lutraria). 

Un exemplaire qui ressemble beaucoup à l'exemplaire de Dego figuié par Michelotti. 
Loc. Valle Manin. 

Latosiliqua Degr. 

Je propose ce sous genre, ou plutôt ce genre, pour les deux espèces suivantes. Je regrette de n'en pouvoir décrire 
la charnière. Il diffère du genre Solen à cause de sa forme dont les bords ne sont pas parallèles: car la coquille po- 
stérieurement s'élargit. En outre elle est pourvue do un ou deux sillons rayonnants. Type: Solen plicatus Shaur. 

Solen (Latosiliqua) plicatus Shaur. 

PL 2 f. 52-53 (f. 52 gr. nat,, f. 53 grand, réduite) 
1865. Solen plicatus Shauroth Coburg p. 219, pi. 12, f. 2. 

C'est une espèce très intéressante et caractéristique. Elle rejoint une taille considérable. Mon exemplaire a une 
longueur de 12 e m et une largeur de 38 mm , celle-ci du côté postérieur, tandis que du côté antérieur (où est le cro- 
chet) elle est de 22 mta seulement. 

C'est une coquille déprimée, ornée par des stries concentriques d'accroissement. Sur le côté postérieur il y a deux 
dépressions rayonnantes, celle qui est plus en avant est un peu effacée, mais l'autre, qui est plus en arrière et plus 
près du bord cardinal, est beaucoup plus marquée. 

Loc. San Michèle. 

Solen (Latosiliqua) plicatus Schaur? 

Mut. subreguïaris. De Greg. 
PI. 2, f. 54-55. 

Differt a S. plicato, marginibtis subparallelis Long. 85.""" 

Il y a lieu à considérer notre forme comme une mutation de la précédente; mais on ne peut pas en être sûr; car 
je n'ai pu examiner la charnière ni de l'une ni de l'autre. 
Loc. S. Michèle. 



19 

Solecurtus Deshayesi Desm. 

PI. 2, f. 56. 

Deshayes Coq. Paris l a Ed. pi. 2, f. 22-23. (Solen strigillatus Defr.) 2 a Ed. 1 vol. p. 161, Solecurtus Deshayesi 
Desmoulins. 

L'exemplaire, que j'ai sous mes yeux, est absolument identique à ceux du bassin de Paris. 

Loc. Lavaeille. 

Psammobia pudica Brongt. 

Brongnart Yicentin. pi. 5, f. 9; Fuchs Vicent. p. 63; Hébert Renevier Numm. sup. p. 193, pi. 2, f. 3. 

Je rapporte à cette espèce un petit exemplaire de Valle Manin, qui lui ressemble beaucoup, mais dont la détermi- 
nation n'est pas tout à fait sure. L'exemplaire figuré par Shauroth (Coburg pi. 21, f. 2) me parait appartenir à une 
autre espèce. 

Loc. Valle Manin. 

Pinna margaritacea Lamk. 

Yar. sublaevigata De Greg. 

PI. 2, f. 57. 

Deshayes Bassin Paris v. 2, p. 35, (éd. p. 285, pi. 41, f. 15).— Wood Eoc. biv. p. 56, pi. XI, f. 9.— Cossmann 
Cat. 111. coq. foss. v. 2, p. 165. 

9 

J'enai examiné qu'un exemplaire dont l'extrémité était cassé. Il ressemble extrêmement à la figure donnée par De- 
sbayes, seulement sa surface est presque dépourvue des costules radiales qui se trouvent dans l'espèce de Paris. Il faut 
la loupe pour les découvrir. Mais, comme mon exemplaire est un pou rongé, j' ai cru plus prudent le référer à la même 
espèce avec laquelle il présente la plus grande analogie. 

La P. semiradiata Koenen (1873 Nord Unt. Olig. p. 1062. pi. 64, f. 12) me parait très voisine de l'espèce de 
Paris et qu'on doive peut-être la considérer comme une. de ses mutations. 

M r . Deshayes donne une riche bibliographie de cette espèce; (Coq. Paris 2* éd. v. 2, p. 35). 

Loc. Valle Manin. 

Lucina grata Defr. ? 

Deshayes Coq. Paris l a Ed. pi. 16, (. 5-6. — 2» éd. p. 655. 

Je rapporte à cette espèce un exemplaire ronge dont la détermination est très incertaine. 
Loc. Lavaeille. 

Lucina Bovensis De Greg. 

Tl. 2, p. 58. 
Schauroth Coburg p. 209, pi. 19, f. 3 Cardium Umaeformis D'Arch. 
Testa depressn f asymetrica!, semilunaris, triangularU, tennis, lata. 

M r . Schauroth croit reconnaître dans cette espèce le Cardium Umaeformis D'Arch. de l'Inde. Ayant comparé la fi- 
gure de D'Archiac (Inde pi. 23, p. 5) je me suis convaincu que c'est absolument une autre espèce. L'exemplaire fi- 
guré par Schauroth provenait de Schio; il ressemble extrêmement à notre espèce; seulement la section (f. 3 a) qu' il 
en a donne est beaucoup plus épaisse que celle du notre exemplaire qui est très mince. 

Loc. S. Bovo. 



20 

Pholadomya Michelensis De Greg. 

PL 2, f. 59-60. 

Testa ovata, antice et postice rotundata. turgtdiuscuJa, concentrice profonde regulariter sulcata, ra- 
iliatiin funiculata; umbones ad latus anticum valde approximati. 

Cette espèce est liée étroitement avec la Ph. ludtnsis Desh. (Deshayes Bassin pi. 9, f. 1-5). Le variété f. 3-4 
de Deshayes est très voisine de notre espèce. Celle-ci en diffère pas les sillons concentriques qui sont beaucoup plus 
marqués, et par les crochets situés plus antérieurement. 

Elle diffère de la subaftinis Schaur (Coburg pi. 21, p. 6) de Priabona à cause de ce dernier caractère et des fu- 
nicules rayonnants. 

Loc. S. Michèle. 

Pholadomya Koninckii Nyst. 

Var. Maninensis De Greg. 

PL 2, p. 61, 

Testa turgida, subtrigonoidea, concentrice tenue sulcata, radiatim costulata; umbones conici anterius 
■approximati. 

Nos exemplaires ressemblent à la Ph. Koninckii Nyst de sorte que je les ai référés à cette espèce; ils ressemblent 
plus à la figure originale de Nyst (1843 Belgique pi. 1, f. 9) qu'à ceux de Deshayes (Bassin pi. 9, f. 13-14). 

M r . Shauroth a figuré une Pholadomya de Lugo (Coburg pi. 21, f. 5) en la référant à la Ph. Puschi Goldf. Je 
ne suis point sûr à propos de son indentification car la figure de Goldfus (Petr. Germ. pi. 158, f. 3) a une dimen- 
sion beaucoup plus large. Néanmoins , il n'est pas impossible qu'on doive considérer l'espèce de Nyst comme une mu- 
tation de celle de Goldfus. 

Notre variété par sa forme est intermédiaire entre Ph. quaesita Mich. (Michelotti Mioc. inf. pi. 5, f. 1-2) et tri- 
gonula Mich. (Idem pi. 5. f. 6-7) toutes les deux de Dego. 

Valle Manin. 

Crassatella Maninensis De Greg. 

PI. 2, f. 62-63. 

(Schauroth Coburg pi. 21, f. 2. Psammobia pudica Brongt.) ? 

Testa oblonga. trapetioides, depressa, carinata, marginibus subparallelïbus; antice rotundata paulo 
attenuata; postice vix dilatata, subtruncata. 

Long, antéroposter. 50""" umboventrale 26""" 

C'est une espèce très intéressante qui ressemble beaucoup à l'exemplaire figuré par Schauroth (Coburg pi. 21, f. 2) 
et rapporté à la Psam. pudica Brongt, qui me paraît une espèce très différente. Néanmoins on ne pent pas identifier 
nos échantillons avec l'exemplaire de Schauroth qui provient de Laverda. 

Loc. Valle Manin, Lavacille. 

Idem 

Var. pudicopsis De Greg. 

PL 2 f. 64. 

'Testa thraciaeformis , fere non carinata, vix magis dilatata quam Maninensis typ., atqae magis 
similis speciei quam Schauroth. pudicam nomaiit. 



21 

L. 50. 

Cette mutation ressemble beaucoup quant à sa forme à Panopaea margaritacca Desbayes (Desbayes Bassin 2" Ed. 
pi. 8, f. 3-6); mais c'est un autre genre. Malgré cela je reste douteux car je n'en ai examine' que des moules. 
Loc. San Bovo. 

Crassatella neglecta Michtti. 

PI. 2. f. 6:,. 

Micbelotti Et. mioc. inf. p. 96, pi. 7, f. 14. Fucbs Vicent. p. 65, pi. 11, f. 20-21. 

J'ai référé à cette espèce de San Gonini plusieurs exemplaires de Lavacille qui lui ressemblent beaucoup. Mais je 
dois ajouter, que, n'ayant pas examiné la charnière, je ne suis pas tout à fait sûr de leur détermination. 
Loc. Lavacille. 

Crassatella sulcata Brand sp. 

Yar. Lavacillensis De Greg. 

Brander Foss. Hant. pi. 7, f. 69 (Tellina). Desbayes Bassin Paris 2» éd. p. 717, pi. 20, f. 12-14. Micbelotti pi. 7, 
f. 11-12 (Cr. speciosa). 

Nos exemplaires diffèrent de ceux de Paris à cause de leur contour plus étroit ayant le diamètre uraboveutral 
moins long. Je n' ai pas examiné la charnière. — M'. Fucbs cite cette espèce provenant de San Gonini. 
Loc. Lavacille. 

Crassatella trigonula Fuchs. 

PI. 2, f. 66. 

i 

Fuchs Alcent. p. 65, pi. X, f. 14-17. 

Quelques exemplaires, dont l'identification est très probable. C'est une espèce de Sangonini. 
Loc. Lavacille. 

Crassatella carcarensis Michtti. 

PI. 2, f. 67, 67 bis, 68 (le même exempl. de trois côtés). 
Michelotti Mioc. inf. p. 66, pi. 7, f. 13. 

La détermination de nos exemplaires est probablement exacte, mais on ne peut pas en être sûr, car le bord ventral 
•de la coquille est cassé. La carcarensis provient du calcaire mioc. inf. de Dego. 
Loc. Yalle Manin. 

Chama calcarata Lamk. 

Lamark Coq. foss. p. 23, f. 4 (An. Musée pi. 28).— Desbayes Coq. Paris 1" Ed. pi. 38, f. 5-6.— Schauroth Coburg 
pi. 19, f. 2. 

Je rapporte à cette espèce un exemplaire de S. Bovo, la surface duquel malheureusement n'est pas bien conservée, 
de sorte que sa détermination n'est pas sure. Je reste perplexe d'autant plus à cause de sa taille, qui est bien plus 
large que celle des exemplaires de Paris et égale à celle de la gigas Desh. Il diffère de celle-ci à cause de ses la- 
melles beaucoup écartées et des crochets, qui sont beaucoup moins asymétriques. — Les lamelles sont toutes cassées de 
sorte qu'on ne peut pas en former une idée exacte. — Notre exemplaire ressemble beaucoup à la C. vicentina Fuchs 
de Castelgomberto (Fuchs pi. 7, f. 4-5) elle en diffère par le contour plus arrondi et les crochets plus proéminents. 

Loc. San Bovo. — Romano (exemplaire douteux). 



22 

Pectunculus sp. 

Un petit exemplaire douteux, car on ne vuit pas la charnière. 
Loc. San Bovo. 

Astarte corbuloides Michtti. 

PI. 2, f. 70. 

Michelotti Mioc. inf. p. 64. pi. 7, f. 5, 6. 

J'en ai examiné un exemplaire, qui ressemble beaucoup aux exemplaires du miocène inférieur de Pareto figurés 
par M r Miclielotti. 
Loc. Lavacille. 

Cytherea suberycinoides Desh. 

PI. 2. f. 71. 
Deshayes Coq. Paris 1, éd. pi. 22, f. 8-9. 

J'ai eu à examiner plusieurs exemplaires, qui ressemblent beaucoup à l'espèce parisienne. Us rappellent aussi la 
Venus intermedia Miclielotti (Mioc. inf. p. 66, pi. 6, f. 10-11) du miocène inférieux de Dego; mais ils me paraissent 
plus voisins de l'espèce de Desbayes à laquelle je les ai référés. — La Venus? Maura Brongt Vicent. pi. 5, f. 11 est 
très voisine de cette espèce ou bien elle est identique. . 

Loc. Lavacille. 

Cytherea dubia Michtti. 

Venus dubia Michelotti Mioc. inf. f. 59, pi. 6, f. 6-8. 

Il est probable que nos exemplaires appartiennent à l'espèce de Dego illustrée par Michelotti, 
Loc. Valle Manin. 

Cytherea intermedia Michtti ? 

Michelotti Mioc. inf. p. 6(3, pi. (3, f. 10-11. 

Je rapporte à cette espèce de Dego un gros moule qui lui ressemble. 
Loc. San Michèle. 

Cyprina compressa Fuchs. 

Fuchs Vicent. p. 64, pi. 11, f. 2. 

Je rapporte à cette espèce plusieurs exemplaires en médiocre conservation de sorte que leur détermination n' est 
pas certaine. Cette espèce est de S. Gonini. 
Loc. Valle Manin. — Lavacille. 

Cyprina brevis Fuchs. 

Fuchs Vicent. p. 64, pi. 11, f. 1. 

Je rapporte à cette espèce de San Gonini un exemplaire qui lui ressemble beaucoup. 
Loc. Lavacille. 

Cardita Laurae Brongt sp. 

Brongnart Vicent. p. 80, pi. 5, f. 3 (Venericardla Laurae). 
Michelotti Mioc. inf. p. 68, p. 8, f. 1-2 (Cardita neglecta). 



23 

Fuchs Vicent. p. 66, pi. 11, f. 13-15. 

J'ai examiné plusieurs exemplaires de cette espèce caractéristique de Sangonini. 
Loc. Lavacille. — San Bovo. 

Cardium fallax Michtt. 

Michelotti Et. Mioc. inf. p. 73, pi. 8, f. 16-17. — Sehauroth Coburg p. 210. pi. 19, f. 4. (C. scohinella).— Fuchs 
Vicent. p. 65, pi. 11, f. 4-5. 

J' ai examiné plusieurs exemplaires identiques à ceux de Sangonini . 
Loc. Lavacille. — San Bovo. 

Cardium anomale Math. 

A'ar. genuina Schaur. 

Mathéron Cat. carp. org. pi. 32, f. 11-12. 

Sehauroth Coburg p. 210, pi. 20, f. 1, C. Pasinii. — Fuchs Vicent. p. 30, pi. 7, f. 7-10. 

Nos exemplaires correspondent à 1' espèce de Lugo décrite par Sehauroth. Cette espèce me paraît très voisine du 
■V. subdiscors D'Orb. (Deshayes Bassin Paris 2» éd. pi. 55, f. 3-5). La figure originale de Mathéron n' est pas bien 
exécutée, mais elle donne une idée suffisante de cette espèce. 

Loc. Lavacille. S. Bovo. 

Cardium perplexum De Greg. 

PL 2, f. 72-74. 

Testa potius tenais, inœqullatera, tenue striata; umbones conici, prominuli , anterius approximati 
atque recurvi. 

Cette espèce ressemble beaucoup au C. anormale (C. Pasinii Schaur.) Var. contracta (Sehauroth pi. 20 , f. 3). 
Elle s'en distingue par les stries, qui occupent toute la surface et par le crochet un peu plus proéminent. Lorsque la 
surface est rongée et qu'on ne voit pas la charnière, on peut confondre cette espèce avec le genre Cytherea. 

Loc. Lavacille. 

Vulsella augusta Desh. ? 

PL 2, f. 75. 

Deshayes Bassin Paris 2" éd. v. 2, p. 52, pi. 25, f. 13-15. 

L'exemplaire, que j' ai sous mes yeux, ressemble beaucoup à l'espèce parisienne; mais on ne peut pas le certifier, 
car on ne voit pas l' intérieur qui est attaché à la roche. Ce serait très intéressant de constater cette détermination. 
Loc. Valle Manin. 

Spondylus cisalpinus (Brongt) Fuchs. 

PL 2, f. 76. 

Mon exemplaire ressemble beaucoup à la figure de M r Fuchs (Vicent. pi. 7, f. 11-12) rapportée par cet auteur 
à l'espèce de Brongnart. Elle ressemble aussi à la figure de Sehauroth (Coburg pi. 15, f. 3) rapportée par cet auteur 
au Spondylus radula Lamk. Il ressemble moins à la figure originale de Brongnart (Vicent. pi. 5, f. 1) et plus qu'à 
celui-ci il ressemble au Sp. radula Lamk. typique de sorte que j' ai cru le référer à l'espèce de Brongnart en unis- 
sant aussi le nom de Fuchs qui en à rectifié le sens. Le Sp. Cisalpinus se retrouve à M r G-rumi (Castelgomberto). 

Loc. S. Bovo. 

Ostrea plicata Defr. 

PL 2, f. 77. 

Deshayes Bassin Paris v. 2, p. 115. 



24 

La détermination de notre exemplaire parait très probablement exacte. Cette espèce se retrouve dans les sables 
moyens du Bassin de Paris. 
Loc. S. Bovo. 

Ostrea Michelensis De Greg. 

PI. 8, f. 78-79 , PI. 4 , f. 80-80 bis. f. 78 , un exempl. de côté ant. f. 70 le même exempl. en grand, réduite 
f. 80, gr. met. f. si l'antre valve du même exempl. 

= 0. Martinsii Schaur (non D'Archiac) Schauroth Coburg p. 197, f. 14, f. 6. 

Tenta solida, suborbicularis, dense costulata, depressa, irregulariter undulata; costulae crispae, erectae 
interstitiel subaequantes; eardo conoideus . extus laterïbus transversim crenulatim costulatus ; foceola 
dblonga, conica. 

L. 95""" 

Elle ressemble beaucoup à YO. Martinsii D'Arch. (D' Archiac Bayonne et Dax pi. 13 , f. 25). Elle en diffère à 
cause de ses cotes beaucoup plus nombreuses etc. — Elle est identique à l'Ostrea rapportée par Schauroth à la Martinsii 
provenant de Brendola. 

Loc. S. Michèle. 

Plicatula Bovensis De Greg. 

PI. 4, f. 81-82, un exempl. de deux côtés. 

Testa depressa.', solidiuscula valde costata; concentrice apttd marginem lamellosa; costae medianœ 3 
majores, rotundatae, interstitiel superantes; costae lit -raies decrescentes circiter 2 ad latus. 

Diam. antéropost 20 ,n,n ; umboventral 85 m, ° 

C'est une jolie petite espèce qui rappelle par su forme VOstrea (Alcctryonia) alticostata M. (Frauscher Unt. Eoc. 
Nord Alp. p. 30, pi. 3, f. 9). 

J'ai trouvé à S. G. Ilarione (éocène) une espèce, semblable. 

Loc. Le type est de S. Bovo; on trouve à Yalle Manin quelque valve, qui paraît appartenir à la même espèce. 

Pecten arcuatus (Brocc.) Fuchs. 

PI. 4, f. 83-85 (f. 83 type de S. Bovo; f. 84 la valve inf.; f. 85 exempl. douteux). 

1814. Ostrea arctiata Brocc. Broccbi Concb. sub. p. 578, pi. 14, f. 11. 

1848. Pecten Michelotti D'Arch. D'Archiac Bayonne Dax p. 435, pi. 12, f. 20. 

1861. Janira fallax Michel. Michelotti Mioc, inf. p. 78, pi. 9. f. 4-5. 

„ „ deperdita , , , , p. 79. pi. 9, f. 6-7. 

1865. Pecten Michelotti D'Arch. Schaurotb Coburg p. 201, pi. 16, f. -\. 

„ Cardium Perezcfonnis Schaur. Schauroth Coburg p. 209, pi. 18, f. 9. 

1870. Pcrtcn arcuatus Brocc. Fucbs Yicent. p. 67, pi. 10, f. 38-40. 

Comme c'est M r Fuchs qui à rectifié la synonymie de cette espèce, je propose de réunir son nom à celui de Broc- 
chi. Les noms de deperdita et pereziformis pourront peut-être indiquer tout au plus des variétés du même type. Le 
Pecten arcuatus est une des espèces plus caractéristiques de San Uonini. 

Le P. lychnulus Font. (1675 Fontannes Bassin Bhonne vol. 3, p. 86, pi. 2, f. 3) appartient sans doute au même 
groupe. On ne peut pas l' identifier, car il en diffère par les eûtes plus rares et plus larges. 

La valvo gauche du P. arcuatus est très différente de la valve droite, de sorte qu'elle parait appartenir à une autre- 
espèce. 

Loc. S. Bovo! — Valle Manin! — San Michèle. — Komano. 



25 

Pecten Parisiensis D'Orb. 

Var. Bovcnsis De Greg. 

PL 4, f. 97-99 (f. 97-98 deux cxempl. de S. Bovo; f. 99 exempl. de S. Bovo). 

1832. P. imbricatus Desh. Enc. Méth. v. 8, p. 730. 

1843. P. scabriusculus Nyst (non Math.) Coq. Nyst Coq. Pal. Belgique p. 296. 

1850. „ Parisiensis D'Orb. D'Orbigny Prodr. v. 2. p. 392. 

1850. , suibscabriuseulus D'Orb. D'Orbigny Prodr. v. 2, p. 392. 

1864. „ Parisiensis D'Orb. Deshayes Bassin Paris 2"- éd. p. 81. 

Je rapporte à cette espèce quelques exemplaires de S. Bovo, qui lui ressemblent beaucoup. 

Cette espèce est une des ancêtres du P. opercularis L. Un grand nombre d' espèces du miocène et de 1' éocène, 
qui ont des noms différents, doivent être considérés comme des mutations du même type. Une étude sur les ramifi- 
cations du P. opercularis serait du plus haut intérêt, et donnerait occasion à plusieurs rectifications. 

Nos exemplaires diffèrent de l'espèce typique pas leur contour plus ovoïdal, par ce caractère ils ressemblent extrême- 
ment au Pecten Gravesi D'Arcli. in Schauroth (Coburg. p. 20, pi. 16, f. 4) de Brendola et au P. Biaritzensis D'Arch. 
(Bayonne p. 210, pi. 8 f. 9) de Biaritz et au Pecten tripartitiis Desh. in Shauroth (Coburg 202 pi. 16, f. 5). 

Loc. S. Bovo, Romano. 

Pecten Meneguzzoi Bayan. 

PI. 4, f. 86. 

Bayan Et. fait Éc. Mines pi. 8, f. 7. 

L'exemplaire, que j'ai sous mes yeux, est c:issé, mais il ressemble beaucoup à cette forme. 
Loc. S. Michèle. 

Pecten optatus Desh. 

PI. 4, f. 87. 

Deshayes Bassin Paris 2 éd. pi. 79, f. 18-20. 

Un exemplaire de S. Bovo parait très analogue de cette espèce et peut-être Identique; mais, comme sa surface est 
rongée et que ses oreillettes sont cassées, on ne peut pas le certifier. 
Loc. S. Bovo. 

Pecten palmatus (Lamk.) Goldf. 

Var simplex Michtti sp. 
PI. 4, f. 88. 

1819. Lamarck ffist. Xat. a. s. v. Vol. 6, p. 182. 

1836. Goldfuss Petref. Germ. p. 65, pi. '.m;, f. 6. 

1847. Michelotti Tcrr. Mioc. It. Sept. p. 86, pi. 3, f. 4. 

1870. Homes Moll. Wien p. 410, pi. 64, f. 3. 

1880. Fontannes Et. Ter. tert. Rhône Bassin Crest. p. 164, pi. 6, f. 1-4 (P. crestensis Font.) 

Je propose de désigner cette espère avec le nom de Goldfuss, qui a été le premier à en donner une bonne figure, 
reconnaissant comme type de l'espèce l'exemplaire de Goldfuss. Des deux exemplaires figurés par Hornes , la fig. 3 a 
représente le type; la ligure 3b notre variété Gaudemdorfensis. 

Les exemplaires décrits par Fontannes sous le nom de P. crestensis me semblent évidemment devoir être référés à 
l'espère de Lamarck. On peut retenir le nom donné par Fontannes à titre de variété. 

4 



- 

M r 1" Prof. M.Hôrnes rapporte aussi à la même espèce le P.crassicostatus Dunker (Molasse Gûnzburg p.l64,pl. 22,f. 2-3). 

Notre exemplaire ressemble beaucoup à la variété crestensis , mais plus encore au P. simple/- Midi. (Michelotti 
Terr. mioc. pi. :> >. f. 4) qui me parait très voisin du palmatus et peut être une de ses variétés, ayant la surface rongée. 
Il rappelle aussi le ]'. latissimus Brocc. juvenis. 

Loc. San Michèle. 

Pecten verrucopsis De Greg. 

PI. 4. f. 89-90. 

Testa depressa, ovata, suhaequivalvis; costae7, latae, rotundatœ, prominuïae, interstitiel subaequam 
quarum très medianœ val de majores quam aliae; cercina super costas decurrentes in serievi concentri- 

can> dispo< i 'ta. 

L. 18""" 

Cel ce diffère du palmatus Lanik. mut. simples Micbtti à cause des deux valves presque égales, de son contour 

moins rond, et par les bourrelets des côtes qui forment une saillie concentrique. 
Loc. S. Michèle. 

Pecten deletus Michtti. 

PI. 4. f. 91-95 (f. 91 type de Cruccolo, f. 92 Mut. solariopsis De Greg. de Cava Broccbi, f. 93. Mut. Boueiformis 
Scbaur. f. 04, Mut. postprotractum De Greg. f. !»•"> Mut. bisdepressum De Greg. 

1861. Michelotti Et Mioc. inf. p. 77. pi. 9. f. 1-3. 

rapporte à cette espèce les nombreuses variétés, que j'ai examinées. Cette espèce passe au P. Thorcnti D'Arch. 
(1846 D'Archiac Bayonne p. 211, pi. 8. f. 8) qui lui ressemble extrêmement, Je crois même qu'il faudra réunir 
ces deux espèces. Dans ee cas c'est au nom de D'Archiac la priorité. Mais, comme je n' en suis complètement sûr, j' ai 
préféré de conserver l'espèce de Michelotti. Le P. Hélenae Boettg. (Tert. Sumatra v. 1, p. 96, pi. 11. f. 8-4, 1880) 
de Sumatra me semble assi analogue de l'espèce italienne, surtout de la Mut postprotractum. 

Certains exemplaires décrits par Scbauroth avec des titres différents, je crois que doivent rentrer dans le domaine 
du même type, savoir le P. solarium Lamk., le P. Boueiformis Schaur. et peut être même le subopercularis D'Arch. 
et le Spondylus subspinosus. Mû. qui ne me parait pas un spondylus. 

Je passerai maintenant en revue nos exemplaires. 

Mut. deletus type f. 91 (Michelotti pi. 9 f. 1-2). J'ai examiné un exemplaire qui est identique à celui de Dego. 
Loc. Cruccolo (type). S. Bovo (petit exemplaire). S. Michèle. 

Mut. solariopsis De Greg. (f. 92). Notre exemplaire ressemble beaucoup à la figure de Scbauroth rapporté au P. 
solarium Lamk. (Scbauroth Coburg p. 200, pi. 10, f. 2) il en diffère , par les côtes plus nombreuses. C est par ce 
caractère et leur plus petite élévation, qu' il se distingue du P. deletus type. 

Loc. Cava Brocchi. 

Mut, Boueiformis Schaur (f. 93) (Scbauroth Coburg p. 200, pi. 17 , f. 1). Notre exemplaire s" accorde très bien 
avec celui de Schauroth. 
Loc. Due Santi. 

Mut. postprotractum De Greg. (f. 94). Elle diffère des autres mutations à cause des valves inéquilatérales, car la 
coquille se prolonge beaucoup plus du côté postérieur (et précisément du côté ventral postérieur) que du côté anté- 
rieur, de sorte qu'elle devient beaucoup asymétrique. En outre la surface laisse voir une élégante ornementation presque 
entièrement effacée, qui consiste en des petits sillons rajonnants écailleux. Diam. 60 mm 

Loc. Cava Brocchi !, San Michèle, Cruccolo. 



27 

Mat. bisdepressum De Greg. (f. 95). Cette mutation est caractérisée parla dépression des valves or les 
nombreuses. C'est probablement une espèce différente. 
Loc. S. Michèle. 

Pecten Cruccolensis De Greg. 

PI. 4, f. 96. 

Testa pyriformis, potius depressa, utrinque aequaliter convexa; costae rotundatœ, latœ, circiter undecim 
interstitia aeq ua n tes. 

Diam. antéropost 40""" Diam. umboventral 60 mœ 

Cette espèce est voisine du P. déletus Michtti , elle en diffère par sa forme plus étroite et oblongue tandis que 
celle du P. déletus est presque ronde et par les côtes, plus espacées. 

Par sa forme elle rappelle le P. Beussi H5rn (Hôrnes Moll. Wien p. 407, pi. »!4, f. 1). 
Loc. Cruecolo. 

Pecten sp. 

-i une grande espèce du type 'lu P. solarium Lamk. in Hum. C'est un fragment et on ne peut pas hasarder 
aucune détermination. 
Loc. Due Santi. 

Pecten Laudunensis Desh. 

PL 4, p. 100. 

Deshayes Bassin Paris 2 e éd. v. •_'. p. 73, pi. 7;>, f. ~-9. 
Cossmann Cat. 111. coq. v. 2, p. 182. 

Je rapporte à cette espèce un petit exemplaire, qui lui ressemble beaucoup, mais dont l'identificazion n'est pas sure. 
:. Valle Manin. 

Pecten (Amussium) cristatum Bronn? 

PI. 4, f. 101 -101; (f. 104 mut. Cavabrocchiensis). 

Je rapporte à cette espèce trois exemplaires. Comme ils manquent d'oreillettes et qu'on n' y voit pas la surface in- 
térieure, on ne peut pas vérifier si cotte détermination est exacte. Le P. cornons Sow. qui appartient à une niveau 
très différent a précisément les mêmes caractères extérieures. Il suffit de comparer la fiçure du Wood (Eoc. biv. pi. 9, 
f. 7) à celle de Homes (Moll. Wien pi. 66, f. 1). On a trouvé le P. cristatus dans lo pliocène et dans le mio- 
cène. Je ne crois pas qu'on 1' a retrouvé dans le miocène inférieur. Le P. comitatus Font, est une espèce extrême- 
ment voisine de celle-ci et dont les limites ne sont pas bien tranchées. Le P. denudatus Reuss est dans les mêmes 
conditions. 

En regardant de travers la surface do nos échantillons il paraît d'apercevoir quelques côtes internes. 

Loc. Cava Brocchi. 

Mut. Cavàbrocchiensis De Greg. (f. 104. Cette mutation diffère du type par l*s entes internes, qui sont en irrand 
nombre et très rapprochées. Lo Pecten figuré par Hilber sous lo titre de Pecten forma indeterminata (1882 Hilber 
Ostg. Mioc. pi. 4, f. 8) ressemble à notre espèce par ce caractère; mais il a les oreillettes beaucoup retréeies tandis 
que dans notre espèce elles sont assez développées. 

Je n'en ai examiné qu'un exemplaire, dans lequel (comme la surface est en partie rongée et manque en partie le 
test) on voit l' impression des côtes internes. 

Loc. Cava Brocchi. 



28 

SCAPHOPODA 

Dentalium absconditum Desh. 

PL 5, f. 105. 
Deshayes Bassin Taris 2 e éd. pi. 1, f. 1">. 

Je rapporte à cette espèce un petit exemplaire, qui lui ressemble beaucoup. Il ressemble aussi au B. simples Mi- 
chtti (Mioc. int. pi. 13, f. 13), mais il est plus conique et plus courbé que celui-ci; de sorte que' il me paraît plus 
voisin de la coquille de Paris et probablement identique. Mais je ne suis pas tout à fait sûr de son identification. 

Loc. Lavacille. 

Dentalium simplex Michtti? 
Michelotti Et. Mioc. Inf. p. 136, pi. 13, f. 12-13. 

Un exemplaire douteux, qui ressemble à la figure 13 représentant un individu de Pego. 
Loc. Bomano. 

G A S T E R P D A 
Cypraea média Desh. 

PL 5, f. 106-107 Mut. Fucbsi De Greg. f. 108-109 Mut. propeangusta De Greg. f. 110 Mut. turgidiuscula De Greg. 
Deshayes Coq. Paris 1 éd. pi. 95, f. 37-38. 
Je rapporte à cette espèce les trois mutations qui suivent. 

Mut. Fuchsi De Greg. PL 5 f. 106-107 (Fuchs Yicent, pi. 8, f. 23-24 C. spkndens Grat). Je rapporte à l'espèce 
de Deshayes l'exemplaire figuré par M r Fuchs sous le titre de C. splendcns, car il ressemble extrêmement à l'os] née 
typique. Quant à la C. splendcns Grat., je dois observer que la figure qu'en a donné Grateloup est si mal exécutée 
qu'on ne peut pas en former aucune idée exacte. 

J'ai examiné un échantillon tout à fait semblable de la figure de M r Fuchs qui représente un exemplaire de S. Gonini. 

Loc. Lavacille. 

Mut. turgidiuscula De Greg. PL 5, f. 110. Cette variété se distingue par sa forme plus trapue et globuleuse. 
Loc. Lavacille. 

Mut. propeangusta De Greg. PL 5, f. 108-109. Cette mutation se distingue par sa forme plus étroite. Elle res- 
semble beaucoup à la C. angusta Fuchs de Sangonini (Fuchs Yicent. p. 47, pi. 8, f. 21-22). Elle en diffère par l'ou- 
verture plus médiane et par le labre externe non marginé. 

Loc. Lavacille. 

Cypraea marginafa Fuchs. 

PL 5, f. 111. 

Fuchs Vicent. p. 48, pi. 8, f. 25-26. 

J'en ai examiné un exemplaire, qui ressemble beaucoup au type de l'espèce qui provient de Sangonini. 
Loc. Lavacille. 

Fusus polygonus Lam. 

PL 5, f. 112. 
Yar. raricostatus De Greg. 
Deshayes Coq. Paris 1 éd. p. 563, pi. 71, f. 5-6. 



20 

Brongnart Yicent. pi. 4, f. 8 a tantuni. 
Deshayes Bassin Paris 2 éd. p. 286. 

M r Brongnart rapporta à cette espèce deux exemplaires f. 3 a. h. — M r Schauroth (Coburg p. 23G, pi. 25, f. 3) 
décrit un exemplaire de Castelgomberto sous le titre de Fusas rarispinatus Scliaur il lui rapporte la fig. 3 b , de 
Brongnart, 11 oublia naturellement que déjà M r D'Orbigny (Prodr. v. 2, p. 317) avait proposé pour ce même exem- 
plaire le titre de M. roncanus qui a le droit de priorité. — M r D'Orbigny ne proposa pas ce nom pour la fig. 3 a, 
qui ressemble davantage du Fusus pdlygonus Lam. Néanmoins , ayant comparé cette figure avec l'espèce typique de 
Paris (Desbayes Paris 1 éd. pi. 71, f. 5-6) je trouve qu'elle en diffère à cause des côtes que dans la forme vicentine 
sont beaucoup plus rares. Elles sont 5 ou au maximum 6 clans le dernier tour. C'est pour ça que j' ai proposé cette 
variété. Cette espèce se trouve à Ronca. 

Loc. Lavacille. 

Costiilofusiis De Greg. 

= Lyrofusus De Greg. non Conr. 

Dans mon ouvrage " 1880 Monogr. Faun Eoc. S. Ilarione p. 90, je proposai ce genre pour les espèces du type 
de F. scalarinus Lamk. (subscalarinus D'Orb., lyra Beyr., breuicauda Phil., scalarinifonnis JSTyst etc.). Ce titre a 
été adopté par M. Cossmann comme une section du genre Siplionalia (1889 Cossmann Cat. Ulustr. coq. foss. p. 156). 
Mais malheureusement il avait été préalablement proposé par Conrad pour les coquilles du type Fusus thoracicus. Le 
genre Lyrofusus Conr. n'a été soutenu par les auteurs, mais il est cité dans le manuel de ïryon (Struct. Syst.) comme 
douteux " genus not characterized. „ Gamme M r Cossmann (Notes complémentaires Alabama X. 32) a repris le nom 
de Lyrofusus dans le sens de Conrad en lui référant le Fusus Missipiensis, le nom de mon sous genre fait une double 
emploi et on le doit changer, ce que j' ai fait. 

Fusus (Costulofusus) scalarinus Lam. 

Var. Hilarionis De Greg. 

PL 5, f. 113-114. 

De Gregorio Monogr. Fauna S. G. Ilarione p. 90, pi. 5, f. 40-41, pi. 7, f. 49. 

Je me rapporte à ce que j' ai dit à propos de cette espèce dans l'ouvrage cité. L'exemplaire de Lavacille, que j' ai 
examiné, est très bien conservé. — Or je dois observer que j' ai fait figurer deux exemplaires; M r Cossmann (Cat. Illust. 
v. 4, p. 157) rapporte les fig. 40-41 (PI. 5) à Fusus (Siplionalia) angusticostata Mell. — De mon côté je suis d'opi- 
nion qu' il est alsolument impossible de rapporter à deux espèces les individus que j' ai figurés. Les différences pré- 
sentés par les fig. 40-41 sont causées par 1' usure ou par la mauvaise conservation. Tout au plus peut on la con- 
sidérer comme une variété. D'ailleurs, en comparant nos figures PL 5 f. 40-41 et PL 7, f. 49 avec la figure de Melle- 
ville, dont je possède l'ouvrage original (Sables infér. pi. 9, f. 9-10) je trouve que netre figure 49 est même plus voisine 
à l'exemplaire de Melleville que la fig. 40-41, mais les côtes de notre mutation sont un peu plus nombreuses et plus 
lyriformes. 

Loc. Lavacille. 

Pleurotomaria sp. 

Je n'en ai examiné qu'un moule en mauvais état de conservation. Il rappelle en certaine manière la PI. humilis 
Shaur de Brendola (Shauroth Coburg p. 222, pi. 23, f. 2), mais il est plus déprimé et il a la spire obtuse. 
Loc. San Bovo. 

Conus diversiformis Desh. 

PL 51, f. 115. 
Quelques exemplaires en bon état de conservation. Cette espèce a été trouvée à Gnata, Salcedo, Castelgomberto etc. 



30 

Je crois que le C. planttê Schaur. de Castelgomberto est une de ses variéi 
Loc. Lavacille. 

Conus alsiosus Brongt. 

Var. Lavacillensis De Greg. 

PL 5, p. il*;. 

Brongnart Vicent. pi. 3, f. 3; — Pochs Vicent. pi. 7, f. 10-11. 

La variété, pour laquelle j'ai proposé le nom de La vacUlcnsis, diffère de l'espèce typique par sa forme plus courte, 

ayant le dernier tour et la spire plus courts que dans le type de Brongnart. 
Loc Lavacille. 

Triton (Semiranella) Valrovinensis De Greg. 

ri. 5, f. il?. 

Testa ovata, elegans, crassiuscula ; anfractus convexi , spiraliter triseriatim granulosi ; ex cingulis 
granulorum medianus major quant alii , suhcariniformis ; varices potius crassae, prominulae, in très 
séries alternante* dispositae; ultimus anfractus multis cingulis granulosis ornatus. 

L. 60 m «" 

C'est une très belle et grande espèce, qui rappelle certaines variétés du Tr. nodiferus (gyrinoides Brocc. De Greg.) 
Loc. Valrovina. 

Triton bicinctum Desh. 
PI. 5, f. 118-119 un peu gross. 

Un exemplaire tout à fait identique à 1' espèce typique telle qu'elle a été décrite et figurée par Deshayes (Coq. 
Taris 1° éd. pi. 80, f. 83-35). Seulement il a une taille un peu plus grande, car il mesure 25 mm ; certaines variété du 
cette espèce ressemblent beaucoup au Tr. Dclbosi Fuchs (Vicent. p. !>, f. 7) et peut être se confondent avec celui-ci. 
Le Dclbosi se trouve à Sangonini. 

Loc. Lavacille. 

Strombus irregularis Fuchs? 

Fuchs Vicent. p. 1:5, pi. 2, f. pi. :i, f. 1. 

Je rapporte avec quelque doute à cette espèce un moule, qui lui ressemble beaucoup. II provient de Castelgomberto. 
Loc. San Michèle. 

Natica auricuiuta (Grat.) Fuchs. 

Fuchs Vicent. pi. le f. 23-24. 

Nos exemplaires ressemblent beaucoup à ceux de Fuchs. On en trouve à Castelgomberto, M 1 Viale etc. etc. 
Loc. Romano. 

Natica crassatina Lam. 

J'en ai examiné quelques exemplaires l'identification desquels me paraît sure. Cette espèce se retrouve à Castel- 
gomberto. M' Viale etc. 

Loc. S. Michèle. Lavacille. 

Natica scaligera Bayan. 

Bayan Et. Coll. Mines 2 fasc. p. 99, pi. 14, f. 8. — Ampullaria spirata Brongt Vicent. p. 58, Schauroth Coburg 
p. 256, pi. 28, f. 2. Natica spirata Bronn, Michelotti. Fuchs. 



31 

J 1 ai eu dans mes mains quatre exemplaires, la détermination desquels, me paraît certaine. On trouve cette espèce 
a Gnata. S. Gonini, Bormida etc. 
Loc. Lavacille. 

Natica sp. 

On moule en mauvais état de conservation, qui rappelle la X. sigaretina Desh. 
Loc. Komano. 

Turbo Asmodei Brongt. 

PI. 5, f. 120-121. 

Brongnart Vicent. p. 53, pi. 2, f. 3. — Fucus Vicent. p. 60, pi. 10, f. 33-34. 

J'en ai examiné plusieurs exemplaires de San Bovo qui ressemblent extrêmement aux exemplaires de San Gonini 
figurés par Fuchs. 

Loc. San Bovo. — San Michèle (moules). 

Turbo sp. 

(Opercalum) 

Je crois que l'opercule figuré doit appartenir à l'espèce précédente. 
Loc. San Bovo. 

Turbo elatus Fuchs. 

Fuchs Vicent. pi. 2. f. 12-13. 

Je rapporte à cette espèce un moule qui ressemble beaucoup à l'exemplaire de M r Fuchs . ayant seulement une 
plus grande taille. Cette espèce a été retrouvée à M* Yiale. 
Loc. San Michèle. 

Trochus lucasianus Brongt. 

Brongnart Virent, p. 55, pi. 2, p. 6, Schauroth Coburg p. 223, pi. 22, f. 5. Fuchs Vicent. p. 24, pi. 3, f. 19-20. 

L'exemplaire figuré par Schauroth répond bien à la figure typique , tandis-que celui do Fuchs est une variété 
(triyvanulatum De Greg.). Le type a les tours pourvus de deux rangées de granules costifonnes interrompues par un 
sillon médian. J'ai examiné quelques exemplaires typiques de S. Bovo.— A S. Michèle on retrouve la variété obliquecostu- 
latum De Greg. qui a les tours pourvus de costules obliques en lesquelles les granules sont entièrement transformés. 
Dans mon ouvrage sur la faune éocénique de S. Ilarione j' ai fait figurer ces variétés. Cette espèce est typique do la 
faune de Castelg^omborto. 

Loc. San Bovo. — San Michèle. 

Turritella gradataeformis Schaur. 

(imbricataria Lam. aff.) 

PL 5, f. 122-124. 

1865. Schauroth Coburg. p. 248, pi. 26, f. 2. — (Norrisia anaulax Coss. 1892) ? 

Testa subulata, turrita, solidiuscula; anfractus in medio concavi, spiralUer finissime dense plus mi~ 
nusve Uneolati, quatuor vel quoique lirait; lirae subgranalosae, plus minusve obsoletae; suturae profun- 
dissimae afque late canaliculatae. 

L. 40 mm Aug. sp. 14° 



32 

Cette espèce ressemble à la T. circumdatu Deshayes (Bassin 2 e éd. pi. 14, f. 14-15) et plus encore à certaines 
variétés de la T. imbricataria Lamk (Deshayes Paris I e éd. pi. 35, f. 2); mais elle en diffère par les satures beaucoup 
plus profondes et pas imbricées. lia figure typique de l' imbricataria di Lamarck (Lamarck Coq. Paris pi. 37 f. 27) est 
très différente de nos échantillons. 

Il est probable que la Norrisia anaulax Coss. (Cossman Cat. 111. v. 5, p. 42, pi. 3 , f. 71) doit être considérée 
comme sa variété ou bien comme son représentant dans le Bassin de Taris. 

Auparavant j* avais cru que c'était une espèce différente de la gradataeformis et je l'avais nommée Bovensis; mais 
en suite ayant mieux étudié l'espèce de Schauroth je me suis convaincu de son identité avec l'espèce de Priabona. 

Loc. San Bovo. 

Turritella carinifera Desh. 



Var. subnova De Greg. 



PI. 5, f. 125. 



Testa turrita, cylindroides; anfactus antice paulo inflati, postice subconeavi; spiraliter lirait ; lime 
cire/fer quatuor, crenulaiœ; ex lis antica magna, carineformis. 

L. 70""" An. sp. 14° 

Nos exemplaires rappellent la 1. asperula Brongt (= asperulata Brongt in Fuchs); et plus encore la carinifera 
de Deshayes (Coq. Paris pi. 30, f. 1-2); ils en diffèrent par la forme des tours et la carène. 
Loc. San Bovo. 



Turritella imbricataria Lamk. 



Peux exemplaires douteux. 
Loc. Komano. 



Turritella sp. 



J'ai examiné un exemplaire, qui me parait appartenir à une espèce nouvelle. U est trapu, conique, ayant les tours 
excavés au milieu, convexes antérieurment et postérieurement. 
Loc. Komano. 

Cerithium sp. 

Quelques moules mal conservés qui rappellent la Turritella incisa Brongt , mais qui en diffèrent ayant quelques 
tubercules dans la partie postérieure des tours, de sorte (pie je crois qu'ils est plus probable qu'ils eussent dû ap- 
partenir au gen. Cerithiun. 

Loc. S. Bovo. 

Cerithium lamellosum Brug. 

Je rapporte à cette espèce un exemplaire de Lavacille qui ressemble beaucoup aux exemplaires de Paris. Seulement 
il me paraît un peu plus trapu. Il ressemble beaucoup au C. Iyliinai Michtti (Michelotti Mioc. inf. p. 125, pi. 13 , 
f. 3-4). de sort" que je crois qu'on doit considérer cette espèce comme une mutation du lamellosum. Les exemplaires 
figurés par M 1 ' Fuchs. (Vicentin p. 20, pi. 6, f. 20-23) s'en éloignent un peu. 

Loc. Lavacille. 

Delphinula scobina Brongt. 

PI. 5, f. 126. 

Turbo scobinus Brongt Vicent. p. 53, pi. 2, f. 7. — Basterot (Delphinula) Bordeaux p. 27. — Grateloup (idem) Adour 
pi. 12, pi. 12-14. — Michelotti Mioc inf. p. 93 (Turbo) — Fuchs Vicent. p. 25 (Delphinula). 



33 

J' en ai examiné quelques exemplaires la détermination desquels me semble sure. 
Loc. San Bovo. 

Delphinula latesulcata De Greg.? 
PL 5, f. 127-128. 
Testa lata, obtusa, subturbiformis; spiral/fer laie profonde sulcata. 

Cette espèce se distingue de ses congénères éocéniques par sa taille et par ses sillons. Elle rappelle beaucoup la 
J). scobina Brong et plus encore la D. multisulcata Schaur. de Castelgomberto (Shauroth Coburg p. 223, pi. 24, f. 1). 
Elle s'en distingue par ses sillons beaucoup plus larges, plus rares et plus profonds. Le dernier tour en a seulement 
10 compris ceux de la base. 

Je n' en ai examiné qu' un moule seulement. 

Loc. S. Michèle. 

Voluta elevata (Sow.) Edw. 

Var normalis De Greg. 
PL 5, f. 129-130. 

Je propose de réunir au nom de Sowerby celui de Edwards, car c'est lui qui a rectifié le .sens de cette intéres- 
sante espèce. M r Desbayes dans sa 2 e édition de son grand ouvrage sur les coquilles de Paris lui paye un tribut de 
louanges. Je prends pour type de l'espèce la figure de Edwards (Eoc. Moll. pi. 20, f. 2) avec laquelle s' accordent 
bien les exemplaires de S. Gonini figurés par Fucbs (Vicent. pi. 8 f. 12). — La figure de Deshayes Coq. Paris (pi. 93, 
f. 10-11) correspond bien à la figure 13-14 de M r Fucbs et c'est notre var. normalis; j' ai examiné de celle-ci un 
exemplaire de Lavacille. L'exemplaire figuré par Fucbs f. 15-16 rappelle beaucoup certaines variétés de la V. scalaris 
(Edwards Eoc. Moll. pi. 20, f. 5 a) et c'est notre variété Fuchsi. L'exemplaire figuré par Fnchs f. 17-18 est notre 
variété perelevata. 

Loc. Lavacille (seulement la variété normalis). 

Rostellaria ampla Brand. 

Mut. Lavacillensis De Greg. 

PL 5, f. 181 (exempl. orig. 19 «"* fig. 15c « nt - ' i 

Brander Solander Foss. Haut. pi. 6, f. 26 (Strombus amplus). 

Nyst Coq. Belg. pi. 43, f. 5. 

Fucbs Vicent. p. 50. 

Shauroth Coburg pi. 24, f. 3 (B. columbaria Lamk.). 

M r le Prof. A. Balestra possède un grand exemplaire de cette espèce, avant une longueur de 20 cm et un angle 
spiral de presque 45°. C'est une coquille de grande taille et très épaisse. La spire est aiguë au sommet, concave an milieu. 
Je crois sans donte qu'on doit référer à la même espèce l'exemplaire de Brendola rapporté par Schauroth à la B. co- 
lumbaria Lam. Celle-ci n'atteint par une dimension aussi considérable. Malheureusement le labre externe est cassé, 
de sorte qu' on ne peut pas être vraiment sûr de la détermination de cette espèce. Mais d'après les fragments du bord 
qui restent dans le test il me paraît qu' il ne devait pas être aussi large que dans l'espèce de Brander. Je crois qu' il 
est très probable que la lèvre externe devait se prolonger jusqu' à l'avant dernier tour et pas plus en arrière, de sorte 
que ce serait une espèce intermédiaire à 1' espèce de Brander et à la B. athlcta D'Orb. (Deshayes Coq. Paris 2° éd. 
pi. 91, f. 1-2). — Néanmoins, comme cela n'est qu'une probable conjecture, j' ai cru préférable de la considérer comme 
une forme de la B. ampla. 

Loc. Lavacille. 

5 



34 

CEPHALOPODA 

Nautilus sp. (hilarionis De Greg.)? 

Je n'en ai examiné qu'unmoule d'une loge qui ressemble à colle du N. Hilarionis De Greg. unis on ne peut 
pas risquer L'identification. 
Loc. Valrovina. 

V E R M E S 

Serpula spirulaea Lamk. 

= Rotuîaria cristata Defr. — Serpulithes nummidarius Scbloth. — Spirulœa nummularia Br. — Vermicularia 
nummularia Munst. — Vermetus spirulaea Br. Schaur. — Tubulostium spirulœa Stol. 

M r Stoliczka (Gast. Ind.) proposa de référer cette espèce au gen. Tubulostium, c'est à dire à une section du gen. 
Vermetus. M r Scbauroth (Coburg) l'a rapporté au gen. vermetus. M r Fischer (Manuel) référa l'opinion de Stoliczka sans 
se prononcer. Je crois qu' il n'est pas difficile que celui-ci ait raison; mais comme on ne peut pas en assurer, et que 
cette espèce est connue en tout le monde avec le nom de Lamarck et qu' elle a été même choisie pour désigner un 
horizon particulier, je crois qu' il est préférable de conserver ce nom. 

Les individus, que f ai examinés, ne laissent aucun doute sur leur identification. Quelques-uns conservent la partie 
libre du test qui est érigée et proéminente et ressemble beaucoup à la figure donnée par Schauroth (Coburg p. 250 
pi. 25, f. 10) représentant une exemplaire de Priabona. 

Loc. S. Bovo. 

CRUSTACEA 
Balanus pictus (Miïnst.) Zitt. 
PI. 5, f. L32-133 (p. 132 plusieurs exempl. sur un fragment de valve de pecten; f. 133 un exempl. isolé). 

J' ai examiné quelques exemplaires, qui ressemblent extrêmement à la figure donnée par M r le Prof. Zittel (Hand- 
buch v. 2, p. 543) sur un exemplaire du miocène de Dischingen. — Un exemplaire, écrasé en se fossilisant, ressemble 
beaucoup à B. crassus Sow. du Falunien de Ipswich; (Sowerby Min. Conch. pi. 84, f. 3-6); mais le test n' est pas 
épais et par ce regard il se rapproche du B. tessellatus Sow. 

Loc. Due Santi. 



35 



EXPLICATION DES PLANCHES 



PI. I. 

Fig. 1-3. Orbitoides papyracea (Boub.) Gûmb. Yar. Fortisi D'Arch. Fig. 1 gross. trois fois. Fig. 2, gross. quatre 
fois et dimi. Fig. 3 gross. troi fois et diini (S. Bovo) p. 9. 

Fig. 4-7. Orbitoides subradiata. Cat. sp. Var. Eomanincola De Greg. Quatre exempl. gross. trois diamètres (Ro- 
mano) p. 9. 

Fig. 8-9. Orbitoides ephippium (Schloth.) Gûmb. F. 8 exempl. orig. 20 mm exempl. tig. 16" ,m F. 9 exempl. orig. 
20""" fig. long. 46"'"' (S. Bovo) p. !'. 

Fig. 10-15. Operculina (Frilla) ammonea Leym. Var. Romanensis De Greg. F. 10-14 tous les exempl. grossis trois 
fois et demi; trois exempl. de Romano et un Bxempl. de Valle Manin (f. 13). F. 15 bloc de rocbe de Due Santi avec 
la même espèce grand, nat. p. 10. 

Fig. 16-17. Nummulites laevigata L. var. medioturgidula grand, nat. (S. Bovo) p. 10. 

Fig. 18. Nummulites nummularia Brug. sp. Mut. Dufrenoyi D'Arch. sp. gr. nat. (Prinà) p. 11. 

Fig. 19-22. Nummulites Ramondi (Defr.) D'Arch. Quatre exemplaires grossis trois fois. F. 19-20 de Romano; F. 21-22 
de S. Bovo p. 11. 

Fig. 23. Nummulites granalosa D'Arch. emend. Un exempl. gross. un peu plus que doux fois. (S. Bovo) p. 11. 

Fig. 24. Nummulites perforata (Dec.) D'Orb. Bloc de roche grand, nat. (Valrovina) p. 12. 

Fig. 25-27. Nummulites lucasana Defr. Trois exempl. gross. un peu plus que deux fois (Romano) p. 12. 

Fig. 28-29. Trochosmilia stipitata Reuss. Un exempl. de deux côtes en grand, nat. (S. Bovo) p, 13. 

Fig. 30-31. Pattalopbyllia subinflata (Cat.) D'Acch. Un exempl. de deux côté en grand, nat. (S. Bovo) p. 13. 

Fig. 32. Placosmilia bilobata D'Arch. (S. Bovo) p. 13. 

Fig. 33. Stylophora conferta Reuss. Un exemplaire gross. deux fois et demi (S. Michèle) p. 13. 

Fig. 34-35. Cidaris (Lejocidaris) Vernuilli D'Arch. un exempl. grand, nat. de deux côtes. (Valrovina) p. 14. 

Fig. 36. Psammechinus Biaritzensis Cott. Un exempl. grand, nat. (S. Bovo) p. 14. 

Fig. 37. Caelopleurus equis Val. sp. Un exempl. grand, nat. (S. Michèle) p. 14. 

PI. 2. 

Fig. 38-39. Echinocyamns (Mer.) Ag. Deux exempl. grossis un peu plus de deux fois (S. Bovo) p. 15. 

Fig. 40. Echinolampas subsimilis D'Arch. Un exempl. grand, nat. (S. Bovo) p. 16. 

Fig. 41-42. Pentacrinus subbasaltiformis Mill. Var. subrotundus De Greg. Un exempl. vu de face et de côte' (Val- 
rovina) p. 17. 

Fig. 43. Teredo vermicularis Desh. Bloc de roche avec des moules (Cava Brocchi) p. 17. 

Fig. 44-45. Panopaea subrecurva Shaur. F. 44 exempl. typ. de S. Bovo. F. 45 autre exempl. de Valle Manin p. 17. 

Fig. 46. Idem Mut. Maninensis De Greg. Valle Manin p. ls. 

Fig. 47-49. Idem Mut. captiva De Greg. Un exempl. de trois cotés (Valle Manin) p. 18. 

Fig. 50-51. Panopaea decliris Michtti. (Valle Manin) p. 18. 

Fig. 52-53. Solen (Latosiliqua) plicatus Schaur F. 52 gr. nat. F. 53 en grand, réduite. (San Michèle) p. 18. 

Fig. 54-55. Idem Mut. subregularis De Greg. p. 18. 

Fig. 56. Solecurtus Deshayesi Desm. (Lavacille) p. 19. 



36 

PI. 3. 

Fig. 57. Pînna margaritace Lamk. Var. snblaévigata De Greg. (Valle Manin) p. 19. 

Fig. 58. Lucina Bovensis De Greg. (S. Bovo) p. 19. 

Fig. 59-60. Pholadomya Michelensis De Greg. (S. Michèle) p. 20. 

Fig. 61. Pholadomya Konincki Nyst. Var. Maninensis De Greg. (Valle Manin) p. 20. 

Fiy. 62-63. Crassatella Maninensis De Greg. type Valle Manin p. 20. 

Fig. 64. Idem Var. pudicopsis De Greg. (S. Bovo) p. 20. 

Fig. 65. Crassatella neglecta Michtti. (Lavacille) p. 21. 

Fig. 66. Crassatella trigonnla Fnchs. (Lavacille) p. 21. 

Fig. 67-67 bis ,68. Crassatella Carcarensis Michtti. Un exempl. de trois côte's. (Valle Manin) p. 21. 

Fig. 69. Chaîna calcarata Lamk (S. Bovo) p. 21. 

Fig. 7o. Astarte corbuloides Michtti. (Lavacille) p. 22. 

Fig. 71. Cytherea suberycinoides Desh. (Lavacille) p. 22. 

Fig. 72-74. Cardium perplexuin De Greg. (Lavacille) p. 23. 

Fig. 75. Vulsella angusta Desh. (Valle Manin) p. 23. 

Fig. 7t!. Spondylus cisulpinus (Brongt.) Fuchs (S. Bovo) p. 23. 

Fig. 77. Ostrea plicata Defr. (S. Bovo) p. 23. 

Fig. 78-80-80 bis Ostrea Michelensis De Greg. F. 78 un exempl. du côté extérieur, Fig. 79 le même exempl. en 
grand réduite p. '24. 

PI. 4. 

Fig. 80-80 bis Fig. 80 Idem autre exempl. grand, nat. f. 80 l,is l'autre valve du même exemplaire (S. Michèle) p. 24. 

Fig. 81-82, Plicatula Bovensis De Greg. Un exempl. de deux côtés (S. Bovo) p. 24. 

Fig. 83-85. Pecten arcuatus (Bron.) Fuchs. Fig. 83 type (Valle Manin). Fig. 84 la valve inférieure (S. Michèle). 
Fig. 85 idem exempl. douteux (Homano) p. 24. 

Fig. 86. Pecten Meneguzzoi Bayan (S. Michèle p. 25. 

Fig. 87. Pecten optatus Desh (S. Bovo) p. 25. 

Fig. 88. Pecten palmatus (Lamk.) Goldf. Var. simplex Michtti sp. (S. Michèle) p. 25. 

Fig. 89-90. Pecten verrucopsis De Greg. Un exempl. de deux côtés (S. Michèle) p. 26. 

Fig. 91-95. Pecten deletus Michtti. Fig. 91 type Cruccolo; fig. 92 Mut. solaricpsis De Greg. (Cava Brocchi); f. 93 
Mut. Boueiformis Schaur. (Due Santi); fig. 94 Mut. postprotractum De Greg. ; fig. 95 Mut. bisdepressum De Greg. 
(S. Michèle) p. 26. 

Fig. 96. Pecten Cruccolensis De Greg. (Cruccolo) p. 27. 

Fig. 97-99. Pecten Parisiensis Desh. Var. Bovensis De Greg. Fig. 97-98 deux exempl. (S. Bovo); fig. 99 de Ro- 
mano p. 27. 

Fig. 100. Pecten Laudunensis Desh. (Valle Manin) p. 27. 

Fig. 101-103. Pecten (Amussium) cristatum Bronn ? Trois exempl. (Cava Brocchi) p. 27. 

Fig. 104. Idem Mut. Cavabrocchensis De Greg. (Cava Brocchi) p. 27. 

PI. 5. 

Fig. 105. Dentalium absconditum Desh. exempl. orig. 15™"', fig. 19 mni p. 28. 

Fig. 106-107. Cyprsea média Desh. Mut. Fuchsi. Un exempl. de deux côtés (Lavacille) p. 28. 

Fig. 108-109. Idem. Mut. propeangusta De Greg. (Lavacille) p. 28. 

Fig. 110. Idem Mut. turgidiuscula De Greg. Un exempl. grossi l U (Lavacille) p. 28. 

Fig. 111. Cypraea marginata Fuchs un peu gross. (Lavacille) p. 28. 

Fig 112. Fusus polygonus Lamk. var. raricostatus De Greg. exempl. orig. long. 15 mm , fig. 20 mm p. 28. 



37 

Fig. 113-114. Fusus (Lyrofusus) scalarinus Lamk. (Lavacille) p. 29. 

Fig. 115. Conus diversiforais Desh (Lavacille) p. 29. 

Fig. 116. Conus alsiosus Brongt. Var. Lavacillensis De Greg. un peu gross. (Lavacille) p. 30. 

Fig. 117. Triton (Semiranella) Valrovinensis De Creg. (Valrovina) p. 30. 

Fig. 118-119. Triton bicinctum Desh. un peu gross. (Lavacille) p. 30. 

Fig. 120-121. Turbo Asmodei Brongt, (S. Bovo) p. 31. 

Fig. 122-124. Turritella gradataeformis Shaur. De Greg. Trois exemplaires gross. 1:1 + l /s (S. Bovo) p. 31. 

Fig, 125. Turritella carinifera Desh. Yar. subnova De Greg. gross. 1 : 2 / 3 (S. Bovo) p. 32. 

Fig. 126. Delphinula scobina Brongt. (S. Bovo) p. 32. 

Fig. 127-128. Delphinula latesulcata De Greg. (S. Michèle) p. 33. 

Fig. 129-130. Yoluta elevata (Sow.) Edw. Var. normalis De Greg. (Lavacille) p. 33. 

Fig. 131. Rostellaria ampla Brand. Yar. Lavacillensis De Greg. exempl. orig. 19 cent - */ 2 , fig. 15 cent, y (Lava- 
cille) p. 33. 

Fig. 132-133. Balanus pictus (Mûnst.) Zitt. fig. 132 plusieurs exemplaires sur un gros fragment de pecten; fig. 133 
un exempl. isolé (Due Santi) p. 34. 



INDEX ALFABÉTIQUE 



Les noms des genres sont suivis indifféremment par ceux des espèces ou des mutations. Les numéros indiquent les 
pages dans lesquelles les espèces sont citées; ceux accompagnés par un! indiquent les pages dans lesquelles elles sont 
décrites ou proposées. 



Actinocylina Bomanincola DeGreg.6,9! 

, subradiata Cat. t>, 9 ! 

Alectryonia alticostata Frausc 24. 
Astarte corbuloides Michtti 7, 22. 
Ampullaria spirata Brongt. 80. 
Amussium cristatum Bronn. 7, 27! 
Balanus crassus Sow. 34. 
, pictus Mûnst s. 34 l 
, tessellatus Sow. 34. 
Brissopsis Sowerbyiformis Schaur 16. 
Caelopleurus Azassizi 14. 

Delbosi Des. 14. 
„ equis Val. 6, 14! 

„ Forbesi D'Arch. 15. 

Camerina laevigata Brug. 10. 

„ nummularia Brug. 6, 11. 
Cardita Jouanneti Bast. p. 3. 
„ Laurae Brongt. 7, 22! 
, neglecta Michtti. 22. 
Gardium anomale Math. •">. 7. 23! 
„ asperulum Lam. •">. 

fallax Mi.htti, 7, 23! 
„ limaeformis D'Arch. 19. 
„ Pasinii Schaur. .*>, 23. 
, Poleanum Schaur. 5. 
„ perezeformis Schaur. 24. 
„ perplexum De Greg. 7, 23! 
snhdiscors D'Orb. 23. 
Cassis striata Sow. 4. 
Cerithium combustum Brongt 4. 
B corrugatum Brongt. 4. 
„ Ighinai Michtti 32. 
, lamellosum Brug. 8, 32. 
„ Maraschini Brongt 4. 
„ Meneguzzoi Fuchs 4. 
Chaîna calcarata Lamk. >'>, 21 ! 
gigas Desh. 21. 
B Vicentina Fuchs 21. 
Cidaris coronalis Klein 14. 

» pseudojurassica Laub. 14. 
„ Scampicii Tar. 14. 
„ Verneuilli D'Arch. 6, 14! 
Clavagella sp. 17. 



Conus alsiosus Brongt 4. 7. 30. 
, Lavacillensi8 De Greg. 7, 30. 
„ diversiformis D'Arch. 4. 29 ! 
Costulofusus De Greg. 2!» ! 

„ Hilarionis De Greg. 7,29! 

„ scalarinns Lam. 7. 29! 

Crassatella carcarensis Michtti (i, 21! 
„ Lavacillensis De Greg. 6,21 ! 

. „ Marinensis De Greg. 6. 20. 

neglecta Michtti 5, 6, 21! 
, ponderosa Nyst 5. 
,, sulcata Brand. 6, 21 ! 

„ trigonula Fuchs 5, 6, 21! 

Cypraa angusta Fuchs 4, 7, 28. 
Fuchsi De Grog. 7. 28 ! 
„ marginata Fuchs 4, 7. 28 ! 

média Desh. 7, 28! 
„ propeangusta De Greg. 7, 28 ! 
„ turgidiuscula Dr Greg. 7, 28! 
„ splendens G rat. 4. 
Cyprina brevis Fuchs 7, 17. 
Cyrena Baylei Brongt 5. 
Cytherea compressa Fuchs 7, 22! 
„ dubia Michtti 7, 22! 
„ erycinoides Lam. '■>. 
, intermedia Michtti 7, 22! 
„ suberycinoides Desh. 7, 22. 
Delphinula latesulcata De Greg. 8, 33 ! 

„ scobina Brongt 8, 32! 

Dentalium sp. 5. 

„ absconditum Desh. 7, 28! 

„ simplex Michtti 7. 28! 

Diastoma costellata Lamk. 5. 
Discolithes nummiforme Fort. 11. 

„ numismale Fort. 10. 

Eburna Caronis Brongt 4. 
Echinantus Beggiatoi Laub. 16. 
, Wrightti Laub. 4<>. 
Ecliinocyamus atfinis Desli. 15. 

„ Annonii Mer. 6, 15! 

, Luciani De Lor. 15. 

„ planulatus D'Arch. 15. 

, subcandatus Ag. 15. 



Echinolampas globulus Laub. 16. 

„ subsimilis D'Arch. 6, 16! 

„ Suessi Laub. 16. 

Echinus nitidus Koen 14. 
Egeon perforatus Den. 12. 
EuspatangusmultituberculatusDan.6,16 
Fasciolaria lugensis Fuchs 4. 
Fibularia Annonii Mer. 15. 
Ficula condita Brongt 4. 
Frilla ammonea Leym. 6, 10! 

» canalifera D'Arch. 10. 

, granulosa Leym. 10. 

„ Terrigi Tell. 10. 

„ libyca Schw. 10. 
F'usus angusticostatus Mell. 29. 

Hilarionis De Greg. 7, 29! 

„ polygonns Lam. 7, 28! 

„ raricostatus De Greg. 7, 28! 

„ Koncanus Brongt 4. 

„ scalarinns Lam. 7, 29! 

_., subcarinatus 4. 
Helicites lenticularis Burt. 10. 
, perforatus Blainv. 12. 
Hymenocyclus cymbales Schaf. 9. 

, papyraceus Bronn. 9. 

, umbo Schaf. 9. 

Ianira deperdita Mich. 24. 

„ fallax Mich. 24. 
Ilarionia Beggiatoi Laub. 6, 16! 
Laganum fragile Dam. 15. 
Latosiliqua plicatus Schaur. 6, 18. 

„ subregularis De Greg. 4, 18 ! 

Leiocidaris pseudojurassica Laub. 14. 

B Scampicii Tar. 14. 
Lenticulites laevigata Park. 10. 
Lucina grata Defr. 6, 19! 

„ Bovensis De Greg. 6, 19 ! 
Lunulites subradiata Cat. 9. 
Lutraria acutangula Michtti 6, 17. 
Lycophris ephippium Grant. 9. 
Lyrofusus De Greg. 29. 
Mactra si rond Brongt 5. 
Melania Stygii Brongt 5. 



39 



Natica angustafca Grat. 4. 

„ auriculata Grat. 4, 7. 30! 

n crassatina Laub. 7, 30! 

„ Pasinii Bayan 4. 

„ perusta Brongt 4. 

„ scaligera Bayan 4. 7, 30 ! 

„ sigaretina Desh. 31. 

„ Vulcani Brongt 4. 
Nautilus sp. 34. 

„ Hilarionis De Greg. 8, 34! 

, mamilla Fitch. 11. 
Norrisia anaulax Coss. 31, 32. 

Nucula similis Sow. 5. 
Nummularia lacvigata Parch. 10. 
Nummulina complanata Lam. 11. 

„ ephippium Pasch. 9. 

„ globularia D'Orb. 10. 

„ globularia Lam. 12. 

„ globosa Ri'it. 12. 

, onychomorpha Cat. 9. 

, perforata D'Orb. 12. 
Nummulites aturica Leym. 12. 

„ Budensis Haut. 10, 11. 

„ complanata Lamk. 11. 

„ crassa Bon. 12. 

„ Dufrenoyi D'Arch. 6, 11! 

„ ephippium Kef. 9. 

„ globularia Defr. 10, 11. 

, globulus Leym. 11. 

„ Guettardi D'Arch. 11. 

„ granulosa D'Arch. 6, 12! 

, laevigata Brug. 6, 10! 

„ lditicularis Blainv. 10. 

„ lenticularis Rou. 12. 

n Lucasana Defr. 6,9,11, 12. 

„ maxima Cat. 11. 

, mamilla D'Orb. 11. 

„ millecaput Boub. 11. 

„ Murchisoni Bron. 10. 

„ nummularia Brug. 6, 11! 

, perforata Den. 6, 12! 

„ placentula Desh. 12. 

, plana De Rois 11. 
Pratti Micht. 9. 

, Raraondi Defr. 6, 11! 

, rhomboidalis Schaf. 10. 

„ rotula Defr. 10. 

„ rotularius Desh. 11. 

„ spissa Defr. 12. 

, Terrigii Tell. 10. 

„ umboreticulatus Schaf. 11. 

„ variolaria Lam. 6, 12. 

» verrucosa Rois 12. 
Operculina ammonea Leym. 6, 10! 

„ canalifera D'Arch. 10. 

» complanata Bast. 10. 

„ granulosa Leym. 10. 

» libyca Schw. 10. 



Operculina Terrigii Tell. 10. 
Orbitoidos disais Kanf. 9. 

, ephippium Schlot. 9! 
P.fftisi D'Arch. <:. M! 
„ papyracea Baub. (>, 9 ! 
Pratii Carp. 9. 
radians D'Arch. 8. 
sella D'Arch. 9. 
n subradiata Cat. »!, 9! 

„ tenuicostata Gûmb. 9. 
Orbitulites nummiforme Cat. 9. 
n parmula Ri'it. 9. 
» roncana Cat. !». 
„ submedia D'Arch. 9. 
Orbitolites discus Bût. 9. 

„ ephippium Schloth. 9. 
„ Fortisi D'Arch. 9. 

sella D'Arch. 9. 
„ submedia Rou. 9. 
Ostrea alticostata Fausch. 24. 
, arouata Bruce. 24. 
„ flabelluliformis Schaur 5. 
, Martinsi Schaur 24. 
„ Michelensis De Greg. 7, 24! 
„ plicata Defr. 7, 23. 
Panopaea augusta Nvst. 17. 

„ captiva De Greg. 6, 18 ! 

declivis Michtti 6, 18! 
„ Héberti Bosq. 17. 
„ Maninensis De Greg. G, 18 ! 
„ subrecurva Schaur. 6, 17 ! 
Parasmilia multilobosa Bell. 5. 
Pattalophyllia subinfiata Cat. G, 13 ! 
Pecten arcuatus Bron, 7, 24 ! 
„ Biaritzensis D'Arch. 25. 
„ Boueiformis Schaur 7, 16 ! 
„ Cavabrocchiensis De Greg.7, 27 ! 
, comitatus Font. 27. 
„ corneus Sow. 27. 
„ crestensis Font. 25. 
» cristatum Broun. 7, 25 ! 
„ Cruccolensis De Greg. 7, 27. 
„ deletus Michtti 7, 26! 27. 
B denudatus Reuss 27. 
, Gauderndorfensis De Greg. 25. 
„ Gravesi D'Arch. 25. 
n imbricatus Desh. 25. 
, lychnulus Font. 24. 
» Laudunensis Desh 7, 27 ! 
„ bisdepressum De Greg. 7, 27 ! 
, Meneguzzoi Bayan 5, 7, 25 ! 
, Michelotti D'Arch. 24. 
n oprcularis Lamk. 25. 
„ optatus Desh. 7, 25. 
„ palmatus Lamk. 7, 25 ! 26. 
„ Parisiensis D'Orb. 7, 25 ! 
„ scabriusculus Nyst. 25. 
„ solariopsis De Greg. 7, 26 ! 



Pecten solarium Lamk. 27. 

, subscabriusculus D'Orb. 25. 
, tripartitus Desh. 25. 
„ verrucopsis De Greg. 7, 26. 
Pectunculus sp. 6, 21 ! 
Pentacrinussubbasaltifuniiis Mill. 6,17 ! 
Pholadomya Koninckii Nyst. C>, 20 ! 
Maninensis Dr Greg. 6,20! 
Michelensis De Greg.6,20 ! 
ludensis Desh. 20. 
„ ([uaesita Mich. 20. 

Pinna margaiïtacea Lamk. (i, 19! 
n semiradiata Koenen 19. 
, sublaevigata De <;n\u\ 6, 19! 
Placosmilia bilobata D'Arch. 13 ! 
Pleurotomaria sp. 4, 29! 

„ humilis Schaur. 29. 

Plicatula Bovensis De Greg. 7, 24 ! 
Pontes sp. 5. 

Psammobia pudica Brongt. 5, 6, 19, 20. 
„ pudicopsis De Greg. 6, 20 ! 
Psammechinus Biaritzensis Cott. 14. 
Ranella Hôrnesi Fuchs 4. 
Rhabdocidaris pseudajurassicaLaub. 14. 
Rhabdophyllia sp. 13. 
Rostellaria ampla Brand 8, 33 ! 
athleta D'Orb. 33. 
, Lavacillensis De Greg. 8,33. 
Rjtularia cristata Defr. 34. 
Schizaster globulus Dam. 6, 16! 
Serpula tortrii Munst. 17. 

„ spirulaea Lamk. 8, 34 ! 
Serpulithes nummularius Schloth 34. 
Serpulorbis limoides Bell. 4. 
Sismondia Logotheti Fraas 15. 
„ planulata D'Arch. 15. 
„ rosaceus Lesk. 15. 
, Saemani De Lor. 15. 
* vicentina Laub. 15. 
Solecurtus Deshayesi Desh. 6, 19 ! 
Solen plicatus Schaur. 5, 18. 
„ strigillatus Defr. 19. 
, subregularis Schaur. 18. 
Spirulaea nummularia Br. 34. 
Spondylus cisalpimus Brongt 7, 23 ! 

„ radula Lamk. 23. 
Stylophora conferta Reuss 6, 13 ! 
Strombus Fortisi Brongt 4. 

„ irregularis Fuchs 7, 30 ! 
Terebratula sp. 5. 
Teredo vermicularis Desh. 6, 17 ! 
Triton bicinctum Desh. 7, 30 ! 
„ Delbosi Fuchs 30. 
n gynnoides Brocc. 30. 
„ nodiferus Lam. 30. 
„ Yalrovinensis De Greg. 7, 30 ! 
Tritonium Delbosi Fuchs 4. 
Trochosmilia profunda Reuss 13. 



40 



Trocbosmilia stipitata Eeuss 6, 13 ! 
; , varicosa Eeuss 5, 13. 

Trochus Lucasianus Brongt 8, 31 ! 
„ obliquecostulatuni De Greg.31. 
„ trigranulatum De Greg. 31 ! 
Turbinolia appendiculata Brongt. 5. 
„ subbilobata Cat. 13. 
,, subinflata Cat. 13. 
, turgidula Cat. 13. 
Turbo Asniodei Brongt. 7, 31! 
„ elatus Fucbs 7, 31! 
„ scobinus Brongt. 4, 32. 



Turritella Arcbimedis Brongt. 4. 

; , asperula Brongt. 4, 32. 

„ aspendata Brongt. 32. 

„ Bovensis De Greg. 32. 

„ carinifera Desb. 8, 32 ! 

., circumdata Desb. 32. 

, gradataeformis Shaur. 8,41. 

„ imbricataria Lam. 31, 32. 

„ incisa Brongt. 4, 32. 

, subnova De Greg. 8, 32. 
Venus intermedia Micbtti 7, 22. 
„ Maura Brongt 22. 



Venus Proserpina Brongt. 5. 
Vermetus spirulaea Br. 34. 
Vermicularia nummnlaria Munst. 
Voluta elevata Sow. 4, 8, 33 ! 

„ Fuchsi De Greg. 33. 

„ normalis De Greg. 8 33 ! 

„ perelevata De Greg. 33. 

, scalaris Edw. 33. 
Vulsella angusta Desh. 7, 23! 
Venericardia Laurae Brongt. 22. 



34. 



.^^u^ s 



PI. I. 






à se 




Roma Fototipi» Danesi 



PI. II. 




Roraa Fototipin P.iflfsi 



PI. 




Roir.a Fototipia Danesi 



PI. IV. 




Roma. Fototipia Danesi 



PI. V. 




Rom» F.Jtotipi» [)»D»si 






Les Annales de Géologie ci de Paléontologie paraissent par livraisons à intervalles pondant 
l'année. Le pris <lo chaque livraison dépend du nombre dos planches. 

Pour les souscripteurs il est de 3 fr. à planche, c'est à dire qu'une livraison, qui aura 2 pi. 
coûtera 6 fr., si elle aura 3 pi. coûtera 9 fr. et ainsi de suite. — Si la livraison ne contiendra 
aucune planche, son prix sera de 1 fr. chaque 8 pag( 

Pour les non souscripteurs le prix de chaque livraison est de 4 fr. à 6 fr. à planche, selon 
L'importance de la livraison. Si la livraison ne contiendra aucune planche, son prix sera de 2 fr. 
chaque < s pages. 

Une fois par an sera publié un bulletin où seront annonces tous les ouvrages envoyés au 
directeur ià Païenne. Rue Molo et il sera délivré gratis aux donateurs. 

Les planches seront exécutées toujours avec grand soin et tirées sur de très beau papier in 4." 
— S'il y en aura in folio c'est a dire doubles) le prix sera proportionnément doublé. 



Depuis le 1" Janvier 1886 jusqu'au mois de Janvier 1894 13 livraisons ont été publiées 

1. Monographie des fossiles du sous horizon ghelpin De Greg., avec 5 pi. 

Prix: 1") fr. pour les abonnes, 20 fr. pour le public. 

2. Monographie des fossiles du sous-borizon grappin De Greg., avec (1 pi. 

Prix: 18 fr. pour les abonnés, 25, pour le public. 
:). Nouveaux fossiles des « Stramberg Schichten » de Roveré di Vélo, avec 1 pi. in i'olio. 
Prix: (i tr. pour les abonnés, 10 IV. pour le public. 

4. Essai paléontologique à propos de certains fossiles da la contrée Casale-Ciciù, avec 1 pi. 

Prix : 2 fr. pour les abonnés, 5 fr. pour le public. 

5. Monographie des fossiles de S. Yigilio du sous-borizon grappin De Greg., avec 14 pi. 

Prix : 42 fr. pour les anonnés, GO fr. pour le public. 

6. Icon'ografia Conchiologia Mediterranea gen. Scalaria, avec 1 pi. 

Prix : .'5 fr. pour les abonnés, 5 fr. pour le public. 

7. Monographie de la Faune éocénique de l'Alabama. — l. ,v Partie. — Pag. 1-156, pi. 1 17. 

Prix: 51 t'y. pour les abonnés, 68 IV. pour le public. 
Idem 2. Partie. — Pag. 157 316, pi. 18-46. 

Prix : 87 fr. pour les abonnés, 116 pour le public. 
[conografia Conchiologia Mediterranea gen. Fissurella, Emarginula, Rimula avec 3 pi. 

Prix : î» fr. pour les abonnés, 12 IV. pour le public. 

10. Description de certains fossiles extramarins du Vicentin avec 2 pL 

Prix : G fr. pour les abonnés, s fr. pour le public. 

11. [conografia Conchiologia Médit, viv. e terziaria, Muricidae l.' v Partie, Tritoninae 1.'" Partie. 

avec .") pi. 
Prix: 15 fr. pour les abonnés, 20 IV. pour le public. 

12. complémentaires Faune Alabama avec 2 pi. 
Prix : 6 IV. pour les abonnés, 8 IV. pour le public. 

13. Description des faunes tort. Vénétie; Fossiles des environs de Bassano avec 5 pi. 

Prix: 15 fr. pour les abonnés, 20 fr. pour le public; 







ffîTMB «EH 


5S» 






r!d385 


QR 






;„--.:'..--^ni-! 








^^M 












SmE 


jfiXJÈ 


Î*^^PÇ*35 '*^Stî 








JAaMO 








TTîtCTj 
















■ 1 -i"* ! i^tïtng: 






[SB 


r >^&g3S£ 




m 


Sac 


■•'îivr ■ 





"K^ÎV^ 







■ 






. -y*-: 



■ I 
■ 

•• I 



■ I 






-, -. M --,,«* 



■ ■ 

- -- .- ■■ - -(*♦--•' 

.•.,-i."-i:r; 



■ ■ ■ 



X». 



11 fcfh rij ■ i MMl 



' ~ " Y 



Sri 



«slai lasSa ^v 

si 



•••.•'ti'3ïî - '2^' !