Skip to main content

Full text of "Études technologiques, Cycles intermédiaire et supérieur, Partie B: 8. Secteur fabrication"

See other formats


Cycles intermediaire 
C > et superieur 



Partie B 


8. Secteur 




fabrication 

o 


| ^ 



Module /, 1986 















Table des maderes 


Introduction 1 


Mecanique d’ajustage 

cycle intermediaire 
(9 e et 10 c annee) 5 

Niveau fondamental 6 

Niveau general 7 

Niveau avance 9 

Mecanique d’ajustage 

cycle superieur 


(1 l e et 12 e annee) 

10 

Tolerie 


cycle intermediaire 

(9 e et 10° annee) 

11 

Niveau fondamental 

12 

Niveau general 13 


Niveau avance 15 


Tdlerie 


cycle superieur 


(ll e et 12 e annee) 

16 

Soudure 


cycle intermediaire 

(9 C et 10 e annee) 

17 

Niveau fondamental 

18 

Niveau general 19 


Soudure 


cycle superieur 


(1 l e et 12 e annee) 

21 

Fonderie 


cycle intermediaire 

(9 e et 10 l annee) 

22 

Niveau fondamental 

23 

Niveau general 24 



Fonderie 

cycle superieur 

(1 l e et 12 e annee) 26 


Transmission d’energie et commandes 

cycle intermediaire 

(9 e et 10 l annee) 27 
Niveau general 28 
Niveau avance 30 


Transmission d’energie et commandes 

cycle superieur 
(ll e et 12 e annee) 32 


Contenu des cours du 
secteur fabrication 33 

Annexe 

Cours d’etudes technologiques 
(par secteurs) 43 

Tableaux 

8.1.1 Contenu obligatoire des cours 
de mecanique d’ajustage 

cycle intermediaire 
(9 e et 10‘ annee) 5 


8.1.2 Contenu obligatoire des cours 
de tolerie 

cycle intermediaire 
(9 e et 10 e annee) 11 


8.1.3 Contenu obligatoire des cours 
de soudure 

cycle intermediaire 
(9 e et 10 e annee) 17 


8.1.4 Contenu obligatoire des cours 
de fonderie 

cycle intermediaire 
(9 e et 10 l annee) 22 





















8.1.5 Contenu obligatoire des cours 
sur la transmission d’energie 
et les commandes 

cycle intermediate 
(9 e et 10 e annee) 27 


8.1.6 Tableau synoptique des unites 
d’etude et du contenu 
obligatoire des cours du 
secteur fabrication 33 



( 




Introduction 





Le programme-cadre d’etudes technologiques 
comprend trois parties : la partie A intitulee 
Politique de planification des programmes, la 
partie B, qui regroupe dix secteurs, et la 
partie C intitulee Cours preuniversitaires de 
l’Ontario (CPO). La partie A donne des ren- 
seignements essentiels a la preparation de 
tous les cours d’etudes technologiques. Les 
cours doivent tenir compte en particular des 
principes enonces dans les sections suivantes 
de la partie A : «Objectifs des etudes 
technologiques», «Conditions regissant les 
programmes» et «Planification des cours a 
l’echelon de la section» (y compris ce qui 
touche a 1’evaluation du travail des eleves et 
du programme). Les dix secteurs de la partie 
B ainsi que les matieres et les cours autorises 
figurent dans Lannexe du present document. 
Chaque secteur de la partie B fait l’objet d’une 
publication distincte. 

Secteur 

Le present document constitue le module n° 1 
du secteur fabrication. Celui-ci regroupe les 
matieres suivantes : la mecanique d’ajustage, 
la tolerie, la soudure, la fonderie et la trans¬ 
mission d’energie et les commandes. On ajou- 
tera d’autres modules a ce secteur des que 
les revisions et les ajouts seront prets. 

Les eleves s’inscriront aux cours inspires de 
ce programme-cadre pour plusieurs raisons. 
Dans la plupart des cas, ces cours leur per- 
mettront de s’initier aux divers metiers du 
secteur fabrication. Certains eleves pourront 
s’y inscrire pour faire l’apprentissage du metier 
de regleur-conducteur de machines-outils. 
D’autres s’initieront a divers autres metiers 
(mecanicien en tolerie ou soudeur, par 
exemple). Un grand nombre poursuivront leurs 
etudes au palier postsecondaire. Chaque ma- 
tiere comporte un contenu particular, mais 
aussi des notions fondamentales communes a 
tout le secteur. En vue d’une meilleure orien¬ 
tation professionnelle, les eleves qui suivent 
les cours dans l’une ou l’autre de ces matieres 
devraient acquerir une vue d’ensemble des 
autres matieres comprises dans le secteur. 

Presentation generate 

Dans ce document, chaque matiere comporte 
des sections distinctes permettant d’elaborer 


des cours de niveau fondamental, general ou 
avance. Les objectifs et les suggestions que 
presente chaque section aideront les ensei- 
gnants a preparer les cours. Ceux-ci devront 
aussi favoriser l’acquisition des habiletes et 
des connaissances decrites dans chaque section 
sous le titre «Contenu obligatoire», presentees 
sous forme de tableau. Toutes les unites obli- 
gatoires indiquees pour les differents niveaux 
de difficulte devront etre presentees dans le 
cadre d’un cours ou d’une serie de cours dans 
un meme cycle. 

Bien que souvent le contenu obligatoire pour 
les annees d’etudes et les niveaux de difficulte 
soit tire des memes unites d’etude, l'appro- 
fondissement du contenu variera selon l’annee 
et le niveau de difficulte. Le contenu doit 
etre elabore de fa^on appropriee selon chaque 
niveau de difficulte. De plus, les methodes 
pedagogiques, les travaux et les methodes 
devaluation tiendront compte du niveau de 
difficulte et de l’annee d’etudes auxquels le 
cours est destine. 

Objectifs du cours 

Tous les cours doivent viser des objectifs bien 
precis, etablis en fonction des objectifs gene- 
raux indiques pour les cours de niveaux fon¬ 
damental, general et avance. Les objectifs 
generaux ont pour but de permettre aux ensei- 
gnants de determiner des objectifs d’apprentis- 
sage correspondants, selon l’annee d’etudes 
et les aptitudes des eleves. Les eleves pourront 
ainsi approfondir au fil des cours leur connais- 
sance theorique et pratique des unites 
obligatoires. 

Les objectifs generaux, les objectifs d’appren- 
tissage et le contenu obligatoire definissent 
les connaissances fondamentales a acquerir 
dans tous les cours. L’enseignant ou l’ensei- 
gnante peut mettre a profit le temps qui lui 
reste en approfondissant davantage les 
connaissances fondamentales ou en traitant de 
sujets facultatifs. II ou elle peut choisir des 
sujets facultatifs correspondant aux themes ou 
objectifs particulars du cours a la section 
intitulee «Contenu des cours du secteur fabri- 
cation» a la fin de ce document, ou dans la 
liste correspondante a la fin de tout autre 
module de la partie B. 


1 





Introduction 



Contenu des cours (tableaux) 

Les tableaux 8.1.1 a 8.1.5 presentent le 
contenu obligatoire selon le niveau de diffi¬ 
culty, la matiere et le cycle. Les lettres qui fi- 
gurent sur les tableaux correspondent a la 
liste des unites presentees a la section 
«Contenu des cours du secteur fabrications 
Le contenu des cours comprend des unites 
numerotees, correspondant chacune a des su- 
jets qui sont fractionnes en unites plus petites 
(a, b, c, etc.) pour faciliter les renvois aux 
tableaux. 

Le tableau 8.1.6 resume les unites d’etude et 
le contenu obligatoire des cours du secteur. 

11 permet de reperer facilement les sujets a en- 
seigner, de comparer les divers elements du 
contenu obligatoire en fonction des differents 
niveaux de difficulty et de mieux voir les 
points communs existant entre les matieres. 

Preparation des cours et planification du 
programme 

La duree minimale des cours ou de la serie de 
cours presentes dans une matiere a l’un ou 
l’autre niveau de difficulty pendant deux ans 
(9 e et 10 e annee ou ll e et 12 e annee) est de 
cinquante-cinq heures. Lorsque la duree maxi¬ 
male autorisee pour les cours pendant les 
deux ans depasse cent dix heures, le contenu 
obligatoire est alors enrichi par des sujets 
facultatifs qui peuvent etre choisis dans les 
unites de la section «Contenu des cours du 
secteur fabrications L’enseignant ou l’ensei- 
gnante peut egalement choisir des unites ap- 
propriees a des themes particuliers parmi la 
matiere des secteurs connexes. Par exemple, 
il est possible d’integrer aux cours de meca- 
nique d’ajustage des elements portant sur 
la lecture de plans, tires du secteur graphique, 
s’ils sont appropries a un theme ou a un tra¬ 
vail. 

Lorsqu’une ecole dispense des cours portant 
sur plus d’une matiere de ce secteur, il importe 
d’elaborer les cours de faqon a eviter des 
chevauchements importants de contenu. Deux 
cours peuvent ainsi renforcer chacune des 
notions techniques fondamentales de la fabri¬ 
cation mais les types de materiaux, 1’equipe- 
ment et les travaux en atelier dans chacun 


de ces cours devraient alors tenir compte des 
applications courantes particulieres a la matiere 
en question. L’eleve qui termine avec succes 
les cours prevus dans deux matieres de ce 
secteur devrait mieux connaitre les debouches 
professionnels, les materiaux et l’equipement 
propres a chacune des matieres, les liens qui 
existent entre ces deux matieres et 1’evolution 
technologique de chacune d’elles. 

Classes regroupant deux niveaux ou deux 
annees d’etudes 

Les classes regroupant deux niveaux ou deux 
annees d’etudes, offrant des cours de niveaux 
de difficulty differents (par exemple, la meca- 
nique d’ajustage de 9 e annee de niveaux 
general et avance) ou a des annees d’etudes 
differentes (par exemple, la mecanique d’ajus¬ 
tage de 1 l e et de 12 e annee) seront de plus 
en plus courantes. Ces classes peuvent exiger 
que les enseignants se servent de methodes 
pedagogiques et de techniques devaluation 
rendement des eleves quelque peu different 
mais elles permettent d’accueillir de petits 
groupes d’eleves dans des cours differents. 

Les methodes pedagogiques les plus efficaces 
dans les classes regroupant deux niveaux tien- 
nent compte des differences fondamentales 
qui existent entre les caracteristiques princi¬ 
pals de chaque niveau. Les lemons communes 
devraient etre plus concises et plus axees sur 
les aspects pratiques de la matiere. Les travaux 
pratiques devraient tendre a approfondir les 
connaissances et les aptitudes par l’etude per¬ 
sonnels, au niveau de difficulty approprie. 

Les lemons supplementaires donnees par l'en- 
seignant ou par l’enseignante a chaque niveau 
devraient etre breves, mettre 1’accent sur des 
aspects differents selon le niveau de difficulty 
et mener a des travaux pratiques appropries 
a chaque groupe. Les methodes les plus fruc- 
tueuses sont celles qui permettent au plus 
grand nombre d’eleves de faire des travaux 
personnels et des recherches d'une duree limi- 
tee. Le travail en groupe dans un cadre simu¬ 
lant le milieu de travail favorise l'approfon- 
dissement du contenu et l'acquisition chez les 
eleves de certaines aptitudes sociales comme 
l’esprit de collaboration et le sens des 
responsabilites. 




2 






Introduction 


Evaluation 

Les cours du secteur fabrication fondes sur le 
present module visent avant tout l’acquisition 
d’habiletes pratiques. Au fur et a mesure 
que les eleves maitrisent ces habiletes, ils 
s’interessent davantage a des sujets connexes 
et acquierent une attitude de travail positive. 
En preparant son cours, l’enseignant ou l’en- 
seignante doit faire en sorte que l’acquisition 
de ces habiletes se reflete dans les objectifs 
d’apprentissage prevus. Ces derniers servent a 
definir les normes de rendement en fonction 
de l’annee d’etudes et du niveau de difficulty 
et permettent d'evaluer les progres des eleves. 

L’evaluation des habiletes acquises doit porter 
a la fois sur l’apprentissage et sur les travaux 
realises par les eleves. Les listes de controle 
sont souvent utiles pour determiner les etapes 
d’une serie d’habiletes a maitriser, qu'il 
s’agisse d’usiner une piece sur un tour ou de 
realiser une soudure. Les baremes de notation, 
en revanche, permettent de determiner et 
d’evaluer les principaux aspects d’une tache 
terminee. Si les eleves disposent d’une liste de 
controle ou d’un bareme de notation, ils peu- 
vent evaluer eux-memes leurs progres en 
fonction des normes de rendement etablies. II 
est souvent possible de preciser le rendement 
attendu de l’eleve en comparant son auto¬ 
evaluation a 1’evaluation faite par l’enseignant 
ou par l’enseignante. Les tests de rendement 
sont une excellente fa^on de mesurer l’acqui- 
sition d'habiletes. 

L’enseignant ou l’enseignante peut egalement 
evaluer l’acquisition de notions theoriques 
et la comprehension generate en se servant de 
plusieurs types de tests et d’examens tels 
que : les tests oraux, les tests objectifs (par 
exemple, questions a choix multiple, «vrai ou 
faux»), les phrases a completer et les ques¬ 
tions a reponses courtes. II importe que les 
tests utilises dans les cours de niveau fonda- 
mental et de niveau general correspondent aux 


On trouvera d'autres suggestions relatives a revaluation 
du rendement des eleves et a I'evaluation des programmes 
d’etudes technologiques a la page 27 du document intitule 
Etudes technologiques - Partie A - Politique de planiji- 
cat ion des programmes. 


aptitudes a lire et a ecrire des eleves. Le 
vocabulaire utilise pour formuler les questions 
doit etre conforme au vocabulaire employe 
en classe. L’enseignant ou l’enseignante de- 
vrait inciter les eleves a repondre par des 
phrases completes et bien structures. On no- 
tera toutefois que les tests exigeant que les 
eleves repondent par des schemas constituent 
un outil efficace dans les cours d’etudes tech¬ 
nologiques. Les eleves demontrent souvent 
des attitudes de travail positives et la capacite 
d’appliquer leurs connaissances theoriques 
et pratiques dans leur fagon de resoudre des 
problemes ou de preparer et d’executer des 
travaux pratiques. Observer les eleves dans 
ces situations constitue une excellente fagon 
d’evaluer leurs progres. 

Integration de l’ordinateur en salle de classe 

L'arrivee de l’ordinateur et de didacticiels 
appropries dans les ecoles fournit aux eleves 
plus d’occasions de realiser des etudes person- 
nelles dans les matieres circonscrites par le 
present programme-cadre. Les eleves acquie¬ 
rent ainsi une assurance qui leur sera tres 
utile dans le milieu de travail, ou la technolo¬ 
gic est en constante evolution et ou ils de- 
vront sans cesse mettre a jour leurs 
connaissances theoriques et pratiques. 

Pour que l’ordinateur soit mieux utilise en 
classe, l’enseignant ou l’enseignante devra 
peut-etre modifier ses methodes pedagogiques. 
Les eleves auront toujours besoin de faire 
des experiences directes en se servant de ma- 
teriaux, d’outils et d’equipement propres aux 
cours de ce secteur, mais un recours approprie 
a l’ordinateur favorisera la presentation, l’ap- 
profondissement et la revision de la matiere 
ainsi que revaluation des connaissances des 
eleves. Par exemple, on devrait utiliser a 
ces fins les didacticiels approuves par le mi¬ 
nister afin d’appuyer certains objectifs du 
programme de soudure. 

Les eleves devraient aussi avoir l’occasion de 
decouvrir les nombreuses applications de la 
technologie de l’ordinateur en fabrication. Des 
visites d’industries de fabrication et d’etablis- 
sements de formation peuvent les initier a 
l’utilisation de la conception et de la fabrica¬ 
tion assistees par ordinateur ainsi qu’a celle 
d’autres precedes automatises. 


3 







Digitized by the Internet Archive 
in 2019 with funding from 
University of Toronto 


https://archive.org/details/tudestechnologiq00onta_6 




Mecanique d’ajustage 

cycle intermediaire 
(9 e et 10 e annee) 


Les cours de cette section portent sur plusieurs 
domaines specialises, notamment l'usinage 
de pieces d’automobile, l’ajustage et le travail 
a l’etabli, la fabrication d’etampes, le tour- 
nage et la mecanique generale. Les cours of- 
ferts au cycle intermediaire devraient permettre 
aux eleves d’apprendre le plus grand eventail 
possible de techniques de base, en fonction 
du temps et des installations disponibles. 

Les eleves qui ont l’intention de faire leur 
apprentissage en vue de devenir regleurs- 
conducteurs de machines-outils, outilleurs- 
ajusteurs ou confectionneurs d’etampes peu- 
vent profiter de l’occasion qui leur est donnee 
de participer au programme Liaison. (On peut 
se renseigner sur ce programme aupres des 
directeurs des bureaux regionaux du ministere 
de l’Education.) Quant a ceux qui comptent 
poursuivre leurs etudes dans ce secteur, il 
importe de les mettre au courant des divers 
programmes offerts au niveau postsecondaire 
preparant aux metiers de technicien, de tech- 
nologiste et d'ingenieur-mecanicien ainsi que 
des divers autres programmes connexes exis- 
tant dans les domaines de la fabrication, de 


l’outillage, de la mecanique, de la metallurgie 
et de l’industrie. 

Les cours de mecanique d’ajustage de 9 e et de 
10 e annee peuvent etre offerts aux niveaux 
fondamental, general et avance. On trouvera 
au tableau 8.1.1 le contenu obligatoire corres- 
pondant a chacun de ces niveaux et, dans 
les sections qui suivent, les objectifs generaux 
qui serviront a l’elaboration des cours a ces 
niveaux ainsi que des suggestions a 1’intention 
des enseignants. 

Le temps alloue aux cours fondes sur la 
presente section variera, en fonction des exi¬ 
gences de chaque ecole, entre un minimum de 
cinquante-cinq heures sur une periode de deux 
ans et un maximum de deux cent vingt heures 
par an. Si les cours ne durent que le temps 
minimal prevu, une partie du contenu obliga¬ 
toire sera necessairement traitee de fagon su- 
perficielle. II est alors recommande 
d’approfondir les elements qui se rapportent a 
la securite, aux mesures, aux outils manuels 
et au travail a l’etabli, aux precedes de tour- 
nage, aux perceuses et aux fraiseuses. 


Tableau 8.1.1 
Contenu obligatoire 
des cours de 

Unites d’etude 

Contenu obligatoire* des cours 

Niveau Niveau Niveau 

fondamental general avance 

mecanique 

1. Securite 

be 

abeg 

abcefg 

d’ajustage 

2. Mesures 

abcm 

abcm 

abcgmn 

cycle intermediaire 

3. Precedes de fabrication 

d 

d 

bd 

(9 e et 10 e annee) 

4. Traces 

ac 

ac 

abed 


5. Outils manuels et travail a l’etabli 

abc 

abc 

abc 

6. Precedes de toumage 

a 

ab 

ab 

7. Scies electriques 

ab 

a 

a 

8. Perceuses 

ab 

ab 

ab 

10. Meulage 

abdg 

abedg 

abedfg 

11. Fraiseuses 

a 

ab 

abc 

12. Metallurgie 

a 

aci 

achi 

15. Rudiments de la soudure oxyacetylenique 

a 

a 

a 

30. Controle de la qualite 



abc 

32. Perspectives d’emploi 

a 

ab 

abc 


*Voir les pages 35 a 42 pour une description des elements a , b, c, etc. des diverses unites. 


5 























Mecanique d'ajustage 


Niveau fondamental 


Objectifs 

generaux 


Les codes attribues aux cours de niveau fon¬ 
damental elabores conformement a la presente 
section sont les suivants : TMA1F pour la 
9 C annee, TMA2F pour la 10 e annee. 


Les cours fondes sur la presente section doi- 

vent offrir aux eleves la possibility : 

- d'acquerir de bonnes habitudes de travail en 
ce qui a trait a l’utilisation des machines 

et de Foutillage manuel et electrique ainsi 
qu'a la manipulation et a l’entreposage du 
materiel; 

- de connaitre Futilisation des diverses ma¬ 
chines et de pouvoir effectuer les operations 
mecaniques de base; 

- d’etre en mesure d’effectuer divers travaux 
d’usinage en respectant les tolerances 
etablies; 


- d’apprendre a lire un schema de travail 
simple et a realiser un produit fini; 

- d’acquerir la fierte du travail bien fait; 

- d'apprendre a collaborer avec leurs cama- 
rades et leurs superviseurs; 

- d’apprendre a suivre les conseils et les 
directives de leurs superviseurs; 

- de connaitre les possibility d’emploi qui 
existent dans le domaine de la mecanique 
d’ajustage. 


Suggestions 
a Vintention des 
enseignants 


Les eleves de 9 e annee sont parfois intimides 
par l’aspect complexe du materiel que l’on 
trouve dans un atelier d’usinage. L’enseignant 
ou l’enseignante doit tenir compte du fait 
qu’ils sont souvent nerveux la premiere fois 
qu’ils travaillent sur un tour ou une fraiseuse. 
II ou elle doit done les aider le plus possible 
a acquerir progressivement l’experience neces- 
saire pour utiliser en toute confiance ces 
diverses machines. 


L'enseignant ou l’enseignante expliquera pro¬ 
gressivement et de fagon methodique les ope¬ 
rations presentees dans les unites n° 5 (Outils 
manuels et travail a l’etabli), n° 6 (Precedes 
de tournage), n° 7 (Scies electriques), n° 8 
(Perceuses), n° 10 (Meulage) et n° 11 (Frai- 
seuses). A ce stade, il est beaucoup plus 
important que les eleves apprennent a effectuer 
en toute confiance les diverses etapes des 
operations pour chaque machine, plutot que de 
s'exercer a travailler rapidement. Au fur et a 
mesure de leurs progres, ils en viendront a 
realiser un produit fini dans les delais impartis, 
en respectant les tolerances etablies. 

L’enseignant ou 1’enseignante devrait mettre 
l’accent sur les operations faites a la machine 
et expliquer l’utilisation des gabarits et acces- 
soires des diverses machines. II serait bon 


egalement que les eleves aient une certaine 
connaissance des tours a tourelle et des autres 
machines de production. 

Les cours de niveau fondamental doivent offrir 
aux eleves qui comptent travailler dans le 
secteur de l'usinage comme conducteurs de 
machines l’occasion d'acquerir les connais- 
sances theoriques et pratiques necessaires. Les 
eleves devraient aussi acquerir les connais- 
sances theoriques fondamentales de l’usinage 
et maitriser les techniques de base necessaires 
pour poursuivre leurs etudes dans ce secteur. 

L’evaluation du rendement des eleves doit 
porter sur l’aspect pratique du cours. L’evalu¬ 
ation de la partie theorique doit faire appel 
a des tests ou a des questionnaires brefs et ne 
couvrir que les sujets se rapportant aux opera¬ 
tions courantes. Le recours a des tests oraux 
periodiques est une excellente fagon d’eva- 
luer si les eleves comprennent bien ce qu’ils 
font. L’enseignant ou l’enseignante trouvera 
d’autres suggestions relatives a l’evaluation 
dans Fintroduction du present module ainsi 
qu’a la page 27 du document intitule Etudes 
technologiques - Partie A - Politique de 
planification des programmes. 


6 








Mecanique d'ajustage 


La securite en atelier est un element tres 
important de l’apprentissage des eleves, et 
l’acquisition de bonnes habitudes de rangement 
et de proprete contribuera a prevenir les acci¬ 
dents. L’enseignant ou 1’enseignante doit 
expliquer aux eleves la bonne fagon d’utiliser 
chacune des machines. II ou elle passera en 
revue les regies de securite a respecter avec 


chaque machine et remettra aux eleves un 
exemplaire de ces regies. Les regies generales 
de securite en atelier devront egalement faire 
l’objet d’une discussion. On s’assurera que 
chaque eleve dispose de lunettes de securite et 
qu’il ou elle les porte lorsque les machines 
sont en marche. 


Niveau general 


Objectifs 

generaux 


Les codes attribues aux cours de niveau 
general elabores conformement a la presente 
section sont les suivants : TMA1G pour la 
9 e annee, TMA2G pour la 10 e annee. 


Les cours fondes sur la presente section doi- 

vent offrir aux eleves la possibility : 

- d’acquerir de bonnes habitudes de travail, 
d’apprendre a evaluer de fagon critique les 
resultats de leur travail et d’acquerir la fierte 
du travail bien fait; 

- d’apprendre a planifier et a executer les 
taches de fagon efficace et selon un ordre 
logique; 

- de mieux se connaitre et de decouvrir leurs 
aptitudes; 

- d’acquerir des connaissances generales sur 
les diverses operations effectuees au tour, a 
la scie alternative, a la scie a ruban, a la 
perceuse, a l’etau-limeur, a la rectifieuse, a 
la meule ainsi qu’a la fraiseuse horizontale 
et verticale, et de pouvoir effectuer ces 
operations de fa^on sure; 


- d’apprendre a effectuer un travail qui cor- 
responde regulierement aux mesures prises 
et aux tolerances etablies par l’enseignant 
ou l’enseignante; 

- d'apprendre a se servir des divers outils 
d’etabli et de tragage avec dexterite et de 
fagon sure; 

- d’acquerir des connaissances generales en 
metallurgie en ce qui a trait a l’usinage des 
metaux; 

- d’apprendre a interpreter un schema relative- 
ment complexe; 

- de connaitre les possibility d'emploi et de 
formation ulterieure qui existent dans le 
secteur de 1’usinage de precision et dans 
Fensemble du secteur de la fabrication. 


Suggestions 
a Vintention des 
enseignants 


Les cours de niveau general devraient offrir 
aux eleves qui comptent faire un apprentissage 
ou exercer d’autres metiers dans le secteur 
de l’usinage des metaux l’occasion d’acquerir 
les connaissances pratiques necessaires. Les 
eleves devraient acquerir les connaissances 
theoriques fondamentales dans cette matiere et 
posseder parfaitement les habiletes essentielles 
a la poursuite de leurs etudes dans ce secteur. 
11s devraient savoir que les mathematiques 
techniques, y compris la trigonometric de base 
et la lecture de plans, sont egalement primor- 
diales a cette fin. L’utilisation de la regie 


des sinus et le fraisage helicoidal sont autant 
de connaissances fondamentales auxquelles 
le travail d’usinage fait appel au cycle 
superieur. 

Les cours de niveau general devraient mettre 
l’accent sur les activites pratiques. Les eleves 
qui suivent ces cours devraient acquerir une 
bonne maitrise de l’utilisation du vernier et du 
micrometre dans la mesure des diametres 
internes et externes (unite n° 2). En plus d’ap¬ 
prendre a utiliser les divers outils avec dexte¬ 
rite, ils apprendront a choisir les lames, les 
limes, les tarauds et les filieres (unite n° 5) et 


7 








Mecanique d’ajustage 


s'initieront au filetage (unite n° 6). Ils etudie- 
ront l’ensemble des operations d’usinage et 
les principes de l’etau-limeur (unite n° 9, 
matiere facultative). Ils devraient etre mis au 
courant des conditions qui regissent l’appren- 
tissage dans les divers domaines de l’usinage, 
des demarches a faire pour entrer en appren- 
tissage, des possibilites d’emploi dans leur 
region et des programmes d’enseignement 
postsecondaire dans ce domaine. 

Les cours d’interet general donnent une vue 
d’ensemble de la matiere et accordent une 
place moins importante a l’acquisition d’habi- 
letes. En plus des unites obligatoires souli- 
gnees ci-dessus, ils devraient comporter une 
etude approfondie des unites n° 3 (Precedes de 
fabrication) et n° 5 (Outils manuels et travail 
a l’etabli). Les eleves qui suivent ces cours 
devraient avoir toutes les occasions possibles 
de mener a bien des travaux faisant appel a 
des outils et a du materiel d’usinage et de se 
familiariser avec les principes en jeu et avec 
l’utilisation des outils et du materiel en 
fabrication. 

Les cours de mecanique d'ajustage de niveau 
general devraient integrer les travaux pra¬ 
tiques et les concepts exposes dans les objec- 
tifs generaux et refleter les objectifs particu- 
liers retenus pour chaque cours. L’enseignant 
ou l’enseignante devrait evaluer les travaux 
des eleves aux principales etapes de leur reali¬ 
sation et bien indiquer les criteres qui servi- 
ront a etablir la note finale. Comme les travaux 
a realiser constituent la fagon de traduire les 
objectifs en activites concretes, ils varieront 
selon les objectifs de chaque cours. 

Les regies speciales de securite s’appliquant 
a certains materiaux, machines, travaux ou 
situations qui presentent un danger devraient 
etre expliquees au fur et a mesure que des 
problemes se posent. Les regies generates de 
securite doivent etre bien expliquees au debut 
du cours, et les eleves doivent savoir qu’ils 
sont responsables de la securite dans l’atelier. 

Les cours du cycle intermediate devraient 
etre de nature exploratoire et permettre aux 
eleves de faire le plus possible d’experiences 
d'apprentissage dans les unites obligatoires 


en fonction du temps disponible. Ils devraient 
aussi permettre aux eleves d’acquerir une 
connaissance generate de l’industrie de l’usi¬ 
nage des metaux ainsi que de Pensemble 
du secteur de la fabrication. 

Les profils de formation de regleur-conducteur 
de machines-outils et de mecanicien-monteur 
(industrie et construction), disponibles dans 
le cadre du programme Liaison, fournissent 
des objectifs precis quant aux connaissances 
theoriques et pratiques requises dans ces me¬ 
tiers. Ils peuvent aider considerablement les 
enseignants a elaborer des cours de specialisa¬ 
tion partielle en 10 e annee. 

Bon nombre de parents et de personnes qui 
ont une connaissance theorique ou pratique de 
la mecanique d’ajustage peuvent etre mis a 
contribution et venir parler aux eleves, leur 
faire des demonstrations, leur fournir des 
echantillons de materiel et leur montrer des 
exemples de produits finis. L’enseignant ou 
l’enseignante pourrait egalement leur presenter 
des exemplaires de revues specialises. 

De fagon generale, 1’evaluation du rendement 
des eleves devrait porter a la fois sur les 
aspects theoriques et pratiques de la matiere, 
l’accent etant mis sur l’un ou l’autre aspect 
selon le type de cours suivi. Par exemple, un 
cours de niveau general preparant a l’appren- 
tissage peut viser plus particulierement les 
objectifs se rapportant aux principes theoriques 
de la mecanique d’ajustage. C’est cet aspect 
qui ressortira alors de 1’evaluation. L’ensei¬ 
gnant ou l’enseignante peut, par exemple, 
evaluer les connaissances des eleves a partir 
de diverses fiches de donnees sur chaque sujet. 
Ces fiches peuvent etre presentees sous forme 
de figures ou de tableaux et porter sur divers 
themes : par exemple, la securite, les vitesses 
de coupe, le filetage, les types et le fonction- 
nement des outils de coupe, le fonctionnement 
des fraises et la lubrification periodique des 
machines. Ces fiches peuvent servir de base a 
l’apprentissage et a 1’evaluation du rendement 
des eleves, puis etre integrees aux notes per- 
sonnelles des eleves. Par ailleurs, un cours 
d'interet general peut viser davantage l’acqui- 
sition de certaines habiletes, lesquelles peu¬ 
vent alors faire l’objet de demonstrations 
pratiques. 


8 





Mecanique d'ajustage 



Niveau avance 


Les codes attribues aux cours de niveau avance 
elabores conformement a la presente section 
sont les suivants : TMA1A pour la 9 e annee, 
TMA2A pour la 10 e annee. 


Objectifs 

generaux 



Les cours fondes sur la presente section doi- 

vent offrir aux eleves la possibilite : 

- d’apprendre a evaluer de fagon critique les 
resultats de leur travail et de chercher a 
s’ameliorer constamment; 

- de renforcer leurs aptitudes aux relations 
interpersonnelles, a la collaboration et au 
leadership; 

- d’apprendre a effectuer un travail d'usinage 
en respectant les tolerances etablies; 

- d’apprendre a interpreter un schema de tra¬ 
vail et a determiner les etapes necessaires 
pour realiser un produit fini; 

- d’acquerir de bonnes habitudes de travail en 
matiere de productivity et de securite; 


- de connaitre l’utilisation des machines dis- 
ponibles dans l'atelier d’usinage de l’ecole; 

- de prendre conscience de 1’importance de 
l’usinage dans le secteur de la fabrication; 

- d’acquerir des connaissances generates en 
metallurgie en ce qui a trait a l’usinage des 
metaux et d’etre en mesure d’effectuer des 
operations de traitement thermique elemen- 
taires; 

- de connaitre les possibility d’emploi et de 
formation ulterieure qui existent dans le 
secteur de l’usinage de precision et dans 
l’ensemble du secteur de la fabrication. 


Suggestions 
a Vintention des 
enseignants 



L’enseignant ou l’enseignante qui elabore des 
cours de niveau avance devrait s’inspirer des 
suggestions donnees dans les sections prece- 
dentes pour les cours de niveaux fondamental 
et general. II ou elle pourra adapter la plupart 
de ces suggestions aux cours de niveau 
avance. 

Les cours de mecanique d’ajustage de niveau 
avance doivent permettre aux eleves d’appro- 
fondir les aspects plus theoriques et plus 
complexes de la matiere. Les eleves doivent 
apprendre a utiliser les machines dont on 
se sert generalement en 9 e et en 10 c annee et 
etre en mesure d’effectuer certains calculs 
de base faisant appel a la vitesse et a l’avance. 
S’ils effectuent les memes travaux que les 
eleves de niveau general, on pourra etablir des 
tolerances un peu plus rigoureuses. Les cours 
devraient comporter des travaux pratiques 
en metallurgie ainsi que la redaction de courts 
rapports techniques. 

Le cours devrait aussi comporter un travail 
de recherche sur un sujet se rapportant a 
l’usinage des metaux. 


Les eleves qui suivent les cours a ce niveau 
sont souvent attires par des metiers appartenant 
a un domaine specialise ou semi-specialise. 

II est done important qu’ils connaissent la 
gamme complete des possibility d’emploi 
offertes en usinage des metaux et qu’ils dis- 
posent de tous les renseignements necessaires 
sur ces emplois et sur les metiers connexes, 
pour l’exercice desquels les connaissances 
theoriques et pratiques acquises dans ce cours 
peuvent etre utiles. 

L’enseignant ou l’enseignante pourra aborder 
le travail d’usinage sur des machines a 
commande numerique. Les eleves qui s’inte- 
ressent a ce sujet devraient avoir la possibilite 
de realiser un programme simple et de le 
mettre a l’essai sur une machine de ce type. 


9 








Mecanique d’ajustage 

cycle superieur 
(11‘ et 12 e annee) 


Les cours de mecanique d'ajustage peuvent 
etre offerts au cycle superieur dans au moins 
l’un des trois domaines specialises suivants : 
regleur-conducteur de machines-outils, 
mecanicien-monteur et technicien en meca¬ 
nique. Le temps alloue aux cours peut varier; 
un maximum de trois cent trente heures de 
travail a Tecole chaque annee peut etre 
reconnu aux fins de credit. L’elaboration des 
cours dans ces trois domaines specialises 
restera fondee sur le programme-cadre intitule 
Elements de technologie mecanique, cycle 
superieur, 1970. 

Regleur-conducteur de machines-outils. Les 

cours du cycle superieur dans cette matiere 
peuvent etre offerts aux niveaux fondamental, 
general et avance. Le profil de formation de 
regleur-conducteur de machines-outils, dispo- 
nible dans le cadre du programme Liaison, 
peut etre utile. II offre egalement une base 
commune pour les metiers d’outilleur-ajusteur 
et de confectionneur d’etampes. Les objectifs 
de rendement du cours de base du programme 
d’apprentissage de regleur-conducteur de ma¬ 
chines-outils peuvent servir a l'elaboration 
des cours. On peut se renseigner sur ce profil 
de formation et sur le programme Liaison 
aupres des directeurs des bureaux regionaux 
du ministere de l’Education. Les codes attri¬ 
bues a ces cours commencent par les lettres 
TMA. 


Mecanicien-monteur. Les cours du cycle 
superieur dans cette matiere peuvent etre of¬ 
ferts aux niveaux general et avance. Les profils 
de formation de mecanicien-monteur dans la 
construction et l'industrie, disponibles dans le 
cadre du programme Liaison, peuvent etre 
utiles. Les objectifs de rendement du cours de 
base du programme d’apprentissage peuvent 
servir a l’elaboration des cours. On peut obte- 
nir ces profils de formation et se renseigner 
sur le programme Liaison aupres des directeurs 
des bureaux regionaux du ministere de l’Edu- 
cation. Les codes attribues a ces cours com¬ 
mencent par les lettres TMM. 

Technicien en mecanique. Ces cours peuvent 
etre offerts aux niveaux general et avance. 

En plus de permettre aux eleves d’acquerir les 
connaissances theoriques et pratiques requises 
en usinage general ainsi que les donnees 
connexes sur le traitement et les proprietes 
des metaux, ils leur offrent l’occasion de 
s’initier aux procedes generaux de fabrication 
et au role du dessin et de la conception en 
mecanique. Les eleves qui suivent ces cours 
peuvent poursuivre leur formation dans des 
etablissements d’enseignement postsecondaire 
et dans l’industrie. Les codes attribues a ces 
cours commencent par les lettres TMY. 


10 











Tolerie 

cycle intermediate 
(9 e et 10 e annee) 



Les cours de tolerie sont etroitement lies a 
d’autres sujets du secteur fabrication et a des 
sujets du secteur construction. Les eleves 
qui suivent les cours fondes sur cette section 
peuvent acquerir des connaissances theoriques 
et pratiques dans les domaines de la fabrica¬ 
tion, de L installation et de la reparation des 
toles. Ils s’initieront ainsi a la tolerie dans les 
divers metiers de la construction et dans les 
metiers de l’industrie oil entrent souvent en jeu 
des metaux, des machines et du materiel plus 
lourds ainsi que des operations de soudure. 

Les objectifs relatifs a la transformation in- 
dustrielle des metaux peuvent aussi, au besoin, 
s’appliquer a ces cours. 

Les cours de tolerie de 9 e et de 10 e annee 
peuvent etre offerts aux niveaux fondamental, 
general et avance. On trouvera au tableau 
8.1.2 le contenu obligatoire correspondant a 


chacun de ces niveaux et, dans les sections 
qui suivent, les objectifs generaux qui servi- 
ront a l’elaboration des cours a ces niveaux 
ainsi que des suggestions a l’intention des 
enseignants. 

Le temps alloue aux cours fondes sur la 
presente section variera, en fonction des exi¬ 
gences de chaque ecole, entre un minimum de 
cinquante-cinq heures sur une periode de deux 
ans et un maximum de deux cent vingt heures 
par an. Si les cours ne durent que le temps 
minimal prevu, une partie du contenu obliga¬ 
toire sera necessairement traitee de fagon su- 
perficielle. II est alors recommande 
d’approfondir les elements qui se rapportent a 
la securite, aux mesures, aux traces, aux ou- 
tils manuels et au travail a l’etabli, au decou- 
page, au profilage et a l’assemblage, au 
formage et a l’agrafage ainsi qu'a la fabrica¬ 
tion de tolerie. 


Tableau 8.1.2 

Unites d’etude 

Contenu obligatoire* des cours 

Contenu obligatoire 
des cours de tolerie 


Niveau 

fondamental 

Niveaux 

general et avance 

cycle intermediate 

1. Securite 

abcg 

abcg 

(9 e et 10 e annee) 

2. Mesures 

adn 

aden 


3. Precedes de fabrication 

d 

ad 

4. Traces 

d 

d 

5. Outils manuels et travail a l’etabli 

acd 

acd 

8. Perceuses 

a 

a 

10. Meulage 

d 

bd 

12. Metallurgie 

b 

bch 

16. Decoupage, profilage et assemblage 

a 

ab 

17. Formage et agrafage 

a 

a 

18. Fabrication de tolerie 

a 

ab 

32. Perspectives d’emploi 

a 

ab 

*Voir les pages 35 a 42 pour une description des elements a, 

b, c, etc. des diverses unites. 



11 




















Tolerie 


Niveau fondamental 


Objectifs 

generaux 


Les codes attribues aux cours de niveau fon¬ 
damental elabores conformement a la presente 
section sont les suivants : TMT1F pour la 
9 e annee, TMT2F pour la 10 e annee. 


Les cours fondes sur la presente section doi- 
vent offrir aux eleves la possibility : 

- d’acquerir de bonnes habitudes de securite 
en ce qui a trait a 1’utilisation des machines, 
des outils manuels et electriques ainsi qu’a 
la manipulation des toles; 

- d’acquerir les habiletes fondamentales en 
tolerie, de les mettre en application en toute 
confiance et d’avoir la motivation necessaire 
pour entreprendre de nouveaux travaux; 


- d’ameliorer leur aptitude a communiquer et 
de connaitre la terminologie utilisee en 
tolerie; 

- d’apprendre a collaborer avec leurs cama- 
rades et leurs superviseurs; 

- d’etre en mesure de realiser un schema 
simple de tolerie; 

- de realiser un travail de tolerie en respectant 
les tolerances etablies; 

- de connaitre les possibility d’emploi offertes 
en tolerie. 


Suggestions 
a l } intention des 
enseignants 


Les sujets facultatifs devraient etre choisis en 
fonction des objectifs du cours. Les unites 
obligatoires et les unites facultatives devraient 
etre plus ou moins approfondies en fonction 
des aptitudes des eleves et des installations 
disponibles. 

Les cours de niveau fondamental en tolerie ou 
en transformation des metaux exigent un de- 
veloppement assez pousse des connaissances 
pratiques visees par les unites n° 16 (Decou- 
page, profilage et assemblage) et n° 17 (For- 
mage et agrafage). Les sujets, travaux et 
problemes faisant appel aux mathematiques 
et a des traces de plus en plus complexes 
devraient etre abordes des que les eleves ont 
atteint le niveau requis. L’enseignant ou l’en- 
seignante devrait eviter d’aborder ces sujets 
prematurement, pour ne pas decourager les 
eleves. Les cours de niveau fondamental de¬ 
vraient mettre l’accent sur la fabrication et 
le montage, en offrant par exemple ^occasion 
aux eleves d’acquerir les connaissances theo- 
riques et pratiques necessaires a la realisation 
de travaux simples de production en serie et 
de montage. 

Des travaux pratiques devraient servir de 
themes aux cours de tolerie. Les connaissances 
theoriques et pratiques visees par le cours 
peuvent etre acquises et reliees entre elles par 


la realisation de travaux appropries. Divers 
travaux peuvent servir a cette fin. Toutefois, 
comme une grande partie de l’industrie de 
la transformation des metaux est consacree aux 
systemes de ventilation et de chauffage a 
Fair chaud, il serait bon que les travaux pra¬ 
tiques retenus portent sur ces systemes. Le 
choix des travaux determines celui des sujets 
facultatifs appropries. Certains travaux pra¬ 
tiques devraient faire appel aux lignes paral¬ 
lels et a la triangulation simple. 

Les regies speciales de securite s’appliquant a 
certains materiaux, machines, methodes et 
situations qui presentent un danger doivent 
etre expliquees au fur et a mesure que des 
problemes se posent. Les regies de securite 
generates a 1 ’atelier et la responsabilite de 
chaque eleve a cet egard doivent etre bien 
expliquees au debut du cours, et Ton doit 
veiller a ce que ces regies soient scrupuleuse- 
ment respectees. 

Les cours de niveau fondamental fondes sur 
cette section peuvent etre dispenses efficace- 
ment en atelier et mettre l’accent sur la tolerie 
en usine. Si les installations disponibles en 
atelier sont limitees, il est quand meme pos¬ 
sible d’offrir aux eleves l’occasion de s’initierl 
a la transformation des metaux lourds en ayant 
recours a des discussions et a des ressources 
exterieures. Des visites d’ateliers d'estampage 


12 









Toler ie 


■ 


et de transformation de metaux lourds dans 
la region devraient permettre aux eleves de 
mieux connaitre ce genre de travail des metaux 
et les possibilites d’emploi dans ce domaine. 
Des parents et des personnes specialisees dans 
le travail des metaux peuvent etre mis a 
contribution et venir exposer aux eleves un 
grand nombre d’application speciales de la 
tolerie en leur presentant des produits ainsi 
que du materiel audio-visuel et en discutant 
avec eux. 

L’evaluation du rendement des eleves doit 
surtout porter sur 1’aspect pratique du cours. 
Les eleves inscrits aux cours de ce niveau ont 

Niveau general 


souvent de la difficulty a lire et a ecrire. S’il 
est important qu’ils puissent ameliorer ces 
aptitudes, il est tout aussi important que leurs 
progres soient evalues correctement. Le cours 
devrait comporter des travaux faisant appel 
a la lecture et a 1’ecriture, organises dans le 
cadre des cours de frangais au besoin. Les 
tests et examens doivent largement faire 
appel a des diagrammes et a des questions a 
reponses courtes. L’enseignant ou l’enseignante 
trouvera d’autres suggestions relatives a reva¬ 
luation dans L introduction du present module 
ainsi qu’a la page 27 du document intitule 
Etudes technologiques - Partie A - Politique 
de planification des programmes. 


Les codes attribues aux cours de niveau 
general elabores conformement a la presente 
section sont les suivants : TMT1G pour la 
9 e annee, TMT2G pour la 10 e annee. 


Objectifs 

generaux 


Les cours fondes sur la presente section doi¬ 
vent offrir aux eleves la possibility : 

- d’acquerir de bonnes habitudes de travail, 
d’apprendre a evaluer de fagon critique les 
resultats de leur travail et d’acquerir la fierte 
du travail bien fait; 

- d’apprendre a planifier et a executer les 
taches de fagon efficace et selon un ordre 
logique; 

- d’acquerir des connaissances theoriques et 
pratiques generates sur les operations de 
base du cintrage et du profilage; 

- d’apprendre a se servir des machines et des 
outils courants avec dexterite et de fa$on 
sure; 


- d’apprendre a effectuer un travail qui cor- 
responde regulierement aux tolerances eta- 
blies par l’enseignant ou l’enseignante; 

- de s’initier aux rudiments de la metallurgie 
en ce qui a trait a la tolerie; 

- de comprendre, par l’etude des precedes et 
des operations de tolerie, les principes phy¬ 
siques de base qui sont en jeu et leur appli¬ 
cation aux precedes de fabrication; 

- de connaitre les possibilites d’emploi et de 
formation ulterieure qui existent dans le 
secteur de la tolerie et dans les domaines 
connexes. 


Suggestions 
a Vintention des 
enseignants 


Les cours de 9 e annee devraient etre de nature 
exploratoire et permettre aux eleves de faire 
le plus possible d’experiences d’apprentissage 
dans les unites obligatoires, en fonction du 
temps disponible. Ils devraient aussi permettre 
aux eleves d’acquerir une connaissance gene- 
rale des metiers de la tolerie ainsi que de 
l’ensemble du secteur de la fabrication en ce 
qui a trait a la transformation des metaux. 


Les cours de niveau general doivent offrir aux 
eleves qui comptent faire leur apprentissage 
dans le secteur de la tolerie l’occasion d’ac- 
querir les connaissances pratiques necessaries. 
Les eleves devraient egalement acquerir des 
connaissances theoriques fondamentales dans 
cette matiere. Ils devraient savoir que les 
mathematiques de la technologie et la lecture 
de plans sont necessaires pour poursuivre 
des etudes dans cette matiere. 


13 









Tolerie 


Les eleves qui suivent les cours de niveau 
general doivent atteindre un niveau raisonnable 
de competence dans tous les elements des 
unites obligatoires. Ils apprendront a appliquer 
les regies de securite sur les lieux de travail 
(unite n° 1), a mesurer et a calculer les tole¬ 
rances avec competence et exactitude (unite 
n° 2), a effectuer avec precision le tragage des 
lignes courbes (unite n° 4), a utiliser avec 
une certaine dexterite les divers outils et a bien 
choisir les lames, les limes et les diverses 
attaches (unite n° 5). Les elements des unites 
n° 16 (Decoupage, profilage et assemblage), 
n° 17 (Formage et agrafage) et n° 18 (Fabrica¬ 
tion de tolerie) devraient quant a eux etre 
etudies de fagon assez approfondie pour que 
les eleves en acquierent une connaissance 
theorique et pratique solide. Les eleves de¬ 
vraient egalement etre mis au courant des 
conditions qui regissent Lapprentissage dans 
les divers domaines de la tolerie, des 
demarches a faire pour entrer en apprentissage, 
des possibility d’emploi dans leur region et 
des programmes d’enseignement postsecon- 
daire dans ce domaine. 

Les cours d’interet general devraient donner 
une vue d'ensemble de la matiere et accorder 
une place moins importante a l’acquisition 
d'habiletes. En plus des unites obligatoires 
soulignees ci-dessus, ils peuvent comporter 
l’etude des sujets presentes dans les unites 
n° 3 (Precedes de fabrication) et n° 12 (Metal- 
lurgie) qui figurent a la section «Contenu des 
cours du secteur fabrication» (a partir de la 
page 33). Les eleves qui suivent ces cours de¬ 
vraient avoir de multiples occasions de 
mener a bien des travaux faisant appel a des 
outils ainsi qu’a du materiel de tolerie et de se 
familiariser avec les principes en jeu. Les 
cours devraient egalement porter sur Futilisa- 
tion de divers autres materiaux dans la fabri¬ 
cation de produits. 

Des travaux pratiques peuvent servir de themes 
aux cours de tolerie. Les connaissances theo- 
riques et pratiques visees par le cours peuvent 
etre acquises et reliees entre elles par la reali¬ 
sation d’un travail sur un theme pouvant faire 
appel a plusieurs elements. Divers produits 
peuvent servir a cette fin. Toutefois, comme 
une grande partie de l’industrie de la transfor¬ 
mation des metaux est consacree aux systemes 


de chauffage a Fair chaud, de climatisation 
et de ventilation, les travaux pratiques retenus 
pourraient porter sur ces systemes. S’il reste 
du temps, Fenseignant ou Fenseignante peut 
renforcer l’etude de ces themes en faisant 
appel a des sujets facultatifs portant sur le 
chauffage, la refrigeration et la climatisation, 
lesquels figurent dans le secteur construction. 

La fabrication de produits metalliques a des 
fins commerciales par une petite entreprise 
peut constituer un autre theme. Le choix des 
produits determinera celui des sujets facul¬ 
tatifs appropries. Certains travaux pratiques 
devraient en tout cas faire appel aux lignes 
paralleles et a la triangulation simple. 

L’enseignant ou Fenseignante doit toujours 
mettre Faccent sur la securite, tant pour Futi- 
lisation des machines et des outils que pour 
la manipulation des toles. Les eleves doivent 
disposer de materiel et de vetements de pro¬ 
tection lorsqu'ils effectuent des taches neces- 
sitant leur utilisation. 

Si les installations sont limitees, il est quand 
meme possible d’offrir aux eleves Foccasion 
de s’initier a la transformation des metaux 
lourds, en ayant recours a des discussions et a 
des ressources exterieures. Des visites d’ate- 
liers de tolerie et de transformation de metaux 
lourds dans la region devraient permettre aux 
eleves de mieux connaitre les precedes en jeu. 
Des parents et des personnes specialises dans 
le travail des metaux peuvent etre mis a 
contribution et venir exposer aux eleves un 
grand nombre d’applications particulieres de la 
tolerie. 

L’evaluation du rendement des eleves devrait 
porter a la fois sur les aspects theoriques et 
pratiques de la matiere, Faccent etant mis sur 
Fun ou Fautre aspect selon le type de cours 
suivi. Par exemple, un cours preparant a 
Fapprentissage peut viser plus particulierement 
les objectifs se rapportant aux principes theo¬ 
riques de la tolerie; c’est alors cet aspect 
qui ressortira dans Fevaluation. En ce qui 
conceme les cours suivis a des fins person- 
nelles ou se rapportant a une autre matiere 
specialisee, Fevaluation portera davantage sur 
Facquisition d’habiletes qui peuvent faire 
l’objet de demonstrations pratiques. 


14 





Tdlerie 





Niveau avance 


Objectifs 

generaux 




Suggestions 
a Vintention des 
enseignants 


Les codes attribues aux cours de niveau avance 
elabores conformement a la presente section 
sont les suivants : TMT1A pour la 9 e annee, 
TMT2A pour la 10 c annee. 


Les cours fondes sur la presente section doi- 

vent offrir aux eleves la possibility : 

- d’apprendre a effectuer des schemas de 
tolerie faisant appel a la triangulation; 

- d'acquerir des connaissances de base rela¬ 
tives aux donnees techniques figurant sur les 
schemas de tolerie; 

- d’apprendre a elaborer un travail de tolerie 
relativement complexe; 


Le contenu des cours de tolerie de niveau 
avance est identique a celui des cours de ni¬ 
veau general (voir tableau 8.1.2). Les eleves 
qui suivent les cours de niveau avance de- 
vraient cependant approfondir les notions 
theoriques du cours, ou Laccent doit etre mis 
davantage sur les travaux de conception et 
de resolution de problemes que dans les cours 
de niveau general. Les objectifs du cours 
doivent egalement tenir compte de ces 
differences. 

S’il reste du temps, l’enseignant ou l’ensei- 
gnante peut presenter des sujets facultatifs tires 
de la matiere des autres cours du secteur 
fabrication ou de cours connexes (dessin in- 
dustriel ou chauffage, refrigeration et climati- 
sation). Dans chaque cas, les sujets choisis 


- d’appliquer les principes mathematiques et 
scientifiques aux techniques de fabrication de 
produits de tolerie; 

- d’acquerir les aptitudes necessaires a la 
recherche technique et a la communication 
des donnees recueillies par le biais de rap¬ 
ports ecrits et de presentations orales; 

- d’acquerir une vue d’ensemble des possi¬ 
bility d’emploi en tolerie et des applications 
de la tolerie dans d’autres domaines 
specialises. 


doivent etre adaptes aux objectifs d’apprentis- 
sage du cours ou aux themes particulars 
retenus par les enseignants. La matiere doit 
toujours etre adaptee aux aptitudes et aux in- 
terets des eleves qui suivent les cours de 
niveau avance. 

Les eleves peuvent approfondir certains de ces 
sujets par le biais d’une etude personnelle, 
surtout dans le cas de cours regroupant deux 
niveaux, ou les eleves qui suivent les cours de 
niveau avance peuvent etudier des themes 
enrichis et realiser des travaux speciaux. Le 
cours doit egalement faire appel a la redaction 
de rapports techniques sur divers sujets de 
tolerie. 



15 












Tolerie 

cycle superieur 
(ll e et 12 e annee) 


Les cours de tolerie de 1 l e et de 12 e annee 
du cycle superieur peuvent etre offerts aux 
niveaux fondamental, general et avance. 
L’elaboration de ces cours restera fondee sur 
la partie destinee a la 1 l e et a la 12 e annee 
du programme-cadre intitule Sujets techniques 
R.P.-27, 1963. 


Le temps alloue aux cours peut varier; un 
maximum de trois cent trente heures de travail 
a l’ecole chaque annee peut etre reconnu aux 
fins de credit. Les codes attribues a ces cours 
commencent par les lettres TMT. 







Soudure 

cycle intermediaire 
(9 e et 10 e annee) 


La soudure peut etre reliee aux secteurs 
construction et fabrication. Les soudeurs 
assemblent des pieces metalliques selon des 
traces, des plans ou des devis, en ayant re- 
cours a la soudure oxyacetylenique (au chalu- 
meau) et a la soudure a l’arc. La soudure 
fait egalement appel a Loxycoupage et au 
meulage, techniques qui sont aussi largement 
utilisees par les ajusteurs-monteurs et les 
soudeurs-monteurs dans leur travail. 

Les eleves devraient etre informes des pro¬ 
grammes offerts au niveau postsecondaire dans 
les colleges d’arts appliques et de technologie, 
preparant aux metiers de technicien et de 
technologiste dans ce secteur. Cette formation 
approfondie peut augmenter leurs chances 
d’obtenir de l’avancement et notamment d’ac- 
ceder a un poste de supervision, ou leur per- 
mettre de travailler a leur propre compte. 

Les eleves qui suivent les cours fondes sur 
cette section s’initieront a la soudure oxyace¬ 
tylenique, a la soudure a l’arc, a l’oxycou- 
page, au meulage et a la metallurgie. 


Les cours de soudure de 9 e et de 10 e annee 
peuvent etre offerts aux niveaux fondamental 
et general. On trouvera au tableau 8.1.3 le 
contenu obligatoire correspondant a chacun de 
ces niveaux et, dans les sections qui suivent, 
les objectifs generaux qui serviront a l’elabo- 
ration des cours a ces niveaux ainsi que des 
suggestions a l’intention des enseignants. 

Le temps alloue aux cours fondes sur la 
presente section variera, en fonction des exi¬ 
gences de chaque ecole, entre un minimum de 
cinquante-cinq heures sur une periode de deux 
ans et un maximum de deux cent vingt heures 
par an. Si les cours ne durent que le temps 
minimal prevu, une partie du contenu obliga- 
toire sera necessairement traitee de fagon su- 
perficielle II est alors recommande 
d’approfondir les elements qui se rapportent a 
la securite, aux mesures, aux traces, aux ou- 
tils manuels et au travail a l’etabli, au meu¬ 
lage, aux rudiments de la soudure a l’arc et de 
la soudure oxyacetylenique. 


Tableau 8.1.3 
Contenu obligatoire 
des cours de 

Unites d’etude 

Contenu obligatoire* des cours 

Niveau Niveau 

fondamental general 


soudure 

1. Securite 

abcdeg 

abcdeg 


cycle intermediaire 

2. Mesures 

ahik 

abcdhijk 


(9 e et 10 e annee) 

3. Precedes de fabrication 

d 

ad 



4. Traces 

c 

c 

5. Outils manuels et travail a l’etabli 

ac 

ac 

10. Meulage 

adfg 

adfg 

12. Metallurgie 

cgi 

edghi 

13. Materiel de soudure 

ab 

ab 

14. Rudiments de la soudure a Pare 

ab 

ab 

15. Rudiments de la soudure oxyacetylenique 

ab 

abc 

25. Ornementation de metal 

a 

ab 

29. Liaison des plastiques 


a 

30. Controle de la qualite 

ac 

abc 

32. Perspectives d’emploi 

a 

ab 


*Voir les pages 35 a 42 pour une description des elements a, b, c, etc. des diverses unites. 


17 





















Soudure 


Niveau fondamental 


Objectifs 

generaux 


Les codes attribues aux cours de niveau fon¬ 
damental elabores conformement a la presente 
section sont les suivants : TMZ1F pour la 
9 e annee, TMZ2F pour la 10° annee. 

Les cours fondes sur la presente section doi- 
vent offrir aux eleves la possibility : 

- d’acquerir de bonnes habitudes de travail et 
la fierte du travail bien fait; 

- d’acquerir des connaissances generates sur 
le reglage et 1’utilisation du materiel de 
soudure oxyacetylenique et a Fare; 

- d'apprendre a utiliser les principaux outils 
dont on se sert en soudure; 

- de s’habituer a travailler de fagon sure et 
efficace; 


- d'apprendre a effectuer les soudures correcte- 
ment, avec un minimum de distorsion; 

- d’acquerir les aptitudes et la confiance ne¬ 
cessaries pour realiser un travail de soudure 
avec un minimum de directives; 

- d'apprendre a reconnaitre les caracteristiques 
des metaux et leurs proprietes d’ecoulement; 

- de connaitre les possibilites d’emploi et de 
formation ulterieure qui existent dans le 
secteur de la soudure et dans les domaines 
connexes. 


Suggestions 
a Vintention des 
enseignants 


Les cours de 9 C annee devraient etre de nature 
exploratoire. La soudure trouve des applica¬ 
tions tres diverses en construction et en fabri¬ 
cation; dans la plupart des regions, les eleves 
peuvent s’en rendre compte par des visites 
d’usines, des conferences ou des causeries, 
des films et des demonstrations speciales. Ils 
ont ainsi l’occasion de mieux se renseigner 
sur les possibilites d’emploi et de formation 
ulterieure dans ce domaine. 

La securite est un element essentiel de tous 
les cours de soudure. L’enseignant ou l’ensei- 
gnante doit bien expliquer chacune des opera¬ 
tions a effectuer et les regies de securite a 
observer. Les eleves doivent aussi prendre 
conscience de Fimportance de l'ordre et de la 
proprete dans l’atelier a cet egard. L’ensei¬ 
gnant ou l’enseignante doit s’assurer que 
l'atelier est bien aere et dument equipe contre 
les radiations de Fare electrique. 

Les sujets facultatifs devraient etre choisis en 
fonction des objectifs du cours. Les unites 
obligatoires et les unites facultatives devraient 
etre plus ou moins approfondies en fonction 
des aptitudes des eleves, du type de cours 
et des installations disponibles. L'un des 
travaux du cours au moins devrait porter sur 
la lecture de plans. 


Les cours de soudure de niveau fondamental 
exigent un approfondissement assez pousse 
des connaissances pratiques visees par les 
unites n° 14 (Rudiments de la soudure a Fare) 
et n° 15 (Rudiments de la soudure oxyace¬ 
tylenique). Les sujets, travaux et problemes 
faisant appel aux mathematiques et a la metal¬ 
lurgy devraient etre abordes des que les eleves 
ont atteint le niveau requis. L'enseignant ou 
l'enseignante devrait eviter d'aborder ces su¬ 
jets prematurement pour ne pas decourager les 
eleves. Les cours de niveau fondamental de¬ 
vraient mettre Faccent sur les techniques de 
base de la soudure ainsi que sur le montage et 
offrir aux eleves le plus d'occasions possible 
d’acquerir les habiletes necessaries. Une im¬ 
portance particuliere devrait aussi etre accor- 
dee a la securite sur les lieux de travail. 

Les cours de soudure peuvent permettre aux 
eleves de realiser divers travaux interessants 
qu'ils auront choisis en fonction des connais¬ 
sances theoriques et pratiques qui font partie 
des objectifs du cours. Des travaux de pro¬ 
duction en serie peuvent aussi interesser les 
eleves et permettre a toute la classe de partici- 
per aux diverses etapes de leur elaboration. 
Des montages et des gabarits simples peuvent 
etre realises et servir aux differents postes 
de travail. Les eleves qui s’orienteront vers le 
metier de soudeur pourront participer a divers 


18 







Soudure 


travaux de production en serie, lesquels les 
initieront aux realites profesionnelles dans 
l’industrie. 

devaluation du rendement des eleves doit 
etre axee avant tout sur les aspects pratiques. 
L'observation des soudures effectuees par 
l’eleve ou diverses questions sur le travail en 
cours sont souvent la meilleure faqon de 

Niveau general 


determiner s’il ou si elle a bien compris les 
explications presentees. L'enseignant ou l'en- 
seignante trouvera d'autres suggestions rela¬ 
tives a 1’evaluation dans l'introduction du 
present module ainsi qu’a la page 27 du 
document intitule Etudes technologiques - 
Partie A - Politique de planification des 
programmes. 


Objectifs 

generaux 


Les codes attribues aux cours de niveau 
general elabores conformement a la presente 
section sont les suivants : TMZ1G pour la 
9 C annee, TMZ2G pour la 10 c annee. 


Les cours fondes sur la presente section doi- 

vent offrir aux eleves la possibilite : 

- d’acquerir de bonnes habitudes de travail, 
d’apprendre a evaluer de fa^on critique les 
resultats de leur travail et d’acquerir la fierte 
du travail bien fait; 

- d’apprendre a planifier et a executer les 
taches de fagon efficace et selon un ordre 
logique; 

- d’apprendre a utiliser et a regler de fagon 
sure les machines et outils divers dont on se 
sert pour la soudure oxyacetylenique et la 
soudure a l’arc; 

- d’apprendre a effectuer les soudures correcte- 
ment avec un minimum de distorsion; 


- d’apprendre a se servir avec dexterite et de 
fa<jon sure des divers outils manuels et elec- 
triques de soudure; 

- d'acquerir une connaissance elementaire de 
la metallurgie en ce qui a trait a la soudure; 

- de comprendre, par l’etude des precedes 
et des operations de soudure, les principes 
physiques de base qui sont en jeu et leur 
application aux precedes de fabrication; 

- de connaitre les possibilites d’emploi et de 
formation ulterieure qui existent dans le 
secteur de la soudure et les domaines 
connexes. 


Suggestions 
a Vintention des 
enseignants 


L’enseignant ou l’enseignante qui elabore des 
cours de niveau general peut s’inspirer des 
suggestions presentees a la section precedente 
pour les cours de niveau fondamental. Dans 
la plupart des cas, ces suggestions peuvent 
etre facilement adaptees aux cours de niveau 
general. 

Les cours de niveau general doivent offrir aux 
eleves qui comptent faire leur apprentissage 
dans le secteur de la soudure l'occasion 
d’acquerir les connaissances theoriques et 
pratiques necessaires. Les eleves devraient 
egalement acquerir les connaissances theo¬ 
riques fondamentales dans cette matiere et 
maitriser les habiletes essentielles a la pour- 
suite de leurs etudes dans ce secteur. 


Les eleves qui suivent les cours de niveau 
general doivent atteindre une certaine compe¬ 
tence dans tous les elements des unites obliga- 
toires. Ils apprendront a appliquer les regies 
de securite sur les lieux de travail, a manipuler 
des gaz inflammables et sous pression, a pre¬ 
vent les incendies et a se proteger les yeux et 
la peau contre les brulures (unite n° 1). Les 
effets de la dilatation et de la contraction du 
metal sur l’exactitude des mesures (unite n° 2) 
devraient etre examines, et la majeure partie 
de l’unite n° 12 devrait etre etudiee, particu- 
lierement en ce qui a trait aux divers effets du 
traitement thermique du metal a de hautes 
temperatures et de la presence d’impuretes 
dans les soudures. Les elements des unites 
n° 13 (Materiel de soudure), n° 14 (Rudiments 


19 







Soudure 


de la soudure a Parc) et n° 15 (Rudiments 
de la soudure oxyacetylenique) devraient quant 
a eux etre traites de telle sorte que les eleves 
en acquierent une connaissance theorique et 
pratique solide. Les eleves qui suivent ce cours 
devraient etre mis au courant des conditions 
qui regissent l’apprentissage dans les divers 
domaines de la soudure, des demarches a faire 
pour entrer en apprentissage, des possibilites 
d’emploi dans leur region et des programmes 
d’enseignement postsecondaire dans ce 
domaine. 

Les cours d’interet general devraient donner 
une vue d’ensemble de la matiere et accorder 
une place moins importante a Lacquisition 
d’habiletes. Lors de l’etude de l’unite n° 12, 
une importance speciale devrait etre accordee 
aux changements moleculaires qui se produi- 
sent lorsque le metal est soumis a des tempe¬ 
ratures elevees. En plus des unites obligatoires 
soulignees ci-dessus, ces cours devraient corn- 
porter une etude approfondie des sujets de 
Lunite n° 3 (Precedes de fabrication). Les 
eleves qui suivent ces cours devraient avoir de 
multiples occasions de realiser des objets fai- 
sant appel aux outils et au materiel de soudure 
et de se familiariser avec Lapplication des 
principes et l’utilisation des outils et du mate¬ 
riel de soudure en fabrication. Ils devraient 


aussi acquerir certaines notions de la soudure 
appliquee aux chaines de montage. 

Des travaux pratiques devraient servir de 
themes a tous les cours de soudure inspires de 
cette section. Les connaissances theoriques 
et pratiques visees par le cours peuvent etre 
acquises par les eleves au moyen de travaux 
appropries. Divers travaux peuvent servir a 
cette fin; certains feront appel a des elements 
de conception, d'autres, a la lecture de plans. 
Le choix des travaux determinera celui des 
sujets facultatifs appropries. Les travaux a 
caractere fonctionnel, que les eleves peuvent 
emporter a la maison, contribuent a stimuler 
leur enthousiasme et leur interet. Certains 
travaux pratiques devraient faire appel a la 
transformation des metaux, en raison du role 
important que la soudure joue dans cette In¬ 
dustrie. 

L’evaluation du rendement des eleves devrait 
porter dans des proportions egales sur les 
aspects theoriques et pratiques de la matiere. 
Par exemple, elle devrait non seulement tenir 
compte de 1’ aptitude des eleves a realiser un 
travail de montage, mais aussi de leur connais¬ 
sance des rudiments de la metallurgie qui 
entrent en jeu dans ce travail. 






Soudure 

• cycle superieur 

(ll e et 12 e annee) 


Les cours de soudure du cycle superieur peu- 
vent etre offerts aux niveaux fondamental et 
general. L’elaboration de ces cours restera 
fondee sur la partie destinee a la 11 c et a la 
12 c annee du programme-cadre intitule Sujets 
techniques R.P.-27, 1963. 

Le temps alloue aux cours peut varier; un 
maximum de trois cent trente heures de travail 
a l’ecole chaque annee peut etre reconnu aux 
fins de credit. Les codes attribues a ces cours 
commencent par les lettres TMZ. 


Les stages en entreprise et les experiences 
d’education cooperative fournissent aux eleves 
une excellente occasion d'approfondir leur 
connaissance theorique et pratique des possi¬ 
bility d’emploi dans l’industrie de la soudure. 
L’integration au cours de soudure d’une 
composante extrascolaire permet aux eleves 
de connaitre la fagon de travailler dans un ate¬ 
lier industriel, de collaborer avec des soudeurs 
experimentes et d’acquerir une experience 
pratique de l'equipement industriel. 




21 





< 


Fonderie 

cycle intermediate 
(9 e et 10 e annee) 


Le travail de fonderie permet de fabriquer des 
objets de fagon economique et efficace, en 
versant du metal fondu dans des cavites ou 
des moules et en le laissant se solidifier. Les 
divers precedes niis en oeuvre permettent 
l’execution de pieces de formes tres complexes 
et de dimensions imposantes. Le travail de 
fonderie peut etre lie a d'autres sujets du sec- 
teur fabrication, a la lecture de plans du sec- 
teur graphique (conception de moules) ainsi 
qu'a la menuiserie du secteur construction 
(fabrication de modeles). 

Les cours de fonderie initieront les eleves aux 
operations, aux precedes et aux techniques 
de la metallurgie (fusion et coulage, moulage) 
et aux techniques de conception (notamment 
celle de modeles facilitant le moulage) qui 
permettent la fabrication de pieces coulees a 
la forme desiree. 

Les cours de fonderie de 9 e et de 10 c annee 
peuvent etre offerts aux niveaux fondamental 


et general. On trouvera au tableau 8.1.4 le 
contenu obligatoire correspondant a chacun de 
ces niveaux et, dans les sections qui suivent, 
les objectifs generaux qui serviront a l’elabo- 
ration des cours a ces niveaux ainsi que des 
suggestions a l’intention des enseignants. 

Le temps alloue aux cours fondes sur la 
presente section variera, en fonction des exi¬ 
gences de chaque ecole, entre un minimum de 
cinquante-cinq heures sur une periode de deux 
ans et un maximum de deux cent vingt heures 
par an. Si les cours ne durent que le temps 
minimal prevu, une partie du contenu obliga¬ 
toire sera necessairement traitee de fagon su- 
perficielle. II est alors recommande 
d’approfondir les elements qui se rapportent a 
la securite, aux mesures, aux outils manuels 
et au travail a l’etabli, a la metallurgie, au 
materiel de fonderie, au moulage et au 
coulage. 



Tableau 8.1.4 
Contenu obligatoire 
des cours de 
fonderie 

cycle intermediate 
(9 e et 10 e annee) 


Unites d’etude 

Contenu obligatoire* des cours 


Niveau 

Niveau 


fondamental 

general 

1. Securite 

abcf 

abcf 

2. Mesures 

aefj 

aefj 

3. Precedes de fabrication 


ac 

5. Outils manuels et travail a l’etabli 

a 

a 

10. Meulage 

ad 

abdg 

12. Metallurgie 

cdfgi 

cdfghi 

19. Materiel de fonderie 

a 

a 

20. Moulage 

a 

ab 

21. Coulage 

a 

ab 

32. Perspectives d’emploi 

a 

ab 


*Voir les pages 35 a 42 pour une description des elements a, b, c, etc. des diverses unites. 



T? 




















Fonder ie 


wm 


mmm 





Niveau fondamental 


Les codes attribues aux cours de niveau fon¬ 
damental elabores conformement a la presente 
section sont les suivants : TMF1F pour la 
9 C annee, TMF2F pour la 10 c annee. 


Objectifs 

generaux 



Les cours fondes sur la presente section doi- 

vent offrir aux eleves la possibi 1 ite : 

- d'apprendre a travailler de fagon sure et 
avec dexterite sur les machines, les outils et 
le materiel de fonderie; 

- de connaitre les principaux travaux de fon¬ 
derie; 

- d’acquerir la confiance necessaire pour 
effectuer par eux-memes divers travaux de 
fonderie; 

- de comprendre les instructions orales et 
ecrites ainsi que la terminologie de la fon¬ 
derie; 


- d'apprendre a realiser des pieces en respec- 
tant les tolerances etablies; 

- d'acquerir une connaissance elementaire de 
la metallurgie en ce qui a trait au moulage; 

- d'apprendre a interpreter le schema d'une 
piece a couler; 

- d'apprendre a col laborer avec leurs cama- 
rades et leurs superviseurs; 

- de connaitre les possibilites d’emploi qui 
existent dans le secteur de la fonderie et dans 
les domaines connexes. 


Suggestions 
a Vintention des 
enseignants 



L'ordre et la proprete dans l'atelier contribuent 
grandement a la securite des eleves et influent 
sur leurs habitudes a cet egard. L'enseignant 
ou l’enseignante doit s'assurer que les eleves 
disposent du materiel et des vetements de 
securite necessaires et s’en servent lorsqu'ils 
travaillent. 11 est egalement tres important que 
l'atelier soit bien aere, que les poussieres 
ainsi que les gaz toxiques soient elimines et 
que l'eclairage soit approprie. 

Les cours de niveau fondamental doivent offrir 
aux eleves qui envisagent de travailler dans 
le secteur de la fonderie l'occasion d'acquerir 
les connaissances theoriques et pratiques ne¬ 
cessaires. 

Les eleves qui suivent les cours de niveau 
fondamental doivent atteindre une certaine 
competence dans tous les elements des unites 
obligatoires. Une importance particuliere 
devrait etre accordee aux regies de securite a 
respecter lors de la manipulation et du coulage 
du metal en fusion (unite n° 1), aux tolerances 
de contraction du metal (unite n" 2), aux 
outils manuels traditionnels, en plus des outils 
manuels speciaux utilises en fonderie (unite 
n" 5). Les travaux pratiques devraient etre axes 
sur Facquisition des connaissances theoriques 


et pratiques visees par les unites n° 19 (Mate¬ 
riel de fonderie), n° 20 (Moulage) et n° 21 
(Coulage). Les eleves devraient connaitre les 
possibilites d’emploi en fonderie et dans les 
secteurs connexes. On devrait aussi les sensi- 
biliser a Fimportance d’acquerir les connais¬ 
sances theoriques et pratiques necessaires pour 
travailler dans d’autres secteurs de la fabrica¬ 
tion et de la conception. 

Les cours de fonderie de niveau fondamental 
devraient comporter principalement des acti- 
vites pratiques axees sur le moulage, la fusion, 
le coulage et la metallurgie de base. La plu- 
part de ces methodes devraient faire l'objet de 
demonstrations. L’enseignant ou l’enseignante 
devrait revoir les regies de securite et s’assu- 
rer que les eleves connaissent bien les nou- 
velles methodes etudiees. 

Les sujets facultatifs devraient etre choisis en 
fonction des objectifs du cours. Les unites 
obligatoires et les unites facultatives devraient 
etre plus ou moins approfondies en fonction 
des aptitudes des eleves et des installations 
disponibles. 


23 














Fonderie 




Les methodes devaluation et de notation 
devraient etre clairement expliquees aux 
eleves. F'evaluation devrait porter davantage 
sur les travaux pratiques (par exemple, environ 
vingt-cinq pour cent pour la theorie contre 
soixante-quinze pour cent pour les travaux 
pratiques). L'enseignant ou l’enseignante 
trouvera d’autres suggestions relatives a reva¬ 
luation dans 1’introduction du present module 
ainsi qu’a la page 27 du document intitule 
Etudes technologiques - Partie A - Politique 
de planification des programmes. 

Voici quelques suggestions qui peuvent etre 
utiles aux enseignants dans l’elaboration de 
cours de fonderie : 

- L’apprentissage de la construction, de l’uti- 
lisation et de l’entretien du materiel et de 
l’outillage peut se faire par le biais de fiches 
de donnees foumies aux eleves lorsqu’ils 
utilisent le materiel a des fins precises. 
F’objectif vise dans chaque cas devrait etre 
l’utilisation appropriee de chaque outil en 
fonction du travail a accomplir. 

- Avant de fondre et de couler des metaux, il 
est prudent de faire la demonstration du 
procede a l’etude a l’aide de cire. 

- Lors de l’etude des tolerances de contrac¬ 
tion, il peut etre utile de comparer la dilata¬ 
tion de certains metaux sous l’effet de la 
chaleur a celle de l’eau. 

- L’utilisation de sable de qualite permet aux 
eleves d’etre raisonnablement assures de 

Niveau general 


reussir tous leurs moulages. A cet egard, 
l’utilisation d’un liant d’hydrocarbure pour 
le sable est tres efficace. 

- Les formes choisies pour les moulages de¬ 
vraient etre assez simples pour etre realisees 
en une seule periode. Dans les cours de 
niveau fondamental, les eleves se desinte- 
ressent facilement d’un travail qui s’etale sur 
deux ou trois periodes. 

- Les eleves devraient pouvoir faire eux- 
memes le modele qu’ils mouleront. En rea- 
lisant toutes les etapes du travail, ils 
comprendront mieux le role du modele. 

- Le cours devrait comporter au moins un 
travail faisant appel a trois ou quatre mou¬ 
lages (par exemple, la realisation d’un petit 
canon). Les travaux que les eleves peuvent 
emporter a la maison et montrer a leurs 
camarades leur procurent un sentiment de 
fierte et de satisfaction accru. Des plaques 
qui s’emboitent les unes dans les autres 
conviennent parfaitement a ce type de 
travaux. 

- L’enseignant ou l’enseignante devrait sensi- 
biliser les eleves a l’importance d’acquerir 
de bonnes habitudes de travail. Il ou elle les 
encouragera constamment dans cette voie, 
en insistant sur l’assiduite et la ponctualite. 
Le rangement et l’organisation judicieuse 

de l’atelier ainsi que l’entretien approprie du 
materiel et de l’outillage devraient egale- 
ment faire partie des objectifs vises par le 
cours. 


Objectifs 

generaux 


Les codes attribues aux cours de niveau 
general elabores conformement a la presente 
section sont les suivants : TMF1G pour la 
9 e annee, TMF2G pour la 10 e annee. 

Fes cours fondes sur la presente section doi- 
vent offrir aux eleves la possibility : 

- d’acquerir de bonnes habitudes de travail, 
d’apprendre a evaluer de fagon critique les 
resultats de leur travail et d’acquerir la fierte 
du travail bien fait; 

- de mieux se connaitre et de decouvrir leurs 
aptitudes; 


- d’apprendre a planifier et a executer les 
taches de fagon efficace et selon un ordre 
logique; 

- d’apprendre a effectuer de fagon sure 
les diverses operations de coulage et de 
moulage; 

- d’apprendre a se servir avec dexterite et 
de fagon sure des machines et outils de 
fonderie; 


24 






Fonder ie 


■■■■■ 



- d’apprendre a realiser des pieces en respec- 
tant les tolerances etablies par l’enseignant 
ou l’enseignante; 

- d’acquerir une connaissance elementaire de 
la metallurgie en ce qui a trait au moulage 
et au four de fusion; 

- de comprendre, par l’etude des precedes de 
fonderie, les principes de base qui sont en 


jeu et leur application aux precedes de fa¬ 
brication; 

- de connaitre les possibility d'emploi et de 
formation ulterieure qui existent dans le 
secteur de la fonderie et dans les domaines 
connexes. 



Suggestions 
a l y intention des 
enseignants 


L’enseignant ou l’enseignante qui elabore des 
cours de niveau general s’inspirera des sug¬ 
gestions presentees a la section precedente 
pour les cours de niveau fondamental. Dans 
la plupart des cas, ces suggestions peuvent 
etre adaptees aux cours de niveau general. 

Les eleves devraient acquerir les notions theo- 
riques fondamentales en moulage et maitriser 
les habiletes necessaires pour approfondir leurs 
connaissances en fonderie. 

Les eleves devraient acquerir les notions theo- 
riques fondamentales en moulage et maitriser 
les habiletes necessaires pour approfondir leurs 
connaissances en fonderie. 


et 21. Les eleves devraient connaitre les pos¬ 
sibility d’emploi et les programmes d’ensei- 
gnement postsecondaire offerts dans ce 
domaine. II importe de souligner que la 
connaissance de la fonderie peut etre utile 
dans bon nombre d’autres secteurs industriels. 

L’evaluation du rendement des eleves devrait 
etre fondee sur les aspects theoriques (environ 
quarante pour cent) et pratiques de la matiere 
(environ soixante pour cent). La qualite des 
moulages (soufflures et defauts divers) devrait 
aussi faire l’objet d'une evaluation, de meme 
que la connaissance des rudiments de la 
metallurgie. 


Les eleves qui suivent les cours de niveau 
general doivent atteindre une certaine compe¬ 
tence dans tous les elements des unites obliga- 
toires. Une importance particuliere devrait 
etre accordee aux regies de securite a respecter 
lors de la manipulation et du coulage du metal 
en fusion (unite n° 1), aux tolerances de 
contraction du metal (unite n° 2), au role du 
moulage a la machine et au choix des metaux 
dans la fabrication (unite n° 3) ainsi qu’aux 
outils manuels traditionnels, en plus des outils 
manuels speciaux utilises en fonderie (unite 
n° 5). Les travaux pratiques devraient etre axes 
sur l’acquisition des connaissances theoriques 
et pratiques visees par les unites n os 19, 20 


Lorsque l’eleve a termine le nombre minimal 
de travaux prevus pour les cours de niveau 
general, l’enseignant ou l’enseignante peut lui 
suggerer d’autres travaux (realisation de cen- 
driers, de chandeliers, de presse-papiers, de 
plaques diverses - murales, indicatrices, de 
signalisation, etc.) qui peuvent accroitre son 
interet et sa motivation et lui donner l’occasion 
de creer d’autres formes. 



25 






( 


Fonderie 

cycle superieur 
(ii e et 12 e annee) 


Les cours de fonderie du cycle superieur peu- 
vent etre offerts aux niveaux fondamental et 
general. L’elaboration de ces cours restera 
fondee sur la partie destinee a la 1 l e et a la 
12 e annee des programmes-cadres intitules 
Preparation de modeles et de monies, Sujets 
techniques R.P.-27, 1963 et Elements de tech 
nologie mecanique, S.27D, 1968. L’ensei- 
gnant ou l’enseignante peut aussi choisir des 
unites facultatives appropriees aux objectifs 
des cours de fonderie du cycle superieur. 


Le temps alloue aux cours peut varier; un 
maximum de trois cent trente heures de travail 
a l’ecole chaque annee peut etre reconnu aux 
fins de credit. Les codes attribues a ces cours 
commencent par les lettres TMF. 




26 




Transmission d’energie 
et commandos 

cycle intermediaire 
(9 e et 10 e annee) 


La fabrication assistee par ordinateur (FAO) 
et la conception assistee par ordinateur (CAO) 
sont en voie de revolutionner tout le secteur 
de la production. Ces precedes font non seu- 
lement appel aux techniques existantes, en 
pleine evolution, mais aussi a des techniques 
nouvelles. 

La transmission d’energie et les dispositifs de 
commande constituent un aspect important 
du processus de fabrication. Les cours offerts 
au cycle intermediaire dans cette matiere vi- 
sent a initier les eleves aux circuits de base et 
aux dispositifs de commande des systemes 
hydrauliques, pneumatiques, electromagne- 
tiques et mecaniques. I Is peuvent egalement 
leur permettre de faire diverses experiences de 
resolution de problemes, de depannage et de 
conception se rapportant a d’autres sujets 
de ce secteur. Tous les cours fondes sur cette 
section devraient attirer les eleves qui s’inte- 
ressent a l’ingenierie et a l’application de 
principes scientifiques et de techniques aux 
produits et aux precedes de fabrication. 

Les eleves qui suivent ces cours devraient 
connaitre les programmes offerts au niveau 
postsecondaire dans les colleges d'arts appli¬ 
ques et de technologie, preparant aux metiers 
de technicien et de technologiste en energie 
hydraulique et dans d’autres secteurs 
connexes. Les eleves doivent avoir de bonnes 


connaissances en mathematiques, en sciences 
et en frangais pour reussir dans cette voie. 

Les cours sur la transmission d’energie et les 
commandes comportent des applications pra¬ 
tiques variees qui peuvent permettre aux eleves 
de consolider leurs connaissances dans ces 
matieres. 

Les cours de 9 e et de 10 e annee sur la trans¬ 
mission d’energie et les commandes peuvent 
etre offerts aux niveaux general et avance. 

On trouvera au tableau 8.1.5 le contenu obli- 
gatoire correspondant a chacun de ces niveaux 
et, dans les sections qui suivent, les objectifs 
generaux qui serviront a l’elaboration des 
cours a ces niveaux ainsi que des suggestions 
a 1’intention des enseignants. 

Le temps alloue aux cours fondes sur la 
presente section variera, en fonction des exi¬ 
gences de chaque ecole, entre un minimum de 
cinquante-cinq heures sur une periode de deux 
ans et un maximum de deux cent vingt heures 
par an. Si les cours ne durent que le temps 
minimal prevu, une partie du contenu obliga- 
toire sera necessairement traitee de fagon su- 
perficielle. 11 est alors recommande 
d'approfondir les elements qui se rapportent a 
la securite, aux mesures, a l’hydraulique, a 
la pneumatique et a l’appareillage. 


Tableau 8.1.5 

Unites d’etude 

Contenu obligatoire* des cours 

Contenu obligatoire 
des cours sur la 



Niveau 

general 

Niveau 

avance 

transmission 

1 . 

Securite 

abcdg 

abcdg 

d y energie et les 

2. 

Mesures 

acgh 

acgh 

commandes 

3. 

Precedes de fabrication 

be 

be 

cycle intermediaire 
(9 e et 10 e annee) 

5. 

Outils manuels et travail a l’etabli 

abc 

abc 

12. 

Metallurgie 

bgh 

aedgh 


13. Materiel de soudure 

a 

14. Rudiments de la soudure a Pare 

a 

15. Rudiments de la soudure oxyacetylenique 

a 


27 





















Transmission d’energie et commandes 



Unites d’etude 

Contenu obligatoire* des cours 

Niveau Niveau 

general avance 

22. Hydraulique 

a 

ab 

23. Pneumatique 

a 

ab 

24. Appareillage 

a 

ab 

32. Perspectives d’emploi 

ab 

abc 

33. Informatique et principes d’interface 


a 

34. Transmission d’energie - mecanique 


a 


*Voir les pages 35 a 42 pour une description des elements a, b, c, etc. des diverses unites. 


Niveau general 


Objectifs 

generaux 


Suggestions 
a Vintention des 
enseignants 


Les codes attribues aux cours de niveau ge¬ 
neral elabores conformement a la presente 
section sont les suivants : TMC1G pour la 
9 e annee, TMC2G pour la 10 e annee. 

Les cours fondes sur la presente section doi- 
vent offrir aux eleves la possibility : 

- d’apprendre a collaborer avec leurs cama- 
rades et leurs superviseurs; 

- d’acquerir la confiance necessaire pour 
effectuer par eux-memes des travaux; 

- d’apprendre a evaluer leur travail de fagon 
critique et a effectuer les changements ne- 
cessaires, le cas echeant; 

- d’apprendre a travailler de fagon sure sur 
des circuits sous pression; 

- d’acquerir des notions generates sur le role 
et les principes de fonctionnement des divers 
organes des circuits hydrauliques et pneu- 
matiques ainsi que des organes et dispositifs 
de commande des machines; 


c 

- d’apprendre a se servir avec dexterite et de 
fagon sure des divers outils manuels et 
d’etabli utilises pour l'installation, l’entretien 
et la reparation des systemes de transmis¬ 
sion et de commande; 

- de comprendre les principes physiques et les 
techniques (mecanique, proprietes des mate- 
riaux, circuits electriques et electroniques) 
qui s’appliquent aux instruments des sys¬ 
temes de transmission et de commande; 

- de comprendre les applications des systemes 
de transmission et de commande aux pre¬ 
cedes de fabrication; 

- de se renseigner sur les possibilites d’emploi 
et de formation ulterieure qui existent dans 
les divers secteurs connexes de la transmis¬ 
sion d’energie et des commandes. 


Les sujets facultatifs devraient etre choisis en 
fonction des experiences pratiques et des 
objectifs prevus pour les cours fondes sur 
cette section. Deux sujets mentionnes dans 
les objectifs generaux ne sont pas inclus 
dans la matiere obligatoire : la mecanique et 
l’electricite/electronique. A cet egard, l’en- 
seignant ou l'enseignante peut choisir dans 
le secteur electricite des sujets facultatifs tels 


que les circuits en serie et en parallele ainsi 
que l’electromagnetisme appliques aux sys¬ 
temes de commande electrique, lesquels peu- 
vent faciliter la comprehension de certaines 
applications particulieres. 

Des sujets de mecanique etroitement lies aux 
experiences pratiques du cours peuvent etre 
choisis dans l’unite n° 31 a la fin du present 



28 














Transmission d’energie et commandes 


document. Les unites obligatoires et les unites 
facultatives devraient etre plus ou moins ap- 
profondies en fonction des aptitudes des 
eleves, du type de cours offert et des installa¬ 
tions disponibles. 

Les eleves qui suivent ces cours en vue de 
devenir apprentis mecaniciens-monteurs ou 
mecaniciens d’entretien devraient avoir la 
possibility d’acquerir les connaissances theori- 
ques et pratiques qui leur permettront de 
poursuivre leur formation. La priorite doit etre 
accordee aux regies de securite a respecter sur 
les lieux de travail et lors de la reparation 
des machines (unite n° 1). Les eleves doivent 
acquerir les aptitudes necessaires pour effec- 
tuer des mesures precises et les calculs 
connexes faisant appel a differentes quantites 
selon les machines ou les systemes (unite 
n° 2). Ces cours devraient aussi leur permettre 
d'acquerir une bonne connaissance des pre¬ 
cedes d’assemblage et de l’utilisation des 
divers dispositifs de commande des circuits 
(unite n° 3), de la metallurgie (unite n° 12) 
ainsi qu’une competence suffisante dans le 
choix et Lutilisation des divers outils 
(unite n° 5). De faqon ideale, les eleves qui 
ont 1’intention d’entrer en apprentissage 
dans ces domaines devraient aussi acquerir 
des connaissances pratiques en mecanique 
d’ajustage ainsi qu’en soudure. Le profil de 
formation du metier de mecanicien-monteur, 
disponible dans le cadre du programme 
Liaison, peut aider les enseignants lors de 
Elaboration des cours. On peut se rensei- 
gner sur ce programme aupres des directeurs 
des bureaux regionaux du ministere de 
l'Education. 

Les eleves qui suivent un cours fonde sur la 
presente section dans le but de poursuivre des 
etudes postsecondaires devraient pouvoir ac¬ 
querir une vue d’ensemble de la matiere sans 
que Lon insiste sur l’acquisition des aptitudes 
pratiques. 

Certains eleves peuvent s'interesser davantage 
a l’energie hydraulique, d’autres a l’appareil- 
lage, d’autres enfin a la technologie de la 
mecanique ou a l'ingenierie. Tous devraient 
pouvoir acquerir une connaissance generale 
des precedes de fabrication et de la conception 
technique de la transmission d’energie et des 


dispositifs de commande des machines. Les 
eleves devraient avoir de multiples occasions 
de concevoir et de mener a bien des travaux 
dans leurs principaux domaines d’interet. Ces 
travaux pratiques peuvent prendre deux 
formes : la resolution de problemes par 1 ’ela¬ 
boration de modeles ou de circuits et la repa¬ 
ration de materiel comportant divers circuits. 
Les eleves devraient consacrer une part im- 
portante de leur temps a ces travaux. 

Les cours de 9 e annee devraient etre de nature 
exploratoire. Les eleves devraient avoir acces a 
divers composantes et circuits de fagon a 
pouvoir monter differents types de circuits et 
de systemes. Ils devraient aussi travailler sur 
des pieces comportant une variete de circuits. 
L’inspection du materiel hydraulique, pneu- 
matique ou electronique disponible dans 
d’autres ateliers de l’ecole ou dans des eta- 
blissements industriels de la region peut 
constituer une autre source d’information 
enrichissante. 

Les regies de securite speciales s’appliquant a 
certains materiaux, machines, methodes ou 
situations qui presentent un danger devraient 
etre expliquees au fur et a mesure que des 
problemes se posent. Les regies generates de 
securite a l’atelier et la responsabilite de 
chaque eleve a cet egard devraient etre bien 
expliquees au debut du cours, et Ton devrait 
veiller a ce que ces regies soient scrupuleuse- 
ment respectees. 

L’evaluation du rendement des eleves variera 
selon le type de cours et sera fondee sur les 
objectifs du cours. Si les eleves comptent 
poursuivre leur formation dans un etablisse- 
ment d’enseignement postsecondaire, revalua¬ 
tion devrait etre axee sur l’habilete et la 
creativite dans la resolution de problemes. 

Tout en etant importantes, les connaissances 
theoriques ne doivent pas constituer l’objet 
principal de 1’evaluation. Dans le cas des 
eleves qui entrent immediatement sur le 
marche du travail, 1’evaluation devrait porter 
dans des proportions egales sur les aspects 
theoriques et pratiques du cours. L’aptitude 
des eleves a travailler en equipe devrait 
constituer un objectif de tous les cours fondes 
sur cette section ainsi qu’un critere d’evalua- 
tion. L’enseignant ou l’enseignante trouvera 


29 





Transmission d’energie et commandes 


d’autres suggestions relatives a 1’evaluation 
dans 1’ introduction du present module ainsi 
qu'a la page 27 du document intitule Etudes 


technologiques - Partie A - Politique de pla- 
nification des programmes. 


Niveau avarice 


Les codes attribues aux cours de niveau avance 
elabores conformement a la presente section 
sont les suivants : TMC1A pour la 9 C annee, 
TMC2A pour la 10 c annee. 


Objectifs 

generaux 


Les cours fondes sur la presente section doi- 

vent offrir aux eleves la possibility : 

- d'acquerir de bonnes habitudes de travail, 
d’apprendre a evaluer de fagon critique les 
resultats de leur travail et d’acquerir la fierte 
du travail bien fait; 

- d’apprendre a planifier et a executer les 
taches de fagon efficace et selon un ordre 
logique; 

- de mieux se connaitre et de decouvrir leurs 
aptitudes; 

- de comprendre les rudiments de la meca- 
nique des fluides en ce qui a trait aux sys¬ 
temes statiques et dynamiques; 

- de comprendre les principes de base des 
systemes hydrauliques et pneumatiques, no- 
tamment en ce qui a trait a la fabrication 

et aux installations mobiles; 

- d'apprendre a manipuler de faqon sure des 
liquides sous pression elevee et des systemes 
pneumatiques a basse pression; 

- d’apprendre a utiliser de fagon appropriee 
les principaux outils manuels et d'etabli 


utilises pour l’installation, l'entretien et la 
verification des systemes hyrauliques et 
de leurs pieces; 

- de se familiariser avec la terminologie de 
l’hydraulique; 

- de connaitre les symboles hydrauliques et 
leur utilisation, en s’initiant a l’interpreta- 
tion, a la mise au point et a l’entretien 
de systemes simples; 

- de comprendre les principes physiques et la 
technologie (circuits electriques et electro- 
niques, mecanique, materiaux, logique in- 
formatique, techniques simples d’interface, 
systemes a trois bus) qui s’appliquent aux 
systemes de transmission et de commande; 

- de s’initier a la fabrication assistee par ordi- 
nateur, notamment aux applications indus- 
trielles de la robotique; 

- de connaitre l’utilisation du theodolite pour 
1’installation et le montage des machines; 

- de connaitre la formation requise pour tra- 
vailler dans les secteurs de la fabrication, de 
la technologie ainsi que du genie et plus 
particulierement les programmes de forma¬ 
tion de niveaux collegial et universitaire. 


Suggestions 
a Vintention des 
enseignants 


II importe d’inclure dans ces cours une initia¬ 
tion de base a certains sujets tels que les 
circuits en serie et en parallele, la logique et 
les circuits logiques, l'algebre de Boole et 
les circuits integres. L’electromagnetisme, les 
solenoides et les relais (ces sujets peuvent 
etre tires du secteur electricite) devraient ega- 
lement etre presentes. La mecanique peut 
etre etudiee a partir de divers elements de 
l’unite n” 31 qui figure a la fin du present 
document. La matiere des unites obligatoires 
et des unites facultatives devrait etre plus 
ou moins approfondie en fonction des aptitudes 


des eleves, des objectifs du cours, des instal¬ 
lations et du materiel disponibles. En raison 
de son caractere multidisciplinaire, la matiere 
de ces cours peut facilement etre presentee 
par plusieurs enseignants. 

Les eleves qui suivent les cours fondes sur 
cette section devraient posseder des aptitudes 
en mathematiques et s’interesser aux sciences. 
Les cours offerts a ce niveau sont destines 
aux eleves qui comptent poursuivre leurs 
etudes dans un college ou a l’universite. L’en- 
seignant ou l’enseignante insistera davantage 


30 













Transmission d’energie et commandes 




sur l’explication des causes plutot que sur 
les procedes. Ces cours devraient egalement 
permettre aux eleves d'acquerir une certaine 
connaissance de l'histoire et de 1’evolution de 
la technologie et du genie dans le secteur de 
la fabrication. 

II importe d’insister sur la securite tant dans 
les elements mecaniques que dans les elements 
electriques du cours. II convient de ne pas 
oublier a cet egard les problemes particuliers 
que posent les liquides et les gaz sous pres- 
sion. 

Les principes hydrauliques peuvent etre etudies 
a l'aide d’un systeme de levage hydraulique, 
permettant d’expliquer les notions de force, de 
pression, de surface, d'utilite mecanique et 
d'efficacite. Ce systeme permet egalement de 
verifier facilement les calculs mathematiques. 
Un circuit hydraulique simple faisant appel 
a un cylindre, a une vanne-guide, a une sou- 
pape de surete et a un fluide peut permettre 
d'illustrer les notions de regulation, de vitesse, 
de pression, de volume et de force de travail. 
On peut proceder de la meme fagon dans le 
domaine de la pneumatique. 

L’etude des materiaux doit porter sur la resis¬ 
tance a la charge et a I’allongement, l'elonga- 
tion, l’elasticite et la loi de Hooke. Les eleves 
peuvent etudier les applications et la force 
de divers types de metaux. Un essai de charge 
sur une piece tournee peut etre compare aux 
valeurs theoriques calculees mathematique- 
ment par les eleves. 


La regulation des systemes hydrauliques se 
fait generalement par le biais de soupapes re- 
gulatrices de pression, de vannes-guides et 
de soupapes de regulation de debit. On peut 
illustrer l’application des principes des circuits 
automatiques en utilisant des disjoncteurs de 
securite a la fin de la course du cylindre. On 
peut ajouter au systeme une minuterie pour 
illustrer les commandes automatiques elec¬ 
triques et un pressostat pour enregistrer le 
mouvement. 

Les eleves peuvent etre inities aux applications 
de l'informatique en fabrication a l'aide d’ele- 
ments logiques, de portes et de tables de 
verite. Les systemes binaire et hexadecimal 
devrait etre expiiques pour illustrer la logique 
des machines. 

On peut recourir a un systeme d’engrenages 
simple pour illustrer les rapports de vitesse et 
de couple et montrer comment ils dependent 
de la taille des pieces hydrauliques du systeme 
mecanique. 

Ce cours doit mettre l’accent sur l’analyse, la 
recherche et la conception. Les parties theo¬ 
riques et pratiques du cours doivent se renfor- 
cer mutuellement. 



31 





Transmission d'energie et 
comniandes * 

cycle superieur 
(IT et 12 e annee) 


Les cours du cycle superieur sur la transmis¬ 
sion d'energie et les comniandes peuvent 
etre offerts aux niveaux general et avance. 
Quatre types de cours peuvent etre dispenses : 
les trois premiers peuvent porter sur une 
matiere distincte (hydraulique et pneumatique, 
appareillage, principes de technologie); le 
quatrieme (sous le titre general transmission 
d’energie et commandes») peut regrouper 
une ou plusieurs de ces trois matieres. L’ela- 
boration de ces cours restera fondee sur le 
programme-cadre intitule Industrial Physics, 
S.27C (11-12), 1967. Le temps alloue aux 
cours peut varier; un maximum de trois cent 
trente heures de travail a l’ecole chaque annee 
peut etre reconnu aux fins de credit. 

Les cours d'hydraulique et de pneumatique 
initient les eleves aux aspects theoriques, au 
materiel et a la conception des systemes hy- 
drauliques et des systemes de commande. 

Ils leur permettent egalement de comprendre 
les principes physiques se rapportant aux dis- 
positifs electroniques et electriques generale- 
ment utilises dans ces circuits. Les codes 
attribues aux cours d'hydraulique et de pneu¬ 
matique commencent par les lettres TMH. 

Les cours d'appareillage initient les eleves 
aux rudiments de la regulation des precedes 
industriels. Ils portent principalement sur la 
detection, la mesure, la transmission, l’analyse 
et la regulation de la pression, du niveau, du 
debit, de la distance et de la temperature 
dans les divers precedes et systemes d’exploi- 
tation. Les applications variees prevues pour 


le cours favorisent 1'etude des principes cou- 
rants de chaleur, d’ecoulement, de mecanique 
et d’electricite, plutot que celle des caracteris- 
tiques de conception du materiel utilise. Les 
codes attribues a ces cours commencent par les 
lettres TMI. 


Les cours sur les principes de technologie 
initieront les eleves aux principes techniques 
qui regissent le fonctionnement des dispositifs 
des divers systemes techniques. Les eleves 
etudieront les notions physiques et les prin¬ 
cipes de force, de travail, de puissance, de 
vitesse, de quantite, de mouvement, de 
resistance, d’energie, de transformation de la 
force, de conversion de l’energie, de trans- 
ducteur, de vibration, de constantes de temps 
et de radiations, dans les systemes mecani- 
ques, thermiques, electriques et fluides utilises 
pour diverses techniques et dans divers 
metiers. Les codes attribues a ces cours com¬ 
mencent par les lettres TMP. 



L’elaboration des cours transmission d'ener¬ 
gie et commandes» peut viser a renforcer les 
themes regroupant la matiere definie ci-dessus 
pour les trois domaines specialises de 1 'hy¬ 
draulique et de la pneumatique, de l’appareil- 
lage et des principes de technologie. Les 
codes attribues aux cours transmission 
d'energie et commandes» commencent par 
les lettres TMC. 



32 





Contenu des corns du 
secteur fabrication 


Tableau 8.1.6 

Tableau synoptique des unites 
d’etude et du contenu obligatoire* 
des cours du secteur fabrication 

Unites d’etude 

Mecanique d’ajustage 

9' et 10 e annee 

Tolerie 
9' et 10' 

annee 

Soudure 
9' et 10' 

annee 

Fonderie 
9' et 10' 

annee 

Transmission de 
puissance et 
commandes 

9' et 10' annee 


Niveau 

fond. 

Niveau 

general 

Niveau 

avance 

Niveau 

fond. 

Niveaux 
gen. etav. 

Niveau 

fond. 

Niveau 

general 

Niveau 

fond. 

Niveau 

general 

Niveau 

general 

Niveau 

avance 

1. Securite 

be 

abeg 

abcefg 

abeg 

abeg 

abedeg 

abedeg 

abef 

abef 

abedg 

abedg 

2. Mesures 

abem 

abem 

abegmn 

adn 

aden 

ahik 

abedhijk 

acfj 

acfj 

aegh 

aegh 

3. Precedes de fabrication 

d 

d 

bd 

d 

ad 

d 

ad 


ac 

be 

be 

4. Traces 

ac 

ac 

abed 

d 

d 

c 

c 





5. Outils manuels et travail a 
Fetabli 

abc 

abc 

abc 

acd 

acd 

ac 

ac 

a 

a 

abc 

abc 

6. Precedes de toumage 

a 

ab 

ab 









7. Scies electriques 

ab 

a 

a 









8. Perceuses 

ab 

ab 

ab 

a 

a 







9. Etau-limeur 

10. Meulage 

abdg 

abedg 

abedfg 

d 

bd 

adfg 

adfg 

ad 

abdg 



1 1. Fraiseuses 

a 

ab 

abc 









12. Metallurgie 

a 

aci 

achi 

b 

bch 

cgi 

edghi 

cdfgi 

cdfghi 

bgh 

aedgh 

13. Materiel de soudure 






ab 

ab 




a 

14. Rudiments de la soudure a Fare 






ab 

ab 




a 

15. Rudiments de la soudure 
oxyacetylenique 

a 

a 

a 



ab 

abc 




a 

16. Decoupage, profilage et 
assemblage 




a 

ab 







17. Formage et agrafage 




a 

a 







18. Fabrication de tolerie 




a 

ab 







19. Materiel de fonderie 








a 

a 



20. Moulage 








a 

ab 



21. Coulage 








a 

ab 



22. Hydraulique 










a 

ab 

23. Pneumatique 










a 

ab 

24. Appareillage 










a 

ab 

25. Omementation de metal 






a 

ab 






26. Levage et amarrage 


33 




































Contenu des cours du secteur fabrication 



Unites d'etude 

Mecaniq 
9 C et 10' 

ue d’ajustage 
annee 

Tolerie 
9' et 10' 

annee 

Soudure 
9' et 10' 

annee 

Fonderie 
9' et 10' 

annee 

Transmission de 
puissance et 
commandes 

9' et 10' annee 


Niveau 

fond. 

Niveau 

general 

Niveau 

avarice 

Niveau 

fond. 

Niveaux 
gen. et av. 

Niveau 

fond. 

Niveau 

general 

Niveau 

fond. 

Niveau 

general 

Niveau Niveau 
general avance 

27. Plastiques 

28. Moulage, formage et laminage 
du plastique 

29. Liaison des plastiques 







a 




30. Controle de la qualite 



abc 



ac 

abc 




31. Mecanique 

32. Perspectives d’emploi 

a 

ab 

abc 

a 

ab 

a 

ab 

a 

ab 

ab abc 

33. Informatique et principes 
d’interface 










a 

34. Transmission d’energie - 
mecanique 










a 

35. Machines a commande 
numerique 


*Voir les pages 35 a 42 pour une description des elements a, b, c. etc. des diverses unites. 




34 





















Contenu des cours du secteur fabrication 



Description des j. securite 

unites d y etude 


2. Mesures 



a) prevention des accidents a l'atelier, dan¬ 
gers des gaz et des vapeurs, premiers soins 

b) regies de securite pour 1 'utilisation des 
machines, des outils et des materiaux 

c) prevention des incendies et evacuation; 
securite personnels (vetements, lunettes 
de securite, bijoux, cheveux); rangement 
de l'atelier 

d) prevention des accidents sur les lieux de 
travail 

e) dangers de la soudure, types de gaz et 
mesures de securite, toxicite des gaz 

f) marche a suivre pour signaler les accidents 

g) extincteurs 

h) liquides inflammables, precautions a pren¬ 
dre lors de l’utilisation des acides et autres 
produits chimiques 

a) instruments de mesure (types, utilisation et 
entretien); regies metalliques 

b) micrometres, mesure des diametres ex- 
ternes a l'aide de compas hermaphrodites 

c) systemes metrique et imperial 

d) calcul des longueurs et des diametres, 
utilisation des compas 

e) figures geometriques, utilisation des jauges 
d’epaisseur 

f) mesure des diametres internes et externes 
a l’aide de compas hermaphrodites 

g) mesure des diametres externes a l'aide de 
verniers, de compas hermaphrodites et 
de micrometres; mesure des diametres in¬ 
ternes a l’aide de compas hermaphrodites, 
de verniers, de jauges telescopiques et 

de micrometres; instruments pour la me¬ 
sure de la pression, de l'ecoulement, de la 
vitesse et du volume 

h) mesure de la temperature 

i) dilatation et contraction 

j) facteurs de contraction 

k) tolerances et ajustement 

l) theodolite 

m) utilisation des micrometres 

n) tolerances 






Contenu des cours du secteur fabrication 



3. Procedes de fabrication 


a) historique et evolution des divers secteurs 
de la fabrication; terminologie 

b) historique et evolution des divers secteurs 
de la fabrication et de 1’ingenierie; types 

et utilisation industrielle de la transmission 
de puissance et des commandes; informa- 
tique [conception assistee par ordinateur 
(CAO) et fabrication assistee par ordinateur 
(FAO)]; robotique 

c) role des divers metiers dans la fabrication 
des produits; systemes et methodes de 
production et de montage 

d) apprentissage; syndicats 


4. Traces 


5. Outils manuels et travail a l’etabli 


a) traces de base, preparation des surfaces 
pour le trace, emplacement et trace des 
trous et des lignes sur des surfaces planes, 
trace des lignes de centre sur des objets 
cylindriques ou utilisation des equerres a 
combinaison 

b) utilisation des compas hermaphrodites, des 
equerres a combinaison, des regies, des 
blocs en V, des equerres de montage, des 
trusquins et des marbres; methodes de 
trace simple et geometrique, realisation 
d’un modele; triangulation 

c) traces de base, lecture de plans (symboles 
de soudure) 

d) traces de base et utilisation des pointes a 
tracer et des pointeaux de tragage, ellipso- 
graphe, tolerances, plans orthogonaux 



a) outils de tragage; dispositifs de retenue; 
outils de coupe, de formage et de fixation 

b) tarauds, filieres et filetage 

c) types et fonctions des diverses attaches 
(vis, rivets, etc.) 

d) utilisation des appuis, fers a souder et 
soudure 


6. Procedes de tournage 


a) fonctionnement du tour et regies de secu¬ 
rity choix et reglage de la vitesse et de 
l’avance; utilisation des colliers gradues; 
pergage du trou de centre; surfagage; tour¬ 
nage cylindrique, a epaulement et conique; 
rainurage; moletage; limage et polissage; 
chanfreinage et machinage d’un rayon 

b) fonction et utilisation des divers acces- 
soires, alesage, filetage 



36 









Contenu des cours du secteur fabrication 





7. Scies electriques 


8. Perceuses 


9. Etau-limeur 


10. Meulage 


11. Fraiseuses 


a) utilisation et entretien des divers types de 
scies, securite, sciage, sciage de formes 
irregulieres, fluides de coupe 

b) choix des lames 

a) fonctionnement et entretien; securite; vi- 
tesse et avance; dispositifs de serrage; 
types, choix et utilisation des meches heli- 
coidales; pergage selon les dimensions et 
les traces 

b) profondeur de per^age, fraisage, cham- 
brage, per^age de pieces cylindriques, uti¬ 
lisation des gabarits et accessoires, lamage, 
alesage, fluides de coupe 

a) types, dimensions et fonctionnement; re- 
glage de la longueur de la course, de la 
vitesse et de l’avance; rabotage de surfaces 
planes, de surfaces verticales, et de pieces 
rectangulaires (Remarque : cette matiere 
ne devrait pas etre trop approfondie, l’etau- 
limeur etant generalement remplace dans 
l’industrie par des fraiseuses verticales.) 

a) fonctionnement des meules d'etabli et sur 
socle 

b) meulage sans appui 

c) types, dimensions et fonctionnement des 
rectifieuses 

d) entretien et utilisation des rectifieuses en 
toute securite 

e) table magnetique, rectifiage de surfaces et 
rectifiage parallele 

f) types et dimensions des meules d’etabli et 
sur socle 

g) reglage des butees de guidage et des ecrans 
protecteurs 

a) fonctionnement et regies de securite, types 
de fraiseuses, dispositifs de montage des 
pieces, reglage de la vitesse et de l’avance, 
fraisage de surfaces planes et de pieces 
rectangulaires, fraisage horizontal et verti¬ 
cal, utilisation des colliers gradues 

b) dimensions et entretien des fraiseuses 

c) fraisage de surfaces laterales et fraisage en 
bout, remplacement des fraises et des 
arbres, appareils diviseurs, fraisage 
conventionnel et en avalant 


37 











Contenu des cours du secteur fabrication 



12. Metallurgie 


13. Materiel de soudure 


14. Rudiments de la soudure a Pare 


a) types de metaux; trempe, carbonisation et 
revenu; principales formes des metaux; 
essai par etincelle 

b) classification SAE des toles, resistance a 
la corrosion 

c) proprietes physiques des divers metaux 
ferreux et non ferreux 

d) resistance a la charge et a l'allongement, 
surface, tension, compression, module 
d'elasticite, cisaillement 

e) alliages, normalisation 

f) distorsion et contraction, principales 
formes des metaux 

g) classification SAE de l’acier et du fer 

h) fabrication de l'acier et du fer 

i) fonctionnement de la forge et du four et 
regies de securite 


a) ventilation requise, lunettes de securite, 
vetements de protection, regulateurs de 
pression, postes de soudure a Parc, postes 
de soudure par points, porte-electrodes 

et cables 

b) cylindres, chalumeaux, systemes de distri¬ 
bution, vannes antiretour, types de gaz 

et production 



a) circuits de soudure et sources d’energie, 
reglage du courant et de la polarite, sou¬ 
dure par points, soudure par resistance 

b) formation du cordon (longueur de Parc, 
angle, distance et vitesse de deplacement 
des electrodes); defauts de soudure; amor- 
gage et desamorgage de Parc; cordon de 
soudure; formation des joints (joints en 
bout, a recouvrement, en coin et en T); 
preparation, application et soudure de 
chaque type de joints; verification de la 
soudure, defauts de soudure; essais simples 
de resistance; electrodes et baguettes d’ap- 
port (types et utilisation des electrodes et 
baguettes d’apport pour la soudure et le 
brasage de l’acier doux et des autres 
metaux) 


i 







Contenu des cours du secteur fabrication 


£'■ . .. 


■■1 


15. Rudiments de la soudure 
oxyacetylenique 


16. Decoupage, profilage et assemblage 


17. Formage et agrafage 



18. Fabrication de tolerie 


19. Materiel de fonderie 


20. Moulage 


a) reglage des manodetendeurs et des chalu- 
meaux, types de flammes, retours de 
damme, choix des bees 

b) fusion avec et sans baguette d’apport, 
soudobrasage, oxycoupage a la main et a 
la machine (dispositifs de coupe au chalu- 
meau), choix des bees, coupe circulaire, 
pergage, coupe droite et en biseau, defauts 
de coupe 

c) calcul, traces et tolerances 

a) types et utilisation des cisailles, des 
plieuses de bords, des plieuses manuelles, 
des plieuses a boites et des rouleaux a 
cintrer; coupe; profilage, pliage, cintrage 

b) poingonnage et encochage 

a) utilisation et entretien des agrafeuses, des 
toumeuses, des bordeuses et des 
toumeuses speciales; realisation et fonc- 
tions des divers types d’agrafes 

a) trace et fabrication de pieces rectangulaires 
a partir d'une arete ou d’une ligne 

b) fabrication a partir d'une ligne de centre 
de pieces coniques, plates et rectangulaires 

c) fabrication parallele de pieces cylindriques 
et de sections 

d) fabrication radiale de pieces coniques et 
de sections 

e) fabrication par triangulation 

f) tolerance des joints et methodes de 
montage 

g) utilisation des aretes, des lignes et des 
points pour assurer la precision 

a) types et liaison des sables de fonderie; 
moulage; modeles, types et couleurs; chas¬ 
sis de moulage; outillage de fonderie 

a) methodes de moulage, chassis superieur et 
inferieur; sources de gaz et aeration du 
moule; types de moulage (d’etabli, sur 
socle et a la machine); confection des 
noyaux 

b) preparation du sable (melange et Hants), 
durcissements, enduits et cuisson des 
noyaux 



39 










Contenu des cours du secteur fabrication 


21. Coulage 

a) types de fours et utilisation; alliages; tem¬ 
peratures de fusion et de coulage; utilisa¬ 
tion des pyrometres en toute securite; 
materiel de protection; nettoyage et finition 
des pieces (enlevement des frettes, limage 
et polissage, nettoyage commercial, en- 
duits protecteurs) 

b) dessablage au tonneau, decapage au sable, 
inspection 

c) initiation aux autres methodes de coulage 
(moulage sous pression, en coquille, en 
carapace, a la cire perdue, coulage 
centrifuge) 

22. Hydraulique 

a) caracteristiques et fonction des systemes 
hydrauliques, circuits simples, fonction des 
composantes, role dans la production et 

la regulation 

b) principes de base (loi de Pascal, force, 
pression, surface); fluides liquides et 
gazeux 

c) symboles 

23. Pneumatique 

a) caracteristiques et fonction des systemes 
pneumatiques, circuits simples, fonction 
des composantes, role dans la production 
et la regulation 

b) principes de base (loi de Boyle, loi de 
Charles); systemes simples; symboles 

c) proprietes de Pair 

24. Appareillage 

a) types et caracteristiques, types de mouve- 
ments, fonction des composantes, role 
dans la production et la regulation 

b) commandes informatiques, commandes de 
bout en bout 

25. Ornementation de metal 

a) types, formes et utilisation; mise en forme 
et fixation; finition et enduits 

b) rudiments de la conception et montages 
divers 

26. Levage et amarrage 

a) types de materiel de levage et d’elingues, 
fonction; methodes d’amarrage; methodes 
de mise a niveau et d’equilibrage 

27. Plastiques 

a) types et fonction; matieres thermodurcis- 
sables et thermoplastiques; polymerisation; 
utilisation des plastifiants, des pigments, 
des solvants, des lubrifiants, des produits 
d’apport et des stabilisants 











Contenu des cours du secteur fabrication 





28. Moulage, formage et laminage du 
plastique 

a) types de moulage et applications, confec¬ 
tion des moules, formage et cintrage, ex¬ 
trusion, methodes de laminage et 
applications, methodes de fabrication 

29. Liaison des plastiques 

a) materiaux de liaison et utilisation; tech¬ 
niques de liaison par cohesion et par adhe¬ 
sion, utilisations 


30. Controle de la qualite a) fonctions du controle de la qualite 

b) effets des variations de temperature et de 
la pression sur les dimensions des pieces 
lors du mesurage, importance des tole¬ 
rances dans la production de pieces, prin- 
cipe d’interchangeabilite (limites et 
ajustements), importance du fini de la 
surface des pieces 

c) essais destructeurs et non destructeurs; 
utilisation des teintures, des radiographies 
et des comparateurs 


31. Mecanique a) forces; tension, compression, cisaillement, 

action et reaction; energie, travail et puis¬ 
sance; types de frottement et facteurs de¬ 
terminant le frottement et la lubrification; 
avantages mecaniques du levier, de l’es- 
sieu, de la poulie, de l’engrenage, de la vis 
et du plan incline. 

nature du travail, emplois et metiers 
connexes, remuneration et conditions 
d’emploi, droits et devoirs des employeurs 
et employes, entreprises et organismes 
locaux, syndicats, formation ulterieure 
(apprentissage) 
etudes postsecondaires 
associations professionnelles 


32. Perspectives d’emploi 


a) 


b) 

c) 


33. Informatique et principes d’interface a) systemes informatiques de base a trois 

bus, fonctions de chaque section; fonctions 
de la memoire a acces selectif (RAM) et 
de la memoire morte (ROM); commande 
informatique d'un systeme hydraulique 
en robotique ou d’un autre systeme 
automatise 



41 












Contenu des cours du secteur fabrication 




34. Transmission d’energie - mecanique 

a) engrenages et boites de vitesses (principes, 
fonctions et applications; types d'engre- 
nages; rapports de vitesse et de couple; 
entree et sortie; efficacite; arbre de trans¬ 
mission); paliers et coussinets; vis-mere 

35. Machines a commande nunierique 

a) principes de base des machines a 
commande nunierique et codes 





42 









Annexe 

# Corns detudes technologiques 

(par secteurs) 


*F’asterisque designe les cours qui continueront jusqu’a nouvel ordre a s’inspirer en partie 
des programmes-cadres actuels du cycle superieur, comme la serie intitulee Elements de 
technologie et certaines descriptions de cours techniques pour la 11 e et la 12 e annee tirees du 
programme-cadre intitule Sujets techniques R.P.-27. 


Cours 


Cycle Niveaux de difficulty agrees Code 




1. Secteur 

Mecanique automobile 

Int. 

Fondamental 

General 

Avance 

TTM 

transports 

Mecanique automobile* 

Sup. 

Fondamental 

General 

Avance 

TTM 


Reparation de carrosseries 

Int. 

Fondamental 

General 


TTR 


Reparation de carrosseries* 

Sup. 

Fondamental 

General 


TTR 


Petits moteurs 

Int. 

Fondamental 

General 


TTP 


Petits moteurs* 

Sup. 

Fondamental 

General 


TTP 


Travail de station-service 

Int. 

Fondamental 



TTS 


Travail de station-service 

Sup. 

Fondamental 



TTS 


Reparation de machines 
agricoles 

Int. 

Fondamental 

General 


TTE 


Reparation de machines 
agricoles 

Sup. 

Fondamental 

General 


TTE 

2. Secteur 

Menuiserie 

Int. 

Fondamental 

General 

Avance 

TCB 

construction 

Techniques de construction* 

Sup. 

Fondamental 

General 

Avance 

TCY 


Charpenterie* 

Sup. 

Fondamental 

General 


TCC 


Menuiserie industrielle* 

Sup. 

Fondamental 

General 


TMU 


Magonnerie 

Int. 

Fondamental 

General 


TCT 


Ma^onnerie 

Sup. 

Fondamental 

General 


TCT 


Chauffage, refrigeration 
et climatisation 

Int. 

Fondamental 

General 

Avance 

TCR 


Chauffage, refrigeration 
et climatisation* 

Sup. 

Fondamental 

General 

Avance 

TCR 


Plomberie 

Int. 

Fondamental 

General 


TCP 


Plomberie* 

Sup. 

Fondamental 

General 


TCP 


Entretien des batiments 

Int. 

Fondamental 

General 


TCM 


Entretien des batiments 

Sup. 

Fondamental 

General 


TCM 


Conciergerie 

Int. 

Fondamental 



TCE 


Conciergerie 

Sup. 

Fondamental 



TCE 


Peinture et decoration 

Int. 

Fondamental 

General 


TCD 


Peinture et decoration 

Sup. 

Fondamental 

General 


TCD 


43 











Annexe 



Cours 


Cycle Niveaux de difficulty agrees Code 


3. Secteur 

Electricite appliquee 

Int. 

Fondamental 

General 

Avance 

TEA 

electrotechnique 

Technologie 
de l’electricite* 

Sup. 

Fondamental 

General 

Avance 

TEY 


Electronique 

Int. 


General 

Avance 

TEL 


Electronique* 

Sup. 


General 

Avance 

TEL 


Reparation d'appareils 
electromenagers 

Int. 

Fondamental 

General 


TER 


Reparation d’appareils 
electromenagers 

Sup. 

Fondamental 

General 


TER 


Technologie de l’ordinateur* 

Sup. 


General 

Avance 

TEO 

4. Secteur alimentation 

Boulangerie-patisserie 

Int. 

Fondamental 

General 


TNP 

et restauration 

Boulangerie-patisserie 

Sup. 

Fondamental 

General 


TNP 


Preparation commerciale des 
aliments 

Int. 

Fondamental 

General 


TNC 


Preparation commerciale des 
aliments 

Sup. 

Fondamental 

General 


TNC 


Preparation des aliments 

Int. 

Fondamental 

General 


TND 


Preparation des aliments 

Sup. 

Fondamental 

General 


TND 


Restauration 

Int. 

Fondamental 

General 


TNR 


Restauration 

Sup. 

Fondamental 

General 


TNR 

5. Secteur 

Dessin industriel 

Int. 

Fondamental 

General 

Avance 

TDI 

graphique 

Dessin d’architecture* 

Sup. 


General 

Avance 

TDA 


Dessin - electricite* 

Sup. 


General 

Avance 

TDE 


Dessin - mecanique* 

Sup. 


General 

Avance 

TDM 


Dessin industriel general* 

Sup. 

Fondamental 

General 

Avance 

TDG 


Lecture de plans 

Int. 

Fondamental 

General 

Avance 

TDP 


Lecture de plans 

Sup. 

Fondamental 

General 

Avance 

TDP 


Communications graphiques 

Int. 

Fondamental 

General 

Avance 

TGI 


Communications graphiques* 

Sup. 

Fondamental 

General 

Avance 

TGI 


Photographie 

Int. 

Fondamental 

General 

Avance 

TGP 


Photographie 

Sup. 

Fondamental 

General 

Avance 

TGP 


Arts graphiques* 

Int. 

Fondamental 

General 


TGV 


Arts graphiques* 

Sup. 

Fondamental 

General 


TGV 




44 















Annexe 



Cours Cycle Niveaux de difficulty agrees Code 



6. Secteur 

Horticulture generale 

Int. 

Fondamental 

General 

Avance 

THO 

horticulture 

Horticulture generale 

Sup. 

Fondamental 

General 

Avance 

THO 


Amenagement paysager 

Int. 

Fondamental 

General 


THA 


Amenagement paysager 

Sup. 

Fondamental 

General 


THA 


Pepinieres 

Int. 

Fondamental 

General 


THP 


Pepinieres 

Sup. 

Fondamental 

General 


THP 


Culture en serre 

Int. 

Fondamental 

General 


THS 


Culture en serre 

Sup. 

Fondamental 

General 


THS 


Composition florale 

Int. 

Fondamental 

General 


THC 


Composition florale 

Sup. 

Fondamental 

General 


THC 

7. Secteur materiaux, 

Arts industriels, 7 e et 8 e annee 

Int. 





procedes et esthetique 

Arts industriels, 9 e et 10 e annee 

Int. 

Fondamental 

General 

Avance 

TIN 

industrielle 

Arts industriels 

Sup. 

Fondamental 

General 

Avance 

TIN 


Esthetique industrielle 

Int. 

Fondamental 

General 

Avance 

TID 


Esthetique industrielle 

Sup. 

Fondamental 

General 

Avance 

TID 


Elements de technologie* 

Int. 

Fondamental 

General 

Avance 

TIE 


Elements de technologie* 

Sup. 

Fondamental 

General 

Avance 

TIE 

8. Secteur 

Mecanique d'ajustage 

Int. 

Fondamental 

General 

Avance 

TMA 

fabrication 

Mecanique d'ajustage* 

Sup. 

Fondamental 

General 

Avance 

TMA 


Mecanicien-monteur* 

Sup. 


General 

Avance 

TMM 


Technologie de la mecanique* 

Sup. 


General 

Avance 

TMY 


Tolerie 

Int. 

Fondamental 

General 

Avance 

TMT 


Tolerie 

Sup. 

Fondamental 

General 

Avance 

TMT 


Soudure 

Int. 

Fondamental 

General 


TMZ 


Soudure* 

Sup. 

Fondamental 

General 


TMZ 


Fonderie 

Int. 

Fondamental 

General 


TMF 


Fonderie* 

Sup. 

Fondamental 

General 


TMF 


Transmission d’energie et 
commandes 

Int. 


General 

Avance 

TMC 


Transmission d’energie et 
commandes* 

Sup. 


General 

Avance 

TMC 


Hydraulique et pneumatique* 

Sup. 


General 

Avance 

TMH 


Instrumentation* 

Sup. 


General 

Avance 

TMI 


Physique industrielle* 

Sup. 


General 

Avance 

TMP 



45 













Annexe 



Cours 


Cycle Niveaux de difficulty agrees Code 


9. Secteur services 

Cosmetologie 

Int. 

Fondamental 

General 

TPC 

personnels 

Cosmetologie 

Sup. 

Fondamental 

General 

TPC 


Services touristiques 

Int. 

Fondamental 

General 

TPG 


Services touristiques 

Sup. 

Fondamental 

General 

TPG 


Services de sante 

Int. 

Fondamental 

General 

TPF 


Services de sante 

Sup. 

Fondamental 

General 

TPF 

10. Secteur 

Couture et confection 





textiles 

des vetements 

Couture et confection 

Int. 

Fondamental 

General 

TXC 


des vetements 

Sup. 

Fondamental 

General 

TXC 


Entretien des tissus 

et vetements 

Entretien des tissus 

Int. 

Fondamental 

General 

TXE 


et vetements 

Sup. 

Fondamental 

General 

TXE 


Tapissier 

Int. 

Fondamental 

General 

TXR 


Tapissier 

Sup. 

Fondamental 

General 

TXR 




46 













Min Gu 
373.246 
059te 
B 


Ontario. Ministere de 
^1'education. 

Etudes technologiques 


« 


Module 1,1986 


Mecanique d’ajustage (9 e a 12 e annee) 


Tdlerie (9 e a 12 e annee) 

Soudure (9 e a 12 e annee) 

Fonderie (9 e a 12 e annee) 

Transmission d’energie et commandes (9 e a 12 e annee)