Skip to main content

Full text of "Flore de Madagascar et des Comores ? plantes vasculaires / publiee sous les auspices du gouvernement general de Madagascar et sous la direction de H. Humbert."

See other formats


FLORE 



MADAGASCAR 

ET7 r>H:iS GOlVtORES 

(PLANTES VASCULAIRES) 



H. HUMBERT 



132« 

133e Famille. ~ OCHNACÉES 

134e Famille. — THÉACÉES 

H. PERRIER DE LA BATHIE 



TYPOGRAPHIE FIRMIN-DIDOT ET O^ 
56, rue Jacob, PARIS 



FLORE 



MADAGASCAR 

ET DEjS CQIVEORES 

(PLANTES VASGULAIRES) 



J GOUVERNEMENT GÉNÉRAI 



H, HUMBERT 



132e Famille. — DILLENIACEES 
133e Famille. — OCHNACÉES 
134e Famille. — THÉACÉES .: 

H. PERRIER DE LA BATHIE 



TYPOGRAPHIE FIRMIN-DIDOT ET C»e 

56, rue Jacob, PARIS 

1950 



■^ 



I 



132^ FAMILLE 

DILLÉNIACÉES 

(DILLENIACEAE) 

PAR 

H. PERRIER DE LA BÂTHIE 



Arbre, arbuste ou lianes. Feuilles alternes ou parfois opposées ou 
subopposées, entières ou plus souvent dentées pennivernes, avec 
de nombreuses nervures latérales parallèles et saillantes; stipules 
nulles ou très grandes et soudées aux bords du pétiole, qui parait 
être ainsi largement ailé. Fleurs hermaphrodites, moyennes ou 
grandes, disposées en grappes ou épis plus ou moins unilatéraux, 
simples, pauciflores ou parfois réduits à une fleur, ou composés- 
paniculés et multiflores, axillaires, latéraux ou terminaux. Sépales 
5-7, imbriqués, parfois inégaux, les externes plus petits, persis- 
iJiTits et enveloppant étroitement le jeune fruit jusqu'à maturité. 
Pc la les 5, parfois moins, chiffonnés dans le bouton, imbriqués, 
Maucs ou d'un beau jaune, très caducs. Étamines hypogynes, 
nombreuses, en nombre indéfini, libres, ordinairement persistantes 
autour des carpelles, toutes fertiles ou les plus externes stériles 
et rudimentaires ; anthères linéaires, à sacs parallèles s'ouvrant au 
sommet par une courte fente latérale, ou à sacs très courts, latéraux 
au sommet dilaté des filets. Carpelles 3-5, libres ou parfois un peu 
soudés par leur angle interne; ovules 2 ou plus par carpelle, bisé- 
riés, ascendants ou horizontaux; styles libres ; carpelles déhiscents 
à maturité, soit par une fente ventrale, soit en 2 valves. Graines 
enveloppées d'un arille entier ou en laiiirres: albumen copieux; 
embryon petit, périphérique ou hasilaiiv ^1 . 

(1) Caractères des représentants cli< la famille dans la Région malgache. 



Famille comprenant environ 3oo espèces, des régions trop 
représentée dans la Hécrion malgache par une espèce (i) au 
cheiies et o h Madagascar, ces dernières apj)arLenant aux: 
Worniia (i esp.). lUhhertia ^. e^p. v\ Tctrncern i \ es,,.,. 

CLKF DKS (;KXRKS 

1. Carpellns soudés par leur angle interne; pétiole à l'étal jeune paraibs,. 
largement ailé par suite de la soudure sur ses bords de >rrandes sf ipt 
membraneuses préeocement caduques; arbre de ino\enne taille à t 



n[/\^'->' •■ WORMIA Rottl)., in A> Summl. Vidensk. Sehk. 

SkrifL, IJ >i78]), yk. Lenirlia du l\^lil-Thouars, Gen. 
i\oç. Madag. (iS()(J), rio 5;. 

Arl)res de taille moyenne. Feuilles coriaces, giand- -. |m t-i-l.ip- 
les, à nervures secondaires parallèles, nombrens<--. -.ull.inlc^ .1 
très visibles; limbe condupliqué en préfoliat ion : siipul, . \^\i>^^ 
cernent caduques, allongées, lar'f.'s. :i<lnre^ .uix in.nt^c-. <jii [.ciioli 
qui paraît ainsi largement aile liillni . -,< cik i (iilirn .imIii-i .i\.iiil 
développement dans une ht.ich'i -|..il IiiIomih |m i i (>< . m» ni 
caduque; fleurs hermaphrodites dlsposccs en [aw^-^v ^r.ijjpr j)lii-^ 

qués, inégaux, persistants. Pétales ."i, imbriqués, blancs, caducs. 
Klamines très nombreubcs, toutes fertiles ; filets subégaux, très 

p. M '( Millier lentes apicales. Carpelles ') OU [ilii- -- m . < nh/ivnl - 



Vormia (H. Perrier de la Bâthie). DiiiiMA(i'rs 

vules nombreux (10-12), bisériés : styles libres, aussi nonil)r(Mi\ 
ue les carpelles. Carpelles à maturité paraissant indéhiscents, 

20 espèces environ de Malaisie et d'Australie, une des Sev'helles 
t une de Madagascar. L'espèce des Seychelles, a été sijj;nalée à 
art comme croissant à Madagascar. Elle diffère beaucou]) de 
V. madagascariensis par ses feuilles à nervation très dense (3j- 
5 paires de nervures secondaires), par sa toison ferrugineuse et 
e nombreuses autres différences moins manifestes. 

Wormia madagascariensis (Poir.) DC, Syst., I (i8i8j, 433. 

enidia madagascariensis Poir., EncycL, Suppl. III (181 3), 33o, 
- W. artocarpifolia Bak., in Journ. Linn. Soc, XX (iSS^). 
8. — DiUenia madagascariensis Martelli, in Becc, Malesia. III 
[886), i63. —D. artocarpifolia Martelli, loc. cit., i63. — I). Gial- 
4ii Hochr., in Ann. Cons. Jard. Bot. Genèi^e, 1907-190S, 70. 



Petit arbre d( 


; 5-8 m. 


de haut, sur le littoral, 


un peu plus éle 


vé dans 


les forêts de l'ir 


itérieur 


; rameaux couverts de ( 


•icatrices sailian 


tes (des 


feuilles et des stipules), 


, assez épais (5- 10 mm. 


diam.) aux extrémités: 


jeunes pousses, 


stipules 


, axe et ramifications de 


l'inflorescence f 


■t calice 


à l'extérieur plus ou m 


oins vêtus de poils série 


es, apprîmes et 


caducs, 


ou, parfois, gla 


brescem 


ts ou même plus ou m 


oins glabres. Bourgeon 


terminal inclus, 


avant le développement des feuilles, dans les s 


tipules, 


qui forment ens 


uite cor 


ame deux ailes adnées a 


u pétiole, puis t 


ombent 


lorsque les feulll 


es sont 


entièrement développée. 


.; stipules aussi 


longues 



que le pétiole, larges à la base de pms ae i cm., memoraneust-s 
sur la twe, après la chute, un bourrelet saillant entourant \p^ > 
foliaires. Feuilles longuement (4-i3 cm.) pétiolr.s. Lrrandcs 
4-9 cm., atteignant 28-3i X i3-i4 cm. sur les r.j.ts .1 I, - 
vigoureuses), coriaces, oblongues ou elHptiques, lar>;Tin<!il m| 
arrondies aux deux extrémités, rarement un peu atténuées vci 
plus ou moins ondulées-crénelées sur les bords; 5-i5 paires de 



i distantes (i à 2 c 



uilles adulte 



plet dé 



' spathiforme entourant l'inflorescence jeune atteignant à con 
nt 8 cm. de haut sur 2 cm. de large vers la base, mucrc 
nflorescence en cyme racémiforme irrégulière, presqu 
complet développement, toujours plus courte que le 



(jusqua i5 mm.), hnéaires, très caduques; pédicelles de i,5-5 cm. de 
long sur les inflorescences complètement développées. Sépales coriaces, 
arrondis, un peu cucullés au sommet, de i5-i6 mm. de haut. Pétales 
largement obovales (3X2 cm.), blancs. Étamines linéaires, subégales de 
lo mm. environ de longueur. Carpelles 5; libres à la base, soudés par 
la face ventrale vers le milieu; styles 2 fois plus longs que les étamines, 
récurvés dans la moitié supérieure. Carpelles à maturité paraissant 
indéhiscents, avec une large cicatrice ombilicale vers le milieu sur l'angle 



Ititude; assez rare, mais largement répar 
ovembre-décembre. — Noms malgaches 
Espèce un peu variable quant à la pi 



pifolia (Bak.) Mart., qui, d'après les spécimens types Baron iSgô et SgSS, 
n'est fondée que sur des inflorescences à fleurs plus ou moins subsessiles alors 
que la longueur des pédicelles varie sur tous les spécimens cités. Des spécimens 
d'étude plus nombreux, représentant l'espèce sous ses différenls états, et des 
observations sur le vif ne permettent plus aujourd'hui d'accepter ces distinc- 
tions, mais on peut néanmoins admettre que l'espèce se présente sous deux 

ti( ns sèches et exposées aux grands vents du large. 



Calice glabre ou glabrescent à l'extérieur; axe de l'inflorescen 
rdinairement plus ou moins glabre à la fin. — Fig. I, 1-4. 



Wormia (H. Perrier de la 




c)H 



/Fa. Guillotii 


Hochr. 


, pro sp. 


, loc. . 


cit. 




Calice 


plus 01 


, moins 


velu à r 


extérif 


îur, ainsi que les a: 


œs des 


inflorescc 




- FiG. I 


:, 5-6. 








Forêt lii 


ttorale 


u station 


s plus sèch, 


es. expo 


,sées aux grands vents c 


lu large. 


5233; env. de Mananjary, Geay 7235, 7261, 7^44 et 8o43; littoral près de 
l'embouchure du Matitana, Perrier 10127; environs de Fort-Dauphin. Com- 
merson s. n., Scott Elliot 2828, Cloisel 93, Decanj i io56 et 10934. 



2. HIBBERTIA Andrew., Bot. Repos. (1800), 472, t. 126. 
— Hemistemma Juss. ex Thou., Gen. No^. Madag. (1806), 
18; DC, Syst., I (1818), 412; Prodr., I (1824), 71- 

Arbuste dressé à port de Bruyère. Feuilles opposées ou subop- 
posées, courtement pétiolées, coriaces, à marges épaissies et un 
peu curvulées. Fleurs 5-mères, hermaphrodites, disposées en épis 
presque unilatéraux, pauciflores, parfois réduits à une fleur. 
Sépales imbriqués persistants. Pétales jaunes, imbriqués, très 
caducs. Androcée unilatéral, les étamines les plus externes sté- 
riles et réduites à leur filet; anthères linéaires aussi longues et 
plus larges que leur filet, déhiscentes par 2 courtes fentes apicales. 
Carpelles 2, hérissés, biovulés, libres ; ovules ascendants ; style assez 
épais, terminé par un large stigmate plat. Fruit sec, entouré du 
calice et de l'androcée persistants; carpelles déhiscents par une 
fente ventrale, monospermes; arille membraneux, entier et fermé; 
graine globuleuse, à testa rougeâtre et brillant; albumen copieux; 
très petit embryon situé vers la base; radicule infère (i). 

Le genre sensu lato comprend environ cent espèces des régions 
tropicales ou subtropicales orientales, surtout de l'Australie, mais 
a seule espèce qui le représente à Madagascar appartient à une 
section (Hemistemma) bien caractérisée par l'androcée unilatéral 



t les feuilles opposées, qui n'a été observée qu'en Australie et à 
ïadagascar. 

Hibbertia (Hemistemma) coriacea (Pers.) Baill., in Bull. Soc. 
dnn. Paris, I (1886), 332; Grand, Hist. Nat. Mad., Bot., Atlas, 
. I. — Helianthemum coriaceum Pers, Ench., II (1807), 76. — 
lemistemma Commersonii DC, Syst., I {1818), 4i3. — H. Auhertii 



■aux dressés 


1 et rigides, noue 


:ux, à cicatrices 


foliaires sa 


illantes; 


jeunes couv 


ertes d'un tomentum roux, épais, 1 


très caduc. 


Feuilles 


lus souvent 


opposées, parfoi 


s subopposées et 


même (ra 


irement) 


quelques f. 


Builles alternes s 


accédant sur une 


même tig 


e à des 


les opposées, 


, courtement (i-Zj 


mm.) pétiolées, 


variables d 


e forme 



et de dimensions, d'oblancéolées à linéaires, glabres ou glabrescentes 

court; bords récurvés, épaissis par une grosse nervure marginale; 
nervures latérales très nombreuses plus ou moins obscurément 
indiquées sur les 1 faces du limbe. Épi de i à 7 fleurs sessiles; axe 
de l'inflorescence couvert d'un tomentum roux assez clairsemé; 
bractées linéaires et allongées (8-10 mm.). Bouton floral ovale-aigii, 
couvert en entier d'un court tomentum roux. Sépales lancéolés-aigus 
(8-9 X 3, 4-5 mm.), le plus externe un peu plus petit, plus ou moins 
velus-cotonneux sur les 2 faces. Pétales jaunes, largement obcordi- 
formes (i5 X i4 mm.). Staminodes et fdets des étamines fertiles de 
1,2-1,5 mm. de long; anthères de 2-2, 2 mm. de long, à fentes de 
déhiscence courtes et subapicales. Carpelles 2, hirsutes, biovulés; 
style glabre; graine enveloppée en entier par un arille en sac lâche 
et fermé, obovale (4x3 mm.), d'un brun rougeâtre, hsse et 
brillant. 

ments denses, presque purs, sporadiques, très distants, assez rares, recouvran 
brousse; fl. : octobre-janvier. - Noms malgaches : Anjavidibcravina (Bruyère 



^"^ "' Subsp. angUStifolia (Pers.) H. Perr., in Not. SysL, XII (1946), 
^<^0'^ 212. — Helianthemum coriaceum subsp. angustifoUum Pers., loc. 
\\Ori cit. — Hemistemma Auhertii DC, loc. cit. 

Feuilles toutes opposées, normalement oblancéolées (21 -22 x4-iomm.), 
\j atténuées du quart supérieur à la base, arrondies ou obtuses au 

petites ou presque linéaires (20-86 X i,5-3 mm.), toutes à face inférieure 
couverte d'un tomentum cotonneux très épais, rayé latéralement par 
des lignes presque glabres indiquant les nervures secondaires, lignes 
donnant à cette face du limbe un aspect très caractéristique de cette 
forme; épi de 3 à 7 fleurs. Port d'un Ciste, atteignant 2 m. de haut. — 
FiG. II, 1-5. 

Est : sans localité, du Petit-Thouars s. n., Richard s. n., Goudot s. n., Belan- 

Foulpointe, Ilumblot 5j; environs de Tamatave, Chapeliers, n. ; Vatomandry, 
Bernard s. n. ; Mananjary, Geay 7337, 7493, 7494, 7495, 759», 7938, 7939, 
Decary rîGGo; littoral près de l'embouchure du Matitana, Perrier 8042; Fara- 



Feuilles oblancéolées un peu plus petites et relativement un peu plus 
larges que sur la sous-espèce précédente (17-82 X 4" 12 mm.), souvent 
mucronées; tomentum de la face inférieure bien moins épais, laissant 
voir non seulement les nervures latérales, mais aussi le réseau, ce qui 
donne à la feuille un aspect très différent; épi allongé (8-5 cm.) de 
5-7 fleurs, plus long que les feuilles. Forme remplaçant la forme pré- 
cédente à l'extrémité sud de la Côte orientale. — Fig. II, 6-7. 

Est (Sud) : Ste-Luce, au N. de Fort-Dauphin, Decary 9932, 9929 et 
10760 ; environs de Fort-Dauphin, Commerson s. n. (type de //. Commersonii 



Hihbertla (H. Perrier de la Bâthie). 




iimbert 5866, Decary loSSg, ioio4, 10876 et 11081, Geay 6701 



QCj Subsp. monticola H. Pei 



ou d'allu 



, à face inférieure uniformément tomenteuse, les ne 
ine indiquées; épis réduits le plus souvent à une seuh 
ores, et toujours plus courts que les feuilles. — Fig. II, 8-9. 
hauts plateaux, de 800 à i 400 m. d'alt., sur sables de qu 



Centre : sans localité, B 
Humbert 18007; Andrangala 
batolaona (E. Imerina), Vigu 
Mangoro, près de Moramanga 
Perrier 21^; Mt Vatovavy, 
4487. _ 


er et Humbert 1967; lieux arides de la plaine du 


Subsp. linearis H. Pen 


.,ïnNoLSyst.,X\l{iC)[^6), 


214. 




Feuilles tout à fait li. 
plus récurvés que sur les a 

une fleur, rarement deux. - 


éaires (i3-4o X i, 5-3,5 mm. 
utres formes; face inférieure 
apparentes; épis le plus sou 
-Fig. 11,10-11. 


à bord 
uniforme 
^ent rédi 


pas 


Centre (S.) : sur sables siliceux, Midongy du Sud, vers 
Decary 5oi I ; W. de Fort-Dauphin, Scott Elliot i^i^. 







3. TETRACEEA L., Gen., éd. i (1737), 345. 

Lianes ou arbustes sarmenteux. Feuilles alternes, penninerves, 
à nervures latérales nombreuses et parallèles. Fleurs hermaphro- 
dites, solitaires ou disposées en cymes plus ou moins composées, 
pauciflores ou multiflores, axillaires, latérales ou terminales. 
Sépales ordinairement 5, parfois plus (6-7), imbriqués, coriaces, 
inégaux, graduellement plus grands du plus externe au plus 
interne, se refermant après l'anthèse sur le jeune fruit, qu'ils pro- 

— 10 — (132e Famille.) 



Tetracera (H. Perrier de la Bathie). dilléniacée! 

tègent ainsi, un peu épaissis, charnus et accrus, jusqu'à maturité 
Pétales 3-5, imbriqués, blancs et caducs. Étamines périphériques 
très nombreuses, toutes fertiles ; filets graduellement élargis veri 
le sommet dilaté, droit ou émarginé au bord supérieur, ce sommel 
portant latéralement les deux sacs de l'anthère, courts, obliques 
et déhiscents par une fente longitudinale. Carpelles 2 à 5, libres 
chacun à 4-12 ovules bisériés, ascendants ou horizontaux; styles 
assez épais, tronqués au sommet. Carpelles à maturité secs, déhis- 
cents en follicule ou en deux valves, à i-3 graines. Graines arron- 
dies ou obovales, d'un noir brillant, enveloppées d'un arille multi- 
fide, rouge sur le vif, blanc sur le sec; testa crustacé ; albumen 
remplissant toute la graine; rmbr>on minuscule, périphérique, 
vers la base; cotyles ■>, oblongs, très petits: radicule infère (1). 

00 espèces environ, de toutes les régions chaudes (Amérique. 
Afrique, Asie et Océanie tropicales"» : 3 espèces endémiques à 
Madagascar. 



représentants du genre à Madagascar. 



I. Tetracera Rutenbergii Buch., in Abh. Nat. Ver. Bremen, VII 
(1880), Note I, Bot.. i3. — T. pauciflora Bak., in Journ. Linn. Soc, 
XX (1882), 88. 

Liane dans les forêts, mais arbuste à rameaux diffus, plus ou moins 
sarmenteux dans les lieux dénudés par les feux de prairies; jeunes 
pousses couvertes de poils apprîmes d'un gris jaunâtre. Feuilles cadu- 
ques le plus souvent rapprochées par 5-j au sommet de rameaux 
courts, courtement (o,5-i cm.) pétiolées, oblongues-lancéolées ou oblan- 
céolées, plus ou moins étroites ou larges et variables de grandeur 

la base, arrondies ou un peu atténuées — obtuses au sommet, obscu- 
rément ondulées sur les bords avec de petites dents prolongeant les 
nervures au delà du limbe, glabrescentes à l'état adulte mais avec des poils 
persistant plus ou moins sur les pétioles et sur les nervures de la page 
inférieure; 8-9 paires de nervures latérales, très saillantes à la fin en 
dessous. Fleurs terminant les rameaux courts, le plus souvent, soli- 
taires mais parfois aussi en petites cymes de 2-3 fleurs, la plus longue de 
ces inflorescences ne dépassant pas le tiers des feuilles; pédoncule, rami- 
fications, bractées et pédicelles couverts de poils apprîmes; bractée (à 
la base du pédicelle) foliacée, lancéolée, de i cm. au plus; pédicelle 
de 6-10 mm. de long; bractéoles 2, étroites, sous la fleur. Fleur 4-ou-5- 
mère, de 2 cm. de diamètre environ. Sépales 4-5, obovales-suborbicu- 
laires (7-10 X 6-7 mm.), portant quelques poils à l'extérieur, très densé- 
ment couverts à l'intérieur de poils apprîmes et séricés, étalés à l'an- 
thèse mais se refermant ensuite sur le jeune fruit. Pétales 4-5, obovales, 
souvent obcordés au sommet, un peu plus grands que les sépales, blancs 
et caducs. Étamines toutes fertiles, libres; filets dilatés-spathulés 
au sommet, les 2 sacs très courts (0,2 mm.), obliques sur le bord supé- 
rieur de la dilatation. Carpelles 4-5, libres, fortement hérissés de poils 
fauves, i2-ovulés, à maturité presque glabres, déhiscents en 2 valves un 

style persistant et accru) de 2 mm. de long. Graines 2-4 par carpelle, 
obovales-arrondies (5x4 mm.), entourées d'un arille à longs filaments 
égaux, brillantes, noires. — Fig. III, 1-7. 



2io. et 4931; environs de Majunga 
.. n. (type de T. pauciflora Bak., no 
zette 1489,; massif de l'Ankarafantsike 


:l 


en du Bemarivo (Boina), 
ina), Commodore Wikeham 
], Poisson 97 (^e voyage), 
s. Nat.), Ursch 12, Decary 


environs du Mt Tsidond 
• 4 i5/er,- environs de Suber 
. entre Maevatanana et An. 
.1-0), Butenherg s. n. (type, 


Jriba (Boina), Perrier 


i labohazo (Boina). 


retracera edentata H. 


Perr., in 


Not. 


SysL 


, XII (1946), ^16. 


le à feuilles persistantes 


, entièrement 


glabn 


' excepté quelques 



rares et très petits poils sur l'inflorescence et sur la face interne des 
sépales. Feuilles coriaces, d'un brun rougeâtre en herbier; pétiole de 
4-IO mm. de long; limbe elliptique, obtus aux deux extrémités ou plus 

X 2-4 cm.), souvent en coin à la base et un peu décurrent sur le pétiole; 
arrondi ou un peu obcordé au sommet; 5- 10 paires de nervures latérales, 
à tous les états (jeune ou adulte) peu visibles et presque immergées sur 
les deux faces, courbées-ascendantes, anastomosées avant d'atteindre 
les bords, qui sont entiers, un peu curvulés, mais sans petites dents. 
Cymes irrégulières, 3-4 fois composées, plus longues que les feuilles, de 
12 à 3o fleurs; axe et ramifications portant quelques très petits poils 
apprimés, invisibles à l'œil nu, les dernières ramifications portant une 
fleur sessile (c'est-à-dire à articulation placée juste sous la fleur). Bouton 
globuleux. Fleurs petites (i cm. env. de diam. à l'anthèse). Périanthe 
ordinairement à 7-8 pièces, les 4 ou 5 externes sépaloïdes et persistantes, 
les deux premières plus petites et suborbiculaires (3,5 mm. de diam.), 
les 2 ou 3 suivantes obovales et largement elliptiques (5x4 mm.) 
les 3 ou 4 plus internes pétaloïdes, blanches et caduques; en somme 
le plus souvent 4-5 sépales et 3-4 pétales passant graduellement du 
sépale le plus externe au pétale le plus interne. Étamines très nombreu- 

ques et courts formant sailHe de chaque côté de ce sommet, qui paraît 
ncré. Carpelles 3, glabres, biovulés; style de 
stigmate tabulaire et large. Ovules ascendants. Fruit 



Tetracera (H. Perrier de la Bâthie). 

du Namorona (S. E.), sur des gneiss, Perr 
Dauphin, Decary 1 1062. 
Endémique. 



3. Tetracera madagascariensis Willd. ex Schlecht., in Linnaea, 
VIII (i833), 176. — T. triceras Thouars ex Baill., in Bull. Soc. 
Linn. Paris {1882), 332. 



Grande 


; liane, pouvant i 


itteindre 8-ii 


) cm. de diamètre ; 


à la base, 


ans les ] 


forêts, arbuste de 


1-2 m. au cor 


itraire, à rameaux e 


mbrouillés 


. plus c 


•u moins sarmente 


lUx, dans les ; 


lieux dénudés où cei 


Lte liane a 


Lé coupée ou brûlée et a 


repoussé de 


souche; rejets pro. 


luits ainsi 


ortant ( 


ies feuilles très . 


/ariable, sou\ 


ent très difîérentes 


de celles 


es pieds 


normalement dév 


eloppés; tige 


et feuilles jeunes coi 


uvertes de 


ails fau 


ves, assez longs ( 


I mm.), plus 




, précoce- 


Lent cad 


lues, persistant néanmoins sur 


les pétioles et les m 


îrvures de 


face il 


nférieure du limb 


e. Feuilles a. 


.ant développement (préfolia- 


on) con 


dupliquées, sur le 


s rejets de souche incendiée très 


variables 



des pluies, de plus en plus coriaces, friables, cassantes, ave^ 
vures très saillantes en dessous, et finalement caduques; péti 
tre, de 6 à 20 mm. de long; limbe plus ou moins largement 
tement elliptique, très variable de 



vers les deux exti 


'émités;7-i5 paires de 


( nervures latéral 


es très r; 


sppro- 


chées, tr 


•es visibles sur les deux faces, en 


creux en dessus 


et saillari 


ites en 


dessous. 


Cymes 


irrégulières paniculiformes, 3-/| fois . 


^ami fiées 


, plus 


longues 


que les feuilles; axe, ramificati 


Ions et pédicelles 


pubescents, à 


poifs trè 


!S courts 


et vite caducs. Fleuri 


3 petites (8-10 n 


im. de d 


liam.). 


pubescei 


rites à l'e 


extérieur. Périanthe à 


> 8-, 2 pièces : ; 


5-8 sépaloïdes. 


coriaces, 


, plus ou 


moins velues-séricées : 




tantes 


sur le fri 




pétaloïdes et caduque 


rS^paÎes' extern ' 


,es petits 


, orbi- 


culaires 


(2-2, 5 mr 


n.dediam.);lesuivan 


t très largement t 


)vale et i 


mpeu 



i (3-5) obovales et de 5 mm. de haut. Pétales (3-4) 



nm. de long; filets graduellement re 
obliques. Carpelles 2 ou 3, glabres. 



. de haut. Carpelles à maturité lisses, brillants, trigones, de 



i;-, : ro\r ,„i.nt;ih. (sans autre indication), du Petit-Thouars s. n., Richard 
■:>'»>. ;;i, ;ii, ll.l et 5ii, Chapelier s. n. ; baie d'Antongil, d'Alleizette 38; 
Ste-Marie de Madagascar, Boivin s. n. (Richard comm.), Bernier ï-j-j; Vato- 
mandry, Geay 70/, i et 7042; Mananjary, Geay 7499 et 7600; Befotaka, p^e de 
Farafangana, Decary 4764 ; Ste-Luce, au N. de Fort-Dauphin, Decary 9928 ; 
environs de Fort-Dauphin, Decary 9796 et 4201, Scott-Elliot 2553, Cloisel 243, 
Humbert 5939 bis; foret de Manantantely, près de Fort-Dauphin, Humbert 
5778. 

Sambirano : presqu'île d'Ambato, Perrier 4933; Nosy-Be, Boii^in 21 16, 
Pervillé 4o5, 449 et 523, Hildebrandt 3338; Lokobe, sur l'île de Nosy-Be, 
PervilU 287; Zangoa, dans le bassin inférieur du Sambirano, Perrier 46o3; 
Norotsangana, Hildebrandt 3o26; environs de Maromandia, Decary i357, 
1391, i353 et 1407; Ankarany, au N. de Maromandia, Decary 1298. 

Ouest : bassin moyen du Bemarivo (Boina), Perrier 5o9 ter, 23oo et 4921 ; 
Ankarafantsika (Rés. Nat.), Perrier 4932, Service forestier 6, 25 et 41 ; Belambo, 
près de Maevatanana, Perrier 5o9 bis; Firingalava, entre Maevatanana et 
Andriba (Boina), Perrier 5o9; Ambongo, 
(9e Rés. naturelle), Menabe, Leandri ç 



INDEX ALPHABÉTIQUE 
DES 

DILLÉNIACÉES 



(Les S: 

Dillenia artocarpifoUa Ma 
Guillotii Hochr . 



Hemistemma (Sect.) 6 

Hemistemma Aubertii DC 7, 8 

— Commersonii DC 7, 8 

— coriacea (Pers.) H. Bn 7 

— — subsp. angustifolia (Pers.) H. Perr 8 

— — — Commersonii (DC.) H. Perr 8 

— — linearis H. Perr 10 

_ monticola H. Perr 10 

Lenidia madagascariensis Poir 3 

Tetracera L 10 

— edentata H. Perr i\ 

madagascariensis Willd. ex Schltr i5 

— pauciflora Bak 12 

— triceras Thou. ex H. Hn la 

WORMIA Rottb 2 

— artocarpifoUa Bak 3 

madagascariensis (Poir.) DC 3 

— fa. Guillotii (Hochr.) M. Perr 6 

— — — typica H. Perr 4 



i 
I 



"s,s";H'H..;";,"iTS;""" 



INDEX DES FAMILLES 

DE LA 

FLORE DE MADAGASCAR 

ET DES COIMORES 

(PLANTES VASCULAIRES) 




^ 



l Euphorbiacées. 
î Callitrichacées. 



bis. Humbertiacées. 



147 Lythpacées. 

148 Sonneratiacées. 

149 Lécythidacées. 



. Eléocarpacées 
Chlénac 



151 Combrétacées. 

152 Myrtacées. 

153 Mélastomatacées.