Skip to main content

Full text of "USPTO Patents Application 10535594"

See other formats


I^^QAIS 


PARIS 


© RtPUBUQUE fRnQAISE (Tj) H* do publication : 2 540 208 

" quo P«»la> 

M3TTTUT NATIONAL eomwiit* de raprorfuction) 

DE LA PWOHUfelt wbuanMEUE © N'd-enregistrenwnt national: 83 01665 


<g) hit CP :F 16 G 13/07. 


DEMANDE DE BREVET D'INVENTION 


A1 


Data de depot: 31 Janvier 1983. 


da la misa a disposition du public da la 
: BOH f Brevets i tf 31 du 3 soft 1984 


References a ifautres documents natfonaux appa- 


ll) Deraandeurls) : SocMti anonym : LAPHI-MOULE& 
FR 


@ Inventeurts) : Marcel Lagarda 


Trtulaire(a) : 


da cnaftw monocloc a oiganee d'articulation incoipores. 


o 

CM 

S 

10 
CM 


@ Maionde chaste moooWoc 
Lb maBon oooiporte i 

— w tea faces 8 da b parte male 1. paradefes au plan de 
symetrie X X', deux ergots cyfirxfriques 7 coaxiaux at posse- 
dam chacun una tte 8 de plus grand cBametre; 

— et dans fee branches 4 deux trous 11 sptes a recavoir 
lea ergots <fun msSon Wentioue et debouchant chacun dans 
un evktemem 12 menage a partir de la face exterieure de 
cheque branche en presentant une section plus grande que la 
trou avec toque. I forme on rebord interne 13 d'eppui de la 
tte d*un ergot engage dans ledrt trou. 

AppBcatkxi a la constitution de chames analogues eux 
chains* tracfitxyiieles du type GaBa. 


* 2~ 


5-E 


5i 


13 


4 V 12 


A rtMPfflMEHIE NATONALE. 27, ru* dt la Convention - 75732 PARIS CE0EX IB 


BEST AVAILABLE OOPY 


2540208 

l 


10 


15 


20 


La prgsente invention concerne les maillons de chaine 
monoblocs, plus ggngralement rgalisgs en matiere plastique moulge et 
destines ft Stre assembles pour former des chaines prgsentant une 
structure apparente pouvant gtre considgrge comme analogue a une 
chaine de type GALLS* 

Une telle technique de realisation est dgja connue et 
a etg, en particulier, enseignee par le brevet fran^ais 1 595 760 
decrivant un maillon de chaine du type fourchu, rgalisg en une 
matiere synthgtique et comportantf une partie male formant une portge 
cylindrique assimilable a un rouleau et une partie femelle consti- 
tuge de deux branches aptes a recevoir entre elles la partie ratle 
d'un maillon identique. 

La liaison entre deux maillons successifs est assurge 
par un axe qui est engagg librement dans des trous cylindriques des 
branches d'un maillon- et, simultangment t dans un algsage prgsentg 
par la partie male d'un autre maillon engagg entre les branches du 
premier. 

Si une telle rgalisation peut gtre considgrge comme 
donnant satisfaction pour ce qui concerne la rgalisation de maillons 
fourchus, en revanche, le mode de liaison et d» articulation entre 
deux maillons successifs pose plusieurs problemes. 

Le premier tient au fait qu'aucun moyen d' immobilisation 
axiale de I'axe n'est prgvu, de sorte que tout dggagement intempes- 
tif, par glissement lors des sollicitations de fonctionnement, en- 
25 traine la rupture de la chaine. 

Le second tient au fait que l 1 assemblage des maillons 
successifs necessite de disposer d'axes possgdant des tolgrances de 
fabrication prgcises par rapport aux trous et algsage ou inverse- 
ment, de sorte que, au total, la realisation d'une telle chaine ne 


BEST AVAILABLE OOPY 


2540208 

2 

peut Stre envisaged qu'3 un prix de revient Sieve* a l'unitg de lon- 
gueur. 

Le troisiSme tient au fait que 1' assemblage de deux 
maillons successifs ne peut pas Stre assure* facilement de facon 
5 automatique, Stant donne* 1'obligation de realiser un centrage par- 
fait des trous et de 1'alSsage, ainsi que de la direction de defa- 
cement de l'axe pour obtenir, 5 coup sGr et sans deterioration, un 
engagement correct de ce dernier & travers les branches et la partie 
mSle de deux maillons successifs* 
10 II doit etre consid£r€ que ces inconvenients majeurs 

n'ont pas favor ise* le developpement de telles chaines, bien que la 
realisation d'un maillon monobloc permette de s'affranchir des dif- 
f£rentes operations successives de fabrication et d* assemblage des 
pieces €l£mentaires, telles que mailles, axes et rouleaux, d'une 
15 chalne class ique de type GALLB. 

Pour tenter de r£soudre ces probl ernes, on a propose, 
selon le brevet US 4 220 052, d'assurer la liaison de deux maillons 
successifs au moyen d'un axe poss£dant, a partir d'une tete, une 
portSe cylindrique molett€e de diamfctre l£gSrement plus grand que 
20 celui constant de l'axe proprement dit, 

1/ engagement d'un tel axe s'effectue de facon tradition- 
nelle, jusqu'au moment ofi la portSe molett€e doit etre introduite 
£ force dans I'une des branches ou joues d'un maillon. 

De cette maniere, il semble etre rSpondu positivement 
25 au probleme du maintien axial de l'axe pour eviter tout deplacement 
in tempest if et rupture de la chalne. 

Cependant, un tel montage implique la mise en oeuvre 
d'un axe de structure encore plus €labor€e que l'axe cylindrique 
ordinaire pr£vu dans le brevet francais precedent et oblige, par 
30 ailleurs, 3 mettre en oeuvre les memes moyens compliques d 'assem- 
blage. 

La technique anterieure connait, e*galeraent, 1'ensei- 
gnement fourni par la demande de brevet francais 81-00 002 
(2 497 552) selon lequel il est pre*vu de confe"rer aux branches ou 
35 joues d'un maillon monobloc une conformation convergente en 


BEST AVAILABLE OOPY 


2540208 

3 


direction du plan de symfitrxe du maillon, de maniSre que le montage, 
par introduction entre elles, de la partie mile d'un maillon iden- 
tique produise une prScontrainte de ces branches. 

Dans cet enseignement, 1 'assemblage entre deux maillons 
5 successifs se re*fere aux moyens connus a l'Spoque, c'est-a>dire ceux 
dont les inconvenient* majeurs viennent d'Stre releves, en relation 
avec les deux publications anterieures ci-dessus. 

L'objet de I 1 invention est de readier aux inconvenients 
connus de la technique anterieure, en ce qui concerne le mode de 
10 liaison, d f assemblage et d' articulation entre des maillons monoblocs 
identiques en proposant des moyens techniques qui sont adaptes pour 
permettre la realisation, notamment par moulage, d'un maillon et 
le montage automatique de maillons successifs identiques se presen- 
tant a la suite les una des autres devant ou dans un poste d'assem- 
25 blage et de montage a fonctionnement automatique. 

Un autre objet de 1' invention est de preconiser des 
moyens d' assemblage qui permettent de realiser, a coup sur, de fagon 
automatique, une presentation de deux maillons successifs avant 
d f assurer, dans une etape ulterieure, leur assemblage proprement 
20 dit. 

Un autre objet de l v invention est de proposer des moyens 
d' assemblage qui off rent la possibilitS eyentuelle de permettre un 
demontage rapide et pratique entre deux maillons assemble*, sans 
entrainer de destruction totale ou partielle de tout ou partie de 
25 run ou des deux maillons. 

Pour atteindre les buts ci-dessus, le maillon de chaine 
du type monobloc conforme & 1* invention est caractSrise" en ce qu'il 
comporte : 

* sur les faces laterales de la partie male, pa- 
30 ralleles au plan de symetrie, deux ergots cy- 

lindriques coaxiaux entre eux et avec la portee 
et posse*dant chacun une t£te extreme de plus 
grand diamStre, 
- et dans les branches ou joues deux trous cylin- 
35 driques aptes a recevoir les ergots d'un maillon 


BEST AVAILABLE COPY 




2540208 


4 


5 


identique et de*bouchant chacun dans un fividement 
mSnagS a partir de la face exterieure de chaque 
branche en pr£sentant une section droite trans- 
versale plus grande que le trou avec lequel 11 
forme, dans le plan de raccor dement, un rebord 
interne au moins partiel d'appui et de butee de 
la tSte d v un ergot engage* dans ledit trou* 


Diverses autres caracteristiques ressortent de la des- 


cription faite ci-dessous en reference aux dees ins annexes qui mon- 
10 trent, a titre d'exemple non limitatif, une forme de realisation de 
l'objet de l f invention. 

La fig. 1 es t une elevation later ale d'un maillon de 
chaine monobloc conforme a l f invention. 

La fig. 2 est une vue en plan, partie en coupe, prise 
15 sensiblement selon la ligne II-II de la fig. 1. 

La fig. 3 est une vue en plan, partie en coupe, illus- 
trant une phase d 9 assemblage de deux maillons monoblocs conformes & 
1" invention. 

La fig. 4 est une vue en plan, partie en coupe, montrant 
20 V assemblage definitif de deux maillons conformes a 1' invention. 

Les fig. 1 et 2 montrent le maillon de chaine du type 
monobloc selon l f invention, realise*, de preference, en une matiere 
plastique moul£e, par exemple, du type de celle commercialisee sous 
la marque de fabrique "DELR1N". 
25 Le maillon comporte une partie massive 1, dite male, 

fonsant une portee cylindrique 2 pouvant Stre comparSe, en forme 
exterieure et en fonction, a un rouleau de chaine GALLE traditio- 


30. melle, qui est constitute par deux branches ou joues 4 s'etendant 
parallelement entre elles et, de part et d' autre d'un plan de sy- 
mitrie X-X 1 longitudinal, perpendiculaire a l'axe de la portee 2. 
Les branches ou joues 4 presentent, entre elles, un ecartement I 
egal, au jeu pres, a la longueur axiale de la partie male 1. Selon 

35 une disposition preferee, les branches ou joues 4 se prolongent par 


nelle. 


Le maillon comprend, egalement, une partie 3, dite fe- 


BEST AVAILABLE OOPY 


2540208 

5 


15 


30 


35 


des rebords 5 attendant a la pSriphSrie de la portSe cylindrique 
2 dans le plan des faces latSrales 6 de la partie mSle 1. Par ail- 
leurs, lea branches ou jouea 4 possedent «ne longueur, rapportSe au 
Plan de symStrie X-X', qui est au moins Sgale a celle de la partie 
5 male incluant la prSsence des rebords pSriphSriques 5. 

Le maillon dScrit ci-dessus est pourvu de moyens d 'as- 
semblage et d'articulation avec un maillon identique. 

Ces moyens comprennent, tout d'abord, deux ergots cylin- 
driques 7 s'Stendant en eaillie . partir des faces latSrales 6 de la 
10 partie 1 en Stent coaxiaux entre eux et avec la portSe cylindrique 
2. Chaque ergot cylindrique 7 est pourvu d'une tete SpaulSe 8, dont 
la face transversale extreme s'Stend, au plus, dans le prolongement 
de la face latSrale extSrieure de la branche ou joue 4 correspon- 
dents. 

Chaque tSte SpaulSe 8 comprend un collet cylindrique 9, 
de plus grand diametre que 1 'ergot cylindrique 7 et prolongs par 
une portSe tronconique 10. La petite base de la portSe tronconique 
10, correspond a la face transversale de la tete 8 et prSsente un 
diametre lSgerement infSrieur a celui de l'ergot cylindrique 7. 

De prSfSrence, l'ergot cylindrique 7 prSsente une lon- 
gueur axiale qui est Sgale & la hauteur axiale de la tete 8. 

Les moyens d'assemblage et d'articulation comprennent, 
par ailleurs, deux trous cylindriques 11 mSnagSs dans les branches 
ou joues 4, de facon coaxiale, en prSsentant un diametre qui est 
egal, au jeu prSs, a celui des ergots cyliadriques 7. Chaque trou 
cylindrique II dSbouche dans un Svidement 12 qui est mSnagS a par- 
tir de la face latSrale extSrieure de la branche ou joue correspon- 
dante pour prSsenter une section supSrieure i celle du trou 1 1 . De 
cette facon, le plan de raccordement entre le trou 11 et 1' Svidement 
12 forme un rebord d'appui et de butSe 13. L'Svidement 12 est, de 
prSfSrence, dSlimitS sous une forme comparable a celle obtenue par 
une opSration de lamage, de maniere que le rebord d'appui 13 s'Stende 
pSriphSriquement de facon continue dans le plan de raccordement entre 
1' Svidement et le trou 11. Chaque Svidement 12 possede une section 
transversale au moins egale I celle du collet 9. 


20 


25 


BEST AVAILABLE COPY 


2540208 

6 

Chaque trou 11 presente une longueur axiale sensiblement 
egale, au jeu pres, I celle d'un ergot cylindrique 7 et chaque Svi- 
dement 12 une profondeur au moins ggale & la hauteur de la tete 8 
d'un ergot. 

5 Dans le cas present, la longueur du trou 11 et la pro- 

fondeur de l'evidement 12 sont done sens iblement egales. 

Les moyens d 'assemblage comprennent, egalement, deux 
rampes 14 presentees par les bords des branches ou joues 4 opposis 
& la partie nfile 1. Les rampes 14 sont inclinees, de facon conver- 

10 gente vers le plan de symitrie X-X', en direction de la partie mile 
1, pour former ensemble un couloir d' engagement a" bords convergents 
dont la section d'entrSe est au moins figale a la mesure transversale 
separant les porte*es tronconiques des ergots cylindriques 7 de la 
partie male. 

15 L 'assemblage de deux maillons identiques s'effectue de 

la facon suivante. 

La partie male la d'un maillon A est presentee face S la 
partie femelle 3b d'un maillon identique B, de maniere & placer les 
plans de symStrie X-X' en alignement l'un avec 1' autre. 

20 Les tetes 8a des ergots 7a du maillon A sont alors en- 

gagers dans le couloir convergent du maillon B, de maniSre £ prendre 
appui contre les rampes 14b. Dans cette position, une poussSe axiale 
est exercee sur l'un ou 1' autre des maillons, de maniSre i faire 
pen€trer la partie male la & I'interieur des branches 4b du maillon 

25 B. Cette penetration a pour effet de solliciter les branches 4b en 
ecartement relatif par rapport au plan de symStrie X-X' pour per- 
mettre I'engagement des tStes 8a jusqu'au moment oil les petites 
bases de ces dernieres sont amenees en coincidence avec les orifi- 
ces des trous lib des branches 4l> du maillon B, comme cela apparait 

30 a la fig. 3. 

Cette amenee en coincidence a pour effet de determiner 
une position de pseudo-butSe entre les maillons A et B, Stant donnS 
que par construction les petites bases des porties tronconiques 10a 
possedent un diametre lSgerement inferieur au diametre des orifices 
35 d'entree des trous lib. 



BEST AVAILABLE OOPY 


15 


2540208 


35 


De la sorte, la reaction elastique i la deforaation ia- 

a b T Che8 - * ^ 6ffet dC SOlUciter - —i*- vara 
» r tour a leur position d'or^ine. „ m rfieulte un pinMBent 

relat l£ permettsmt d WlUser les ^ ttonconique8 ^ du 
Dillon A, dana una poaition ralativa dana l aq ualla laa ergols 
cylindriquaa 7a aont places an ragard daa trous lib. 

Dans cetta poaition d'engageaent relatif coincident, una 
preaaxon aat exercee a«r la. facaa laterale. exterieure. das bran- 
chaa 4b dana la aana da. fleche. f . Caci a pour affat de provoquer 
10 1 engageaent force daa tete. 8a dan. la. trou. ,1b par deplaceaent 
ralatif da. brancba. ou joue. 4b. La penetration forcee aat aa.uree 
juaqu au -oaant ou laa tetes 8. .ont aaenees dan. la. evideaents 
2b., alors que lea ergot, cylindriques 7a occupent lea logeaents 
Hb. Dan. catta poaition, illuatraa par la fig. 4, laa collet. 9a 
sent x^bilisee relative*** derriere le. epauleaente 13b,- de slrte 
que le. brancba. on jouaa 4b aont aaintenues paralleleaen7 au, face, 
laterale. 6a. feraeaent centre toute solicitation dWeaent qui 
pourraxt, par exeaple, rasulter d'une contrainte axiale ou d'une 
contrainte de tor.ion iapo.ee a 1'asseablage constitue de. deux 
20 mail Ions. 

Us branches ou joues paralleles 4b sont ainai, de fa- 
con certaine, aaintenuea en aligneaeut avec les branches ou joues 
4a du aaillon A qui possede une possibilite de pivoteaent et d'arti- 
culation par rapport au aaillon B par rotation dea argots 7a dans 
les trous cylindriques lib foraant paliars de support, de centrage 
et de rotation. 

Les aoyens de l'invention peraettent done de rSaliser 
un assaablage autoaatique de deux aaillons idautiques, sans faire 
mtervenir d'apport de piacee ou d'axes coapleaentaires , necessitant 
come dans lea solutions traditionnalles, da. aoyen. de presenta- 
tion et de centrage relatif pour obtanir l'aligneaent des trous at 
de la direction de dgplaceaent de l'axe de liaison rapporte. 

Lea aoyens de l'invention peraettent, eh outre, de 
aaintanir efficaceaent les branches ou joues de cheque aaillon P a- 
rallSleaent aux faces lateralea exterieures da la partie male d'un 


25 


30 


BEST AVAILABLE OOPY 



2540208 

8 

maillon adjacent. Ceci perrnet de conftrer des caractGristiques de 
resistance ogcanique eiev£es & une chaine constitute de maillons 
susceptible de travailler en traction et/ou en torsion. 

Un autre avantage de 1* invention reside dans le fait 

5 que les maillons , assembles sous forme de chaine, peuvent, le cas 
echeant, etre desolidaris€s rapidement. En effet, il suffit d'en- 
gager un outil de type plat entre l'une des branches d'un maillon 
et la face en regard du maillon success if , notamment par l'inter- 
ogdiaire de la rampe 14 correspondante, pour solliciter cette bran* 

10 che en flexion vers l'extSrieur. Ceci perrnet de provoquer, par de- 
formation de la matiere, le degagement du collet correspondent 
et 1' extraction consecutive des deux ergots, afin d'obtenir une 
separation physique sans deterioration de l f un ou 1* autre des mail- 
lons separts. 

15 Ainsi que cela ressort de la fig. 4, une chaine consti- 

tute par V assemblage de maillons conformes a 1' invention peut etre 
consideree comme prSsentant une structure d 1 ensemble analogue H une 
chaine de type GALLE rSaliste de fagon traditionnelle au moyen de 
mailles, de rouleaux et d'axes. En effet, la succession des maillons 

20 perrnet de presenter a un pas constant desportees cylindriques 2 
qui sont destinies a cooperer avec les entredents d'un pignon de 
module complSmentaire. Ces portees cylindriques successives s'appa- 
rentent alors aux rouleaux d'une chaine GALLE traditionnelle. * 
La constitution du maillon selon I 1 invention faisant 

25 intervenir pour cheque portee ou rouleau 2 des rebords peripheri- 
ques 5, en prolongement ou raccordement des branches ou joues 4, 
perrnet ainsi de realiser un maintien lateral relatif entre la chaine 
et un pignon de renvoi ou d f entrainement complSmentaire. 

La fig. 4 montre que le maillon C compofte un alesage 

30 15 concentrique a la portSe 2 et de*bouchant sur les deux faces la- 
tlrales 6. Un tel maillon, de structure particuliere, est prevu pour 
former une attache pour une chaine devant etre assujettie a une 
piece d'ancrage ou, au contraire, a un organe mobile. 

L' invention n'est pas limitte a l'exemple decrit et re- 

35 prtsente, car diverses modifications peuvent y Stre apporttes sans 
sortir de son cadre. 


BEST AVAILABLE COPY 


15 


2540208 


REVINDICATIONS '■• 

1 " Maillon de chatne du type monobloc comportant, d'une 
part, une partie massive dite male formant une portee cylindrique 
s'Stendant perpendiculairement au plan longitudinal de symetrie du 
aaillon et, d'autre part, une partie femelle constituee per deux 
branches ou joues paralleles entre elles et au plan de symetrie 
s'etendaut a partir de la partie male avec un ecartement euffisant 
pour 1'engagement de la partie mile d'un maillon monobloc identique 
et presentant deux troue coaxiaux pour la rlception d'un moyen 
10 d'articulation avec la partie mile dudit maillon consecutif iden- 
tique, caracterise en ce qu'il comporte : 

- sur les feces laterales (6) de la partie male 
(1), paralleles au plan de symStrie (X-X'), deux 
ergots cylindriques (7) coaxiaux entre eux et 
avec la port€e (2) et possfidant chacun une tSte 
extrSme (8) de plus grand diametre, 

- et dans les branches ou joues (4) deux trous 
(M) cylindriques aptes 3 recevoir les ergots 
d'un maillon identique et debouchant chacun dans 
un evidement (12) menage a partir de la face 
ext€rieure de chaque branche en presentant une 
section droite transversale plus grande que le 
trou avec lequel il forme, dans le plan de rac- 
cordement, un rebord interne (13) au moins par- 

? tiel d'appui et de but€e de la t8te d'un ergot 

engagg dans ledit trou. 

2 - Maillon de chaine selon la revendication 1, carac- 
terise en ce qu'il comporte deux branches (4) dont les bords ex- 
tremes opposes a la portee presentent deux rampes (14) inclines 
de facon convergente vers le plan de symetrie du maillon en direc- 
tion de la portee (2). 

3 - Maillon de chaine selon la revendication 1, carac- 
terise en ce que chaque ergot cylindrique (7) comporte une tete 
epaulee (8) fonnant un collet cylindrique (9) de plus grand diame- 

35 tre coaxial a 1 'ergot et raccorde a une partie tronconique 


20 


25 


30 


BEST AVAILABLE OOPY 



2540208 

10 

(10) extreme dont le diametre de petite base est lggerement inferieur 
au diamfctre des trous cylindriques (11) des branches (4). 

4 - Maillon de chaine selon la revendication 1 ou 2, 
caractirise* en ce qu'il comporte deux branches (4) prSsentant cha- 

5 cun, a partir de sa face laterale extSrieure, un evidement (12) en 
forme de lamage coaxial au trou (li) avec lequel il dglimite, dans 
le plan de raccordement, un rebord circulaire (13). 

5 - Maillon de chaine selon la revendication 1 ou 3, 
caracterisS en ce que la longueur axiale des ergots (7) est egale, 

10 au jeu prfcs, & la profondeur axiale des trous (11) des branches. 

6 - Maillon de chaine selon la revendication I ou 3, 
caracterise* en ce que la hauteur axiale des tetes (8) des ergots 
(7) est au plus ggale & la profondeur axiale des evidements (12). 

7 - Maillon de chaine selon la revendication 1, carac- 
15 tSrisS en ce qu'il comporte deux ergots (7) poss€dant une longueur 

axiale egale & la hauteur des tgtes (8) les prolongeant. 

8 - Maillon de chaine selon la revendication 1, carac- 
tSris€ en ce que la partie mile (1) comporte, I la pe*riphSrie de la 
portee cylindrique (2) et dans le plan des deux faces latSrales 

20 (6), deux rebords saillants (5) se raccordant aux branches ou 
joues (4)« 

9 - Maillon de chaine selon l'une des revendications 1 
a 8, caracteris.e" en ce qu'il est realise* de fa$on raonobloc, en ma-' 
tifcre plastique raoulee. 

25 10 - Chaine constitute par 1' assemblage consecutif de 

maillons identiques selon l'une des revendications 1 a 9. 


BEST AVAILABLE COPY 



BEST AVAILABLE COPY 



BEST AVAILABLE OOPY 


THIS PAGE BLANK (uspto)